Universités populaires : de la belle aventure au solide réseau

L’Association des Universités Populaires de France est forte d’une centaine d'associations locales. Elles partagent un socle de valeurs communes conformes aux objectifs de l'éducation populaire : laïcité, ouverture, fraternité, tolérance. Elles relèvent aujourd’hui, comme les Cercles Condorcet, le défi de la pandémie.

Nikolai Grundtvig Nikolai Grundtvig
L’aventure des Universités populaires est une aventure européenne. C’est le célèbre danois Nikolai Grundtvig(1783-1872) qui développe sous cette forme ses conceptions pédagogiques. On trouve aujourd’hui de nombreuses Universités populaires au Danemark, bien sûr, en Suède, en Allemagne, aux Pays-Bas, en Pologne, en Suisse… et aussi au Québec et aux Etats-Unis. En France elles ont connu une première floraison au moment de l’affaire Dreyfus sous l'impulsion de Georges Dehermeouvrier typographe et militant anarchiste. Intellectuels et militants ouvriers s’y retrouvent. Le mouvement perdure jusque dans l’entre-deux guerres, puis s’efface. Il renaîtra sur le Rhin, à Mulhouse dans les années soixante. Jean-Claude Richez détaille remarquablement  l’aventure française jusqu’à nos jours. Elle aboutit à l’actuelle Association des Universités Populaires de France (AUPF).

Le site de l’AUPFprésente cette renaissance : c'est d'Alsace qu'est parti le renouveau des universités populaires en France, renouveau qui a entraîné le fort développement actuel, avec la naissance à Mulhouse en 1963 de l'Université populaire du Rhin. Cet ancrage géographique s'explique probablement par un phénomène de métamorphisme culturel dû à la proximité de l'Allemagne où existent en effet des Volkshochschulen (universités populaires) financées par les Länder et pratiquement chargées d'un service public d'éducation des adultes, grâce à une loi votée en 1970 qui accorde des moyens à ces universités populaires.

aupf-logo
Les UP se multiplient et l’ A.U.P.F. , qui en regroupe une grande partie, est créée en 1987 à Avignon sous la première appellation de Fondation Nationale pour l’Université Populaire. En 1992 à Romans, elle choisit de s’intituler A.U.P.F. Elle est devenue depuis une association nationale de jeunesse et d’éducation populaire reconnue. L’esprit de coopération, la mutualisation des savoirs et des pratiques sont ses principales caractéristiques, ainsi que le respect de l’identité de chacun de ses membres.

Ses buts, décrits dans ses statuts, sont explicites. L’A.U.P.F. a pour but de mettre en réseau des associations qui œuvrent à l’éducation populaire et créent les conditions d’un accès pour tous aux apprentissages et à la culture, tout au long de la vie. Porteuse, comme d’autres, du patrimoine inaliénable de l’Éducation Populaire en France, l’A.U.P.F. oeuvre en référence aux valeurs de la République (laïcité, tolérance, ouverture, fraternité…) et à celles des Droits de l’Homme. Elle s’interdit toute discrimination et toute propagande politique, religieuse ou sectaire. Elle garantit la liberté de conscience de chacun. L’A.U.P.F. favorise, dans le respect de l’indépendance et de la diversité des associations adhérentes, l’assistance mutuelle, les échanges d’information et de formation, la réflexion sur l’évolution de l’Éducation Populaire. Elle favorise aussi la représentation collective auprès des partenaires, l’organisation d’évènements nationaux et internationaux et toute activité de nature à assurer le succès de ses buts.

up-rhin
Le nouveau président de l’ A.U.P.F. est Joël Eisenegger,   écrivain, organiste, président de l'association Mémoire mulhousienne et  président de l'historique UP du Rhin. Depuis sa création en 1963 par le professeur Paul Meyer et d'autres militants chrétiens sociaux,  l’UP du Rhin a pour vocation de répondre au besoin de se former autrement que par le dispositif scolaire ou universitaire. Elle propose aujourd’hui un « programme des confinés ». Présente dans toute l’Alsace, elle plonge ses racines dans les principes fondateurs de l’humanisme rhénan qui fut le creuset de la Renaissance européenne avec l’Italie. Pour l’UP du Rhin comme pour l’ A.U.P.F. « les principes humanistes retrouvent toute leur pertinence dans une époque en quête effrénée de repères ». On ne saurait mieux dire…

__

laicite-marianne
Les Cercles Condorcet sont affiliés à la Ligue de l'enseignement, mouvement d'éducation populaire et mouvement d'idées. La Ligue de l'enseignement anime une autre édition sur Médiapart: "Laïcité". Fondée en 2009 cette édition propose plus de 400 articles. Elle assure le suivi des événements, initiatives et publications liées à la laïcité au sens le plus large. Ne manquez pas de la visiter !

 

 

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.