Jean Ferrat - La porte à droite

Extrait de l'album "Je ne suis qu'un cri" (1985)

Lien vers le texte

Alors là on touche à la perfection. Quel texte ! Tout est vraiment parfait et les coups qu'il donne arrivent droit au but.

On voit bien que la trahison du PS (en 1983 avant celle de Hollande en 2012) a engendré la montée de l'extrême-droite, le tout accompagné du mépris de la classe au pouvoir pour toutes les idées qui ne vont pas dans son sens : "tes idées ne sont plus à la mode", "On va pas tout rater pour des canards boiteux" et d'autres que je vous laisse découvrir.

Toute ressemblance avec ce qui se passe aujourd'hui n'est absolument pas du hasard, preuve que nous n'avons pas retenu la leçon.

Je vous invite à bien décortiquer ce chef d’œuvre car il est rempli de perles.

 

NOTE : afin de respecter les droits d'auteurs et les autorisations de publication, vous trouverez l'intégralité de ce texte sur un site tiers qui détient ces autorisations (lien au début de cette page).

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.