Oldelaf - Kleenex

Extrait de l'album "Dimanche" (2014)

Lien vers le texte

Oldelaf est un artiste absolument exceptionnel avec des textes à la fois remplis de sens, ingénieux, et presque tout le temps traités avec beaucoup d'humour.

C'est le cas de "Kleenex". Dans cette chanson, il raconte nos vies, de la naissance à la mort, à travers les marques. Il démontre que nous ne sommes pas libres, que nous passons tous par les mêmes magasins, les mêmes enseignes et que finalement ce sont elles qui dictent notre vie ("Nos chemins sont les mêmes / Avec sur la carcasse / D'identiques emblèmes / Qui flottent sur la masse").

Personnellement j'irai encore plus loin. Quand on voyage et qu'on arrive aux abords d'une ville, que voit-on ? Ben les mêmes choses que dans toutes les autres villes : mêmes zones commerciales, mêmes magasins, mêmes pubs... qu'on soit en Bretagne, au pays Basque, en Alsace,  bref n'importe où, tout se ressemble, tout est identique, tout est soumis aux capitalistes, il n'y a plus d'Histoire, plus d'âme, plus d'originalité... Ce n'est pas du fatalisme. Juste un constat. Il faut se sortir de ce monde qui nous veut uniformes. Pourquoi ? Comment ? Vous trouverez beaucoup de réponses à ces questions sur mon blog Sortir du capitalisme.

En attendant, je vous invite à découvrir sans plus attendre ce texte admirable.

 

NOTE : afin de respecter les droits d'auteurs et les autorisations de publication, vous trouverez l'intégralité de ce texte sur un site tiers qui détient ces autorisations (lien au début de cette page).

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.