Die Eleganz der Madame Michel (Le hérisson) adaptation de Mona Achache de l'élégance du hérisson de Muriel Barbery

J'ai lu le livre en 2008 et vient de voir l'adaptation de Mona Achache, sortie l'année dernière en France. Un film qui apparemment n'a pas reçu de formidables critiques. 

J'ai lu le livre en 2008 et vient de voir l'adaptation de Mona Achache, sortie l'année dernière en France. Un film qui apparemment n'a pas reçu de formidables critiques.

her.jpg

 

 

Mais moi je l'ai trouvé assez réussi... j'ai particulièrement aimé la manière dont les adaptateurs du film nous font entrer dans le monde de Paloma, par ses dessins si étranges qui parlent dix mille fois plus qu'elle ne le fait ! La scène de l'accident est réellement bien faite et je dois reconnaitre que je m'y attendais ayant lu le livre, ce qui n'était bien sur pas le cas des spectateurs allemands dans le cinéma ou j'étais. Pour copier le titre d'un roman, stupeur et tremblements est la sensation que cela a donné ! Je crois bien avoir été la seule non surprise de la salle !

Interprétation magnifique de Josiane Balasko et de Togo Igawa, qui donne beaucoup á cette étrange sensation de paix intérieure qui inonde le film d'un bout á l'autre. La mère maniaco-dépressive qu'interprète Anne Brochet n'est pas mal non plus ! On y croit des tonnes, surtout quand elle s'étonne que sa fille soit un être capable de communiquer avec d'autres !

Et pour une amoureuse des chats comme moi, ce film est un délice, ils y sont superbement et félinement filmés !

Assez drôle quand même de voir ce film en allemand !

----------------------------------------------------------------------------------------

Allez soyez indulgents, je me lance en allemand pour la critique (je précise que cela ne fait qu'une année que je vis en Allemagne et que je ne parlais pas allemand en arrivant ! )tag_point.gif

Madame Michel (Josiane Balasko) ist Haupmeisterin in einem Wohnhaus in Paris. Niemand wirklich sie registrieren, sie ist wie ein Möbel. Die Leute denken dass, sie verschlossen und kratzbürstig ist. Aber was niemand weiß ist dass, Madame Michel einer großen Leidenschaft hat : das Lesen. Die elfjährige Paloma lebt auch dort. Weil sie enttäuscht von der Erwachsenen ist hat entschieden sich zu umbringen. Eine neuer, unkonventionell Mieter in die Wohnung ganz oben : der Japaner Kakuro Ozu ( Togo Igawa). Ich finde das diese Film ein liebvoller Film ist, der zeigt wie ein nicht ganz junger Mensch und ein ganz junger Mensch allmählich zu sich selbst finden. Madame Michel lebt ein Metamorphose und findet erstmals zu ihrem wahren Ich. In diesen Prozess sie beeinflusst Paloma. Diese Film ist subtil und sensibel, hoch sentimental auch.

BR-online-Publikation-ab-01-2010--103756-20100427090336.jpg

 

BR-online-Publikation-ab-01-2010--103749-20100427090321.jpg

BR-online-Publikation-ab-01-2010--103751-20100427090323.jpg

 

BR-online-Publikation-ab-01-2010--103760-20100427090345.jpg

BR-online-Publikation-ab-01-2010--103763-20100427090400.jpg

BR-online-Publikation-ab-01-2010--103761-20100427090348.jpg

 

 

Bande annonce du film en allemand et en français

 

 

 

 


 

 

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.