Charles Conte
Abonné·e de Mediapart

Billet publié dans

Édition

Les Cercles Condorcet

Suivi par 29 abonnés

Billet de blog 29 mars 2021

Un nouvel élan pour la collection «Terre humaine»

La magnifique collection fondée par Jean Malaurie a un nouveau directeur, Philippe Charlier.

Charles Conte
Chargé de mission à la Ligue de l'enseignement
Abonné·e de Mediapart

Ce blog est personnel, la rédaction n’est pas à l’origine de ses contenus.

« Terre humaine » a été fondée au éditions Plon en 1955 par le géographe Jean Malaurie. Incroyable personnage qui se définit comme "animiste", il va bientôt fêter ses cent ans et est en train de boucler ses mémoires . Son oeuvre est unique dans l'histoire de l'édition. Il ouvre "Terre humaine" en y publiant « Les derniers rois de Thulé ». Il consigne dans cet ouvrage la vie quotidienne des Inuits du Groenland avec lesquels il vit. Ceux-ci sont perturbés par l’installation d’une base secrète américaine. D’emblée l’esprit qui présidera à la collection est fixé : empathie avec les peuples premiers, défense de leurs droits, mesure de l’évolution de leurs identités face à ce qu’on n’appelait pas encore mondialisation, être le portevoix des sans voix sans se substituer à eux, s’inspirer des grands ethnologues sans verser dans l’académisme, regarder la civilisation européenne de la même façon que les autres sans pour autant se renier…

La collection compte aujourd’hui plus de cent titres. Et une incroyable série de chefs d’œuvre : « Tristes tropiques » de Claude Lévi-Strauss, « Les Immémoriaux » de Victor Ségalen, « Afrique ambiguë » de Georges Balandier, « Louons maintenant les grands hommes » de James Agee (avec des photographies de Walker Evans)  sur les métayers d’Alabama, « Chronique des Indiens gayakis » de Pierre Clastres, « Le cheval d’orgueil » de Pierre Jakez Hélias (un million d’exemplaires vendus), « L’été grec » de Jacques Lacarrière… Avec de nombreux témoignages d’Indiens ou d’Africains, comme de marins, serruriers, paysans… européens ou truands, condamnés à mort, sans domicile… aussi bien que curés et chamans… Pierre Jakez Hélias y a également publié "Le quêteur de mémoire", réédité par les éditons du CNRS, dans lequel il consacre un chapitre à la commission des Arts et traditions populaires qu'il a animé 25 ans au sein de la Ligue de l'enseignement. Pierre Aurégan a consacré à la collection un ouvrage aussi riche que subtil : « Terre humaine. Des récits et des hommes. Un autre regard sur les sciences de l’Homme » (Pocket).

Docteur en médecine, docteur ès-sciences et docteur ès-lettres, Philippe Charlier ne collectionne pas que les titres. Ancien médecin légiste, maître de conférences, directeur du département de la recherche et de l'enseignement au Musée du quai Branly, il a beaucoup travaillé sur les reliques, religieuses ou non, au point d’être surnommé l’ « Indiana Jones des cimetières ». Il ne craint pas de s’impliquer dans la vulgarisation scientifique, aussi bien à la télévision que dans certains de ses livres. Il en a rédigé plus de vingt. Un des derniers, et des plus passionnants, « Vaudou : les hommes, la nature et les dieux », a été publié chez Plon dans la collection « Terre humaine ».  C’est de cette collection mythique dans l’édition française que Philippe Charlier devient le directeur, à 43 ans. C’est dire combien il est attendu, avec impatience et confiance…

La Ligue de l'enseignement a travaillé sur la question de l'éducation populaire durant trois ans jusqu'à son congrès de Nantes en 2013. Parmi les réalisations inscrites dans ce travail une journée d'étude, en juin 2012, a vu Pierre Aurégan présenter la collection "Terre humaine" à laquelle il a consacré un livre. Il synthétise son propos dans une brève vidéo:

Pierre Aurégan © Charles Conte

_____________________________________________________________________________________________

Les Cercles Condorcet sont affiliés à la Ligue de l'enseignement. Celle-ci anime une autre édition sur Médiapart: "Laïcité". Fondée en 2009 cette édition propose plus de 500 articles. Elle assure le suivi des événements, initiatives et publications liées à la laïcité au sens le plus large. Ne manquez pas de la visiter !

Bienvenue dans le Club de Mediapart

Tout·e abonné·e à Mediapart dispose d’un blog et peut exercer sa liberté d’expression dans le respect de notre charte de participation.

Les textes ne sont ni validés, ni modérés en amont de leur publication.

Voir notre charte

À la Une de Mediapart

Journal — Gauche(s)
Mélenchon et Marseille : l’histoire d’un rendez-vous manqué
Il y a cinq ans, son élection comme député dans la deuxième ville de France avait généré beaucoup d’espoir au sein d’une gauche locale en mal d’incarnation. Mais entre désillusions réciproques et choix stratégiques divergents, la greffe de l’Insoumis au sein de la gauche marseillaise n’a pas pris. Récit en trois actes.
par Pauline Graulle et Coralie Bonnefoy (Marsactu)
Journal — Europe
Bruxelles vole au secours des travailleurs « ubérisés »
La Commission européenne propose de considérer que les chauffeurs VTC et autres livreurs à vélo ne sont pas des travailleurs indépendants, mais des salariés des plateformes numériques avec qui ils travaillent. Une prise de position puissante, et opposée à celle de la France, qui prend en janvier la présidence de l’Union européeenne.
par Dan Israel
Journal
Attendre les vaccins français (Sanofi ou Valneva) : pourquoi c’est une fausse bonne idée
Plus d’un an après les premiers vaccins contre le Covid-19, ceux des firmes françaises devraient arriver sur le marché début 2022. Pas sûr que leur composition convainque les plus réfractaires à recevoir leur première injection.
par Rozenn Le Saint
Journal — Industrie
Colère à la SAM, fonderie abandonnée par Renault et l’État
Lâchés par le constructeur automobile, qui a refusé de soutenir un ultime plan de reprise, et par le gouvernement, qui avait promis des millions d’euros, les 333 ouvriers de la fonderie de Viviez-Decazeville s’apprêtent à passer les fêtes dans leur usine occupée. Un baroud d’honneur.
par Nicolas Cheviron

La sélection du Club

Billet de blog
Remettre l’école au milieu de la République
Parce qu'elle est centrale dans nos vies, l'école devrait être au centre de la campagne 2022. Pourtant les seuls qui en parlent sont les réactionnaires qui rêvent d'une éducation militarisée. Il est urgent de faire de l'école le coeur du projet de la gauche écologique et sociale. Il est urgent de remettre l'école au coeur de la Nation et de la République.
par edouard gaudot
Billet de blog
Abolir les mythes du capital
Ces derniers jours au sein de l'Éducation Nationale sont à l'image des précédents, mais aussi à celle du reste de la société. En continuant de subir et de croire aux mythes qui nous sont servis nous nous transformons inexorablement en monstres prêts à accepter le pire. Que pouvons-nous faire pour retrouver la puissance et l'humanité perdues ?
par Jadran Svrdlin
Billet de blog
Au secours ! le distanciel revient…
Le spectre du distanciel hante l'Europe... Mais en a-t-on dressé le bilan ? Les voix des « experts » (en technologies numériques, plutôt qu'en pédagogie) continuent de se faire bruyamment entendre, peut-être pour couvrir la parole des enseignant-e-s... et des élèves.
par Julien Cueille
Billet de blog
On nous parle d'école et de crayons. Nous répondons par Écoles et Crayons
Beaucoup méconnaissent l’enseignement professionnel sous statut scolaire. Ils en sont encore à l’image d’Epinal de l’école où l’élève est assis devant son bureau, un crayon à la main. En cette semaine des Lycées professionnels, Philippe Lachamp, professeur de productique en erea, nous fait partager sa passion et ses craintes pour son métier de Professeur de Lycée Professionnel.
par Nasr Lakhsassi