Appel à la solidarité de 4 mapuche en grève de la faim séquestrés par l'état chilien

 

Dimanche, 11 mai 2014

 Un quatrième Prisonnier Politique Mapuche rejoint la grève de la faim à la prison d'Angol

 Il s'agit de Cristian Curinao, qui a rejoint la lutte de Luis Marileo, de la communauté Cacique José Guiñón, de Cristian Levinao Melinao, de la communauté Rayén Mapu et de Leonardo Quijón Pereira du secteur Chequenco.

Source : Radio Bío bío - Nous rappelons que les Mapuche demandent leur transfert dans un centre d'étude et de travail de la Gendarmerie et, le plus important, la révision de leurs procès judiciaire, car ils affirment que la loi antiterroriste est appliquée de manière arbitraire.

Pendant ce temps, de nouvelles mesures de sécurité ont été mises en place concernant les visites aux membres de la communauté, juste après la prise d'un quartier de la prison d'Angol (par des dizaines de mapuche solidaires venu-e-s envahir le quartier mapuche de la prison), le 3 mai, avec la famille et un groupe de personnes, dont Roxana Miranda et l'avocat Rodrigo Román.

Ensuite, ce samedi l'entrée a été limitée à deux membres de la famille par détenu. De plus, il leur a été interdit en première instance de se rendre dans leur quartier, leur indiquant qu'ils devaient effectuer la visite au gymnase de la gendarmerie.

Cependant, les mapuche en grève ont refusé d'y aller, dû à leur état de santé délicat. Ainsi, après l'intervention d'un avocat, ils ont pu avoir accès à une visite individuelle.

Source : http://meli.mapuches.org

Au 35ème jour de grève de la faim le prisonnier Mapuche Cristian Curinao rejoint la mobilisation (+ communiqué)


Au 35ème jour de grève de la faim des frères Luis Marileo, Cristian Levinao et Leonardo Quijón, séquestrés à la prison d'Angol, le porte-parole des grèvistes de la faim, au travers d'un communiqué, a annoncé un nouveau membre de la communauté dans la mobilisation, il s'agit de Cristian Curinao, qui comme les autres frères est accusé par la déclaration d'un témoin protégé

La décision de se joindre à la grève a été motivée, dans son cas comme dans celui de trois autres, par le fait que la figure du témoin protégé est utilisée dans un processus véhiculé à la revendication territoriale, comme au refus du Gouvernement Bachelet d'accéder aux demandes des membres de la communauté.

Par ailleurs, dans la déclaration, les porte-paroles dénoncent le harcèlement subit par la gendarmerie "de refuser des visites dans le quartier dans lequel ils sont maintenus" et "de limiter également le nombre de visites à deux personnes par prisonnier".

COMUNIQUÉ des porte-paroles des prisonniers politiques mapuche de la prison d'Angol.

Il est communiqué à l'opinion publique locale, nationale et internationale ce qui suit :

Kiñe.- Les Prisonniers Politiques Mapuche réaffirment la posture de la grève jusqu'à leurs ultimes conséquences face à une volonté de refut de dialogue maintenue par le gouvernement de Bachelet. Cependant, nous soulignons que notre volonté est d'un dialogue permanent afind'aboutirà la demande de nos Frères en grève de la faim.

Epu.- Au 35ième jour de grève de la faim et face à la déterioration de l'état de santé des frères, qui ont sollicité le droit de visite dans le quartier dans lequel ils sont détenus, le directeur national de la Gendarmerie a rejeté la demande, en limitant également le nombre de visites à deux personnes par prisonnier.

Küla.- Faute de réponse du gouvernement à la demande des grévistes, datée du 10 mai 2014, le Peni Curinao Cristian a décidé de se joindre à la grève de la faim en solidarité avec ses frères tout en s'interrogeant sur l'utilisation de témoins protégés dans son cas, qui le maintient aujourd'hui comme accusé.

Meli.- Vu l'état de santé délicat des grévistes de la faim, nous avons décidé d'installer un campement devant la prison d'Angol, pour rester en communication constante et prévenir dès la sortie des frères de toute enceinte hospitalière.

Kechü.- Nous lançons un appel ample aux différentes Communautés en Résistance, Organisations sociales et Estudiantines à être présentes dans les différentes actions en soutien à la grève de la faim des prisonniers mapuches politiques détenus à la prison d'Angol.

LIBERTÉ POUR LES PRISONNIERS POLITIQUES MAPUCHE !!!!!
MARRICHIWEU !!!!!!!!!!

Source : http://paismapuche.org

Source : http://radio1demayo.blogspot.fr/2014/05/cuarto-preso-politico-mapuche-se-suma.html?utm_source=twitterfeed&utm_medium=twitter

Semaine de solidarité du 12 au 18 mai avec les prisonniers mapuche en grève de la faim depuis le 07 avril 2014, texte au format pdf en anglais : https://mapuchenl.files.wordpress.com/2014/04/europe140512_english1.pdf

Pour avoir plus d'infos sur l'invasion du quartier des mapuche par leur famille et communauté c'est ici : http://www.biobiochile.cl/2014/05/03/roxana-miranda-junto-a-comuneros-mapuche-protagonizan-serio-incidente-al-interior-de-carcel-de-angol.shtml

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.