Charles Conte
Abonné·e de Mediapart

Billet publié dans

Édition

Les Cercles Condorcet

Suivi par 33 abonnés

Billet de blog 15 févr. 2022

Une Europe pour aujourd’hui et pour demain

Le rapport officiel rendu à Clément Beaune au seuil de la Présidence Française du Conseil de l’Union européenne se distingue par sa clarté et sa précision. Sa lecture est recommandée à celles et ceux qui souhaitent faire évoluer l’Union européenne contre le libéralisme économique prédominant. Le Portail « Europe » sur Vie-publique est également une riche ressource.

Charles Conte
Chargé de mission à la Ligue de l'enseignement
Abonné·e de Mediapart

Ce blog est personnel, la rédaction n’est pas à l’origine de ses contenus.

Une Europe pour aujourd’hui et pour demain

Thierry Chopin a présidé le Comité de réflexion et de propositions pour la Présidence Française du Conseil de l’Union européenne (PFUE) qui vient de rendre à Clément Beaune, secrétaire d’Etat chargé des affaires européennes,  le rapport « Une Europe pour aujourd’hui et pour demain » publié par la Documentation française.  Thierry Chopin est politologue français, spécialiste de l'Union européenne .à laquelle il a consacré une dizaine d’ouvrages, professeur de science politique à l’Université Catholique de Lille, directeur des études de la Fondation Robert Schuman, conseiller spécial à l'Institut Jacques Delors. Il détaille le fonctionnement de l'Union européenne sur France culture

Ce rapport est articulé en cinq grandes parties. Les trois premières correspondent au triptyque synthétisant les enjeux définis par Emmanuel Macron : "Relance, Puissance, Appartenance". Les deux autres parties traitent de la PFUE vue par les autres Européens et de l’Union européenne vue par les Français. On tentera ici de présenter l’essentiel du rapport comme une solide et cohérente source d’information, sur les faits et les propositions, et de laisser ouverte les critiques et les autres voies économiques et politiques possibles.

RELANCE. Face à la crise sanitaire et à ses conséquences économiques et sociales l’l’Union européenne a d’abord été marquée par l’indécision. Il est exact toutefois que la réponse commune, la solidarité de fait, a été plus forte et plus innovante que face à la crise financière. Dans le rapport l’accent est mis sur le renforcement de l’union monétaire censé favoriser une économie verte et numérique, une « économie sociale et écologique de marché ».

PUISSANCE. L’Union européenne reste incontestablement un des géants économiques mondiaux, le plus grand marché du monde. Elle reste un nain politique. C‘est contre cet état de fait que la volonté présidentielle s’est manifestée. Le rapport y fait résolument écho. Les notions de « souveraineté européenne » et d’ « autonomie stratégique » (un peu moins politique) sont mises en avant.  Assortis d’une rapide mise en garde contre une possible lecture les assimilant à une volonté hégémonique française. Les rivaux sont clairement décrits et identifiés (USA, Chine) mais distingués en fonction de leurs stratégies respectives.

Athena

APPARTENANCE Le rapport évite les formulations floues trop fréquentes sur ce sujet. Il affirme clairement : « Ce sentiment d’appartenance recouvre tant une dimension culturelle que civique et n’a de sens que si une profonde réflexion est également menée sur les limites spatiales de l’Europe ». Le jeu des identités nationales est lié au déficit symbolique de l’identification européenne. Les nations d’Europe sont pourtant bel et bien européennes tout en étant nationales. Un Plan de relance culturel européen est proposé pour retrouver l’europtimisme des années d’après-guerre.

LA PFUE VUE PAR LES EUROPEENS. En faisant moins de promesses et en réalisant plus que prévu, la PFUE a des chances de convaincre suivant les auteurs du rapport. La stratégie  est bonne à coup sûr, mais comment faire ?  Un consensus mobilisateur peut naître d’une convergence géopolitique forte : maintien de la démocratie, indépendance culturelle, solidarité entre les membres… Les alliances tactiques franco-allemande et franco-italienne étant délicates à gérer… La capacité à sortir par le haut du conflit diplomatique avec la Russie est décisif nous dit déjà l’actualité…

L'UNION EUROPEENNE VUE PAR LES FRANCAIS. C’est bien connu les Français ont un rapport ambivalent avec l’UE. Notre pays y joue depuis le début u rôle décisif. Mais ce n’est pas toujours celui qui serait souhaité. Le passage en force de 2005 a été calamiteux. Pourtant la prise de conscience d’une nécessaire action au niveau continental est une réalité. Le rapport prône une meilleure information sur l’UE. Mais l’essentiel est ailleurs. Il est entre les mains des citoyennes et des citoyens qui ne souhaitent pas abandonner la construction européenne aux tenants du libéralisme économique. Les cafés européens sont une belle réalisation concrète. La transformation du Parlement européen en véritable Parlement, ayant l’initiative des lois et votant l’impôt pourrait être une voie…

Un Portail « Europe » sur Vie-publique

Emanation de la Direction de l’information légale et administrative DILA, le portail Vie-publique propose en ligne de nombreuses séries de documents émanant des institutions de la République. Portail à l’intérieur du Portail l’espace dédié à l’Europe est particulièrement riche. Il donne en accès libre plus d’une centaine de rapports qui sont autant de sources d’information. Y compris lorsqu’ils ne sont pas mis en œuvre. Le plus ancien date de 2000. Il est du à Vincent Peillon et à Arnaud Montebourg qui ont travaillé pour informer et alerter l’Assemblée nationale avec un Rapport d'information sur les obstacles au contrôle et à la répression de la délinquance financière et du blanchiment des capitaux en Europe.

Le Portail Europe de Vie-Publique propose des documents plus diversifiés aujourd’hui. Toujours les rapports officiels bien  sûr (Le rapport annuel sur l’état de la France, avec son implication européenne, par le CESE…) mais aussi des articles (La politique d'immigration de l'Union européenne en crise, l’influence de la papauté…), des fiches (Le gaz comme enjeu géopolitique, la laïcité nordique…), des dossiers (sur les conséquences du Brexit, la révolution conservatrice en Europe de l’Est…), des infographies dans nombre de dossiers (Rôle du commissaire européen, carte des institutions et principales agences européennes…) et des vidéos… La plus récente est consacrée à la relation franco-allemande.  Le Portail Vie-publique peut être suivi grâce à un abonnementà sa lettre d'information et sur les réseaux sociaux Twitter, Facebook.

___________________________

Les Cercles Condorcet sont affiliés à la Ligue de l'enseignement. Celle-ci anime une autre édition sur Médiapart: "Laïcité". Fondée en 2009 cette édition propose plus de 500 articles. Elle assure le suivi des événements, initiatives et publications liées à la laïcité au sens le plus large. Ne manquez pas de la visiter !

Bienvenue dans le Club de Mediapart

Tout·e abonné·e à Mediapart dispose d’un blog et peut exercer sa liberté d’expression dans le respect de notre charte de participation.

Les textes ne sont ni validés, ni modérés en amont de leur publication.

Voir notre charte

À la Une de Mediapart

Journal — France
Le documentaire « Media Crash » de retour sur Mediapart
Après quelque 150 projections-débats dans des cinémas partout en France, « Media Crash » est désormais disponible sur Mediapart, avec des bonus. Le film a suscité l’inquiétude des dizaines de milliers de spectateurs qui l’ont déjà vu, face à la mainmise sur l’information de quelques propriétaires milliardaires, aux censures qu’il révèle et à la fin annoncée de la redevance.
par Valentine Oberti et Luc Hermann (Premières lignes)
Journal — Exécutif
Macron, la gauche Majax
Pour la majorité présidentielle et certains commentateurs zélés, Emmanuel Macron a adressé un « signal à la gauche » en nommant Élisabeth Borne à Matignon. Un tour de passe-passe qui prêterait à sourire s’il ne révélait pas la décomposition du champ politique orchestrée par le chef de l’État.
par Ellen Salvi
Journal
Élisabeth Borne à Matignon : le président choisit la facilité
Trois semaines après sa réélection, Emmanuel Macron a décidé de nommer Élisabeth Borne comme première ministre. À défaut d’élan ou de signal politique, le chef de l’État a opté pour un profil loyal, technique et discret, dans la veine de son premier quinquennat.
par Dan Israel et Ilyes Ramdani
Journal
Orange, nouvel exemple de la gouvernance à la française
L’assemblée générale du groupe de télécommunications doit approuver le 19 mai la nomination de Jacques Aschenbroich comme président d’Orange. Choisi par l’Élysée, le président de Valeo ne connaît pas le monde des télécoms. Tout cela au moment où cette industrie est en pleine révolution.
par Martine Orange

La sélection du Club

Billet de blog
« Grand remplacement » : un fantasme raciste qui vient de loin
La peur d’un « grand remplacement » des « Blancs chrétiens » est très ancienne en France. Elle a connu une véritable explosion à l’ère coloniale, face à la présence, pourtant quantitavement faible, des travailleurs africains en métropole. Alain Ruscio montre ici que ce fantasme raciste fut un filon politique et un calcul abondamment exploités du XIXe siècle à nos jours.
par Histoire coloniale et postcoloniale
Billet de blog
La Méditerranée pour tombeau, pièce journalistique n°1
Changer la compréhension du monde par le partage d’enquêtes sur le terrain. À La Commune CDN d'Aubervilliers, la pièce d'actualité n°17 est aussi la pièce journalistique n°1. Etienne Huver et Jean-Baptiste Renaud ont enquêté sur la route migratoire la plus dangereuse du monde. À l’heure de la solidarité ukrainienne, la Méditerranée n’en finit pas de tuer et nous regardons ailleurs.
par guillaume lasserre
Billet de blog
Migrations environnementales #1 : la sécheresse dans la Corne de l’Afrique
Le manque d’eau pourrait, selon l’Organisation de coopération et de développement économiques (OCDE), concerner 40 % de la population mondiale avant 2050 et pousser à la migration jusqu’à 700 millions de personnes. Dans la Corne de l'Afrique, le réchauffement climatique entraîne déjà des déplacements de population.
par BPI - Migrants, réfugiés, exilés
Billet de blog
L'UE a dépensé plus de 340 millions d’I.A. pour le contrôle des frontières
Comme l'écrit Statewatch depuis 2007 l'UE a dépensé plus de 340 millions pour la recherche sur les technologies de l’Intelligence Artificielle (I.A.) destinée au contrôle des frontières, des demandeurs d’asile, de l’immigration, alors que la proposition de loi en la matière actuellement en discussion ne fournit pas les sauvegardes contre les emplois dommageables de ces technologies.
par salvatore palidda