La France critiquée sévèrement par l’ONU !

L'absence de politique fait des ravages !

Pourquoi le rapport publié par les services de l’ONU en janvier 2019, sur la politique française d’exclusion des personnes handicapées, a été caché sous le tapis ? Et pourtant, alors que nous sommes en ce moment en plein « grand débat », les droits humains fondamentaux de 12 millions de français et françaises ont été passés sous silence…

Où sont passés les ministres ? Où sont passés les dites « associations  des présidents de régions et des maires » ? Où sont les députés et les sénateurs ? Toutes ces autorités ont oublié qu’ils ont participé à la signature et à la ratification de la Convention Internationale des Droits des Personnes Handicapées.

L’ONU dénonce la politique de discrimination du pays des droits de l’Homme. La rapporteuse spéciale de l’ONU souligne dans son rapport les manquements de la France vis-à-vis de millions de citoyens.

L’absence d’égalité des droits entre les français en situation de handicap et les autres français ressort à chaque rubrique du rapport : exclusion des enfants de l’école ordinaire de proximité, ghettoïsation des adultes handicapés mentaux, promotion de l’emploi et formations de qualité inexistantes, dérogations scandaleuses sur l’accessibilité des services publics…

La représentante de l’ONU insiste sur l’archaïsme de la loi française du 11 février 2005, laquelle constitue le principal cadre légal du pays concernant les droits des personnes handicapées. Cette loi est loin d’instaurer une politique basée sur l’égalité des droits et la dignité.

Mesdames et Messieurs les député(e)s, faites votre travail ! Vous devez réécrire et proposer au pays une nouvelle loi, en s’inspirant des recommandations du rapport de l’ONU : égalité des droits, équité dans l’accès aux services publics, autonomie et autodétermination…

Les personnes en situation de handicap sont des citoyens comme les autres, n’oubliez pas que votre fonction vous oblige à représenter CHAQUE français.

 

 

Bachir Kerroumi, Stéphane Forgeron, en situation de « handicap ».

 

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.