Au café-théâtre de l'UMP

Vidéos. Mal en point dans les sondages, Valérie Pécresse et ses colistiers veulent prouver qu'ils sont toujours en forme. En terre conquise, dans leur fief des Hauts-de-Seine, les candidats se lâchent.L'humour pour faire mentir les sondages. C'était, à entendre les discours, le mot d'ordre du meeting de l'UMP à Issy-les-Moulineaux (92), le 18 février. Comme au café-théâtre, Patrick Devedjan, André Santini, Valérie Pécresse se sont succédé au pupitre multipliant les vannes, les blagues parfois douteuses et autres jeux de mots. Même la très sérieuse ministre de l'Economie, Christine Lagarde, s'est prêtée au jeu.

Vidéos. Mal en point dans les sondages, Valérie Pécresse et ses colistiers veulent prouver qu'ils sont toujours en forme. En terre conquise, dans leur fief des Hauts-de-Seine, les candidats se lâchent.

L'humour pour faire mentir les sondages. C'était, à entendre les discours, le mot d'ordre du meeting de l'UMP à Issy-les-Moulineaux (92), le 18 février. Comme au café-théâtre, Patrick Devedjan, André Santini, Valérie Pécresse se sont succédé au pupitre multipliant les vannes, les blagues parfois douteuses et autres jeux de mots. Même la très sérieuse ministre de l'Economie, Christine Lagarde, s'est prêtée au jeu. Leur cible préférée, le président sortant de la région bien sûr, mais aussi ses alliés d'Europe Ecologie.

 

 


Un meeting UMP ambiance café-théâtre
envoyé par PariRegionales. - L'actualité du moment en vidéo.

 

Le clou du spectacle était sans aucun doute Roger Karoutchi, n° 3 sur la liste des Hauts-de-Seine. Le très charismatique président de l'UMP au conseil régional d'Ile-de-France a délivré un véritable one-man show politique. Candidat malheureux des primaires de l'UMP pour les régionales, il a totalement captivé la salle jusqu'à évincer, ou presque, la chef de file en Ile-de-France.

 


Karoutchi le stand-up
envoyé par PariRegionales. - Regardez les dernières vidéos d'actu.

 

Depuis plusieurs semaines, la gauche et la droite se renvoient la responsabilité d'un climat de plus en plus délétère. Avec des vannes à la limite du politiquement correct, l'UMP montre qu'elle n'est pas prête à y mettre fin en premier.

Fabienne Bruere et Morgane Prévost

 

Jusqu'au 21 mars 2010, 13 étudiants en journalisme du Celsa couvrent la campagne des élections régionales en Ile-de-France. Retrouvez tous nos articles sur notre site :pariregionales.fr

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.