Divergences / 12 octobre / Simon&Roth

Du 12 octobre au 9 novembre prochain au 11, Rue Chapon, au cœur du célèbre quartier du Marais, vous pourrez découvrir une sélection de différentes démarches appréhendées depuis le début des années 1990 par huit artistes français issus du milieu urbain. La notion de « divergence » désigne la situation de deux lignes, de deux rayons, deux entités qui vont en s’écartant.

22127334-10212907951887584-1117262808-n

Ce groupe show exprime ainsi, par la multiplication des voies empruntées par chacun des artistes, autant d’exemples de l’étendue des affinités artistiques existantes. Se côtoient ainsi l’univers tribal et pop de Tarek, le travail géométrique, abstrait et épuré de Babs, l’illustration graffiti et futuriste de Chek ou encore les recherches typographiques et calligraphiques noires et blanches de Ditno83. Dinar s’inscrit quant à lui dans une tradition du paysage urbain tout en gardant une proximité avec la culture graffiti à travers le médium de la gravure, en référence aux inscriptions gravées sur les vitres des trains de sa jeunesse.

Sherio axe sa recherche esthétique autour d’un thème majeur dans l’histoire de l’art : le nu féminin. Il le déstructure et le décompose pour donner vie à des contours suggérés par une géométrisation des formes. Enfin, Ianik et Dérive s’orientent vers le médium photographique, chacun à leur manière. Tandis que le premier propose un travail documentaire et mémoriel des actions vandales nocturnes, le second joue sur l’expérimentation ainsi que la déformation graphique et physique du médium.

Divergences’’ présente ces sensibilités multiples, incarnées tant par le choix du support que l’étude esthétique. Les démarches de ces artistes, telles huit lignes tendant à s’écarter, trouvent leur source dans une même entité, celle de la culture urbaine, justifiant donc l’idée d’un enrichissement de la pratique artistique par la variation des sensibilités esthétiques.

Galerie Simon&Roth
11 rue Chapon, 75003 Paris

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.