A trois jours du scrutin, Europe Ecologie met la pression au PS

Hier soir, au Cirque d’hiver, Europe Écologie tenait son dernier meeting avant le scrutin. Après les derniers sondages qui donnent Cécile Duflot en hausse, c’était l’occasion de faire se retrouver militants et candidats, mais également d’adresser un message à Jean-Paul Huchon: attention, les négociations ne seront pas faciles.

 

De la musique cubaine pour l’arrivée des militants au Cirque d’hiver, ou comment chauffer l’atmosphère de la campagne à seulement trois jours du scrutin. L’ambiance est détendue pour l’arrivée de l’ancien journaliste Noël Mamère comme animateur de meeting. Une fois les présentations faites, l’ancien candidat à la présidentielle attaque de front le Parti socialiste, donné favori dans la course au conseil régional: « Nos amis du PS ne peuvent plus nous traiter comme des idiots utiles. Ils doivent nous traiter d’égal à égal. » Les applaudissements sont fournis. Un message qu’ont voulu délivrer tous les leaders du mouvement, à l’image de Cécile Duflot et Daniel Cohn-Bendit. (voir la vidéo)

Duflot et Cohn-Bendit mettent la pression au PS

Daniel Cohn-Bendit se rappelle du résultat obtenu en juin dernier pour les Européennes (16,2% des voix) et du dernier sondage qui donne Cécile Duflot en forte hausse en Ile-de-France à 18% des intentions de voix. Europe Écologie estime être en position de force par rapport aux régionales de 2004, où Les Verts avaient choisi de faire liste commune avec Jean-Paul Huchon, dès le premier tour.

Le mouvement écologiste compte bien entendu faire appliquer des propositions de sa campagne, mais également des postes-clé au sein du conseil régional. Jean-Marc Brûlé, directeur de la campagne d’Europe Écologie, prévient dans Libération de ce matin: « Partout où on aura un score supérieur à la moitié des voix du PS au premier tour, on va demander le poste de premier vice-président du conseil régional ». Si l’on en croit les sondages, ce sera le cas en Ile-de-France. Il semble bien que du côté d’Europe Ecologie, on ait en revanche compris qu’il sera difficile de passer devant Jean-Paul Huchon dimanche prochain.

Oubliée, la présidence de région pour Cécile Duflot? La seule vraie chance de victoire relevée par Daniel Cohn-Bendit concernait, hier soir, l’Alsace. Mais le mot d’ordre était tout de même à la bonne humeur. Entre les interventions des candidats, un groupe de jeunes danseurs de capoeira, des vidéos humoristiques et un lipdub. Summum du plaisir pour Daniel Cohn-Bendit, en fin du meeting, lorsqu’il annonce à la salle que l’Olympique Lyonnais a éliminé quelques minutes plus tôt le Real Madrid en Ligue des Champions. Autour de lui, les candidats dansent devant les caméras. Musique de fond hautement symbolique pour ces doux rêveurs: «Would’nt it be nice?» des Beach Boys.

Thibaut Pézerat

Lorraine Gublin

 

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.