Accord Malvy-Onesta-Picquet : « Tout dans l’addition, rien dans la soustraction »

Martin Malvy, Gerard Onesta et Christian Picquet ont officialisé l’union de la gauche en Midi-Pyrénées. Créditée de 69%, la liste menée par Martin Malvy au second tour prône « une région rassemblée ».

Gérard Onesta, Martin Malvy et Christian Picquet annoncent leur alliance pour le second tour des élections régionales 2010. Photo Marc Pédeau

Gérard Onesta, Martin Malvy et Christian Picquet annoncent leur alliance pour le second tour des élections régionales. Photo Marc Pédeau

 

Les éloges pleuvent entre les adversaires du premier tour. Au QG de campagne de Martin Malvy, Gérard Onesta rend hommage au président sortant du Conseil régional : « il avait toutes les cartes en main, mais il achoisi le rassemblement ». Christian Picquet, dirigeant de la Gauche unitaire, ne tarde pas à s’associer au leader d’Europe Ecologie. « C’est une grande famille qui se retrouve » acquiesce Martin Malvy. Aux candidats de rappeler que leur démarche s’inscrit dans le cadre national d’accords entre le Parti socialiste, Europe Ecologie et le Front de Gauche. Christian Piquet s’enorgueillit: « En Midi-Pyrénées, nous avons été les premiers de France à s’unir ».« Lundi, à 18 heures, c’était déjà fait ! » s’amuse GérardOnesta.

 

« Tout dans l’addition, rien dans la soustraction » se réjouit le leader d’Europe Ecologie, avant de poursuivre : « je défie quiconque de trouver un point de notre programme que nous avons renié ». « Il y a des complémentarités », confirme Martin Malvy. La ligne de TGV, le TER, l’agriculture biologique : les leaders de la liste commune ne veulent montrer aucune divergence. Cependant, ils reconnaissent ne pas avoir eu le temps de débattre concrètement de l’ensemble des programmes. La profession de foi de la liste « Pour vous, une Région rassemblée » tend à combiner les idées fortes de chacune des listes du premier tour.

 

Nouvelle alliance, nouvelle liste

La proportionnelle est respectée pour l’attribution des sièges au Conseil régional. Suivant le résultat du second tour, Europe Ecologie peut espérer une quinzaine de candidats élus et le Front de gauche, aux environs de sept. Gérard Onesta est ainsi troisième de la liste de Haute-Garonne, Charles Marziani (vice-président PCF du conseil régional sortant) neuvième et Christian Picquet : dix-neuvième. Les intéressés affirment ne pas avoir discuté de l’attribution des quinze vice-présidences à pourvoir. Les écologistes seront-ils encore cantonnés aux transports ?Réponse après le second tour des élections régionales, dimanche prochain.

 

Marc Pédeau et Wilfried Pinson

 

 

Sur les 91 sièges de conseillers régionaux, la gauche peutespérer 75 places. Elles seront partagées entre les différents partis de lacoalition menée par Martin Malvy.

21 candidats Europe Ecologie, 11 du Front de gauche (PCF-Parti de gauche-gauche unitaire) et 43 de la coalition du premier tour (PS-MRC-PRG) se présentent au second tour.

 

Vous pouvez retrouver cet article sur www.actutoulouse.fr

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.