PS/Europe Ecologie: petit coup bas entre amis

Socialistes et écolos ne se font plus de cadeaux. Jeudi soir dernier, alors qu'Europe Écologie tenait meeting à Sevran, le socialiste Jean-Paul Huchon faisait du porte-à-porte quelques rues plus loin.

Socialistes et écolos ne se font plus de cadeaux. Jeudi soir dernier, alors qu'Europe Écologie tenait meeting à Sevran, le socialiste Jean-Paul Huchon faisait du porte-à-porte quelques rues plus loin.

Sevran, the place to be! Il y avait du monde, jeudi soir, dans la ville de Seine-Saint-Denis. Invités d'honneur, les candidats d'Europe Écologie qui tenaient meeting dans le fief de Stéphane Gatignon, tête de liste EE en Seine-Saint-Denis. Mais pas seulement: Jean-Paul Huchon aussi avait fait le déplacement. A la même heure, le candidat PS et président du conseil régional sortant faisait du porte-à-porte dans les rues de la ville, tenue en partie par les Verts.

Surpris par cette annonce, Cécile Duflot et Daniel Cohn-Bendit ont préféré rétorquer par l'humour. "Ça veut dire qu'il va arriver dans cinq minutes ici" , a commenté le leader d'Europe Ecologie. Stéphane Gatignon, lui, est plus sec dans sa réponse. (voir la vidéo)

 

Stéphane Gatignon à propos de Jean-Paul Huchon © Lorraine Gublin et Thibaut Pézerat

 

Les écologistes n'ont pas été les seuls surpris de cette visite. Sur sa page Facebook, Jean-Paul Huchon avoue lui-même que sa balade, au cœur du quartier des Beaudottes, était plutôt inattendue à Sevran. "Ce soir, nous avons mis en place une vaste opération de porte-à-porte à Sevran. La surprise passée, les gens m'ont accueilli avec courtoisie", écrit-il.
Le candidat socialiste est allé à la rencontre des Sevranais en comité réduit. Seuls médias sur place: le Parisien et France Inter. Un dispositif allégé dans un quartier dit "sensible".

Fort des derniers sondages qui le donnent largement réélu, Jean-Paul Huchon part lui même à la pêche aux électeurs dans une ville à moitié dirigée par les Verts. Europe écologie arriverait loin derrière le PS au premier tour. Mais Daniel Cohn-Bendit s'en tient à la belle histoire des européennes.

 

Daniel Cohn-Bendit et les sondages © Lorraine Gublin et Thibaut Pézerat

 

Mais contrairement aux précédentes élections, la dynamique des sondages pour ces régionales est plutôt à la baisse pour Europe Ecologie. en tout cas pour l'instant. Alors qu'au soir des européennes, les écologistes totalisaient 20,87% des voix en Ile-de-France, leur mouvement est aujourd'hui crédité de 14% des intentions de vote pour le scrutin du mois de mars.

"Dany", Cécile et les autres assurent vouloir mener campagne en comptant sur leur programme pour convaincre les électeurs: "Le débat, ce n'est pas de dire "stop Huchon" ou "encore Huchon" , s'énerve Cécile Duflot, "mais de fixer un cap pour la région."

 

Lorraine Gublin et Thibaut Pézerat

 

Jusqu'au 21 mars 2010, 13 étudiants en journalisme du Celsa couvrent la campagne des élections régionales en Ile-de-France. Retrouvez tous nos articles sur notre site :pariregionales.fr

 

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.