Die Europakarte der Vorurteile- L'Europe des préjugés

C'est un article publié dans Bild qui a attiré mon attention parce qu'en ce moment on parle beaucoup de la France en Allemagne, enfin surtout de son Président. Il y a toujours des préjugés sur les autres pays. Fondés ou infondés, ils circulent et vivent leur vie. 

C'est un article publié dans Bild qui a attiré mon attention parce qu'en ce moment on parle beaucoup de la France en Allemagne, enfin surtout de son Président. Il y a toujours des préjugés sur les autres pays. Fondés ou infondés, ils circulent et vivent leur vie.

artwork-mapping-stereotypes-02.jpg

 

On peut rire de ces derniers ou s'en sentir blessé.

On peut dire que ce n'est pas vrai ou le reconnaître, mais je trouve qu'il est intéressant d'en parler, ne serait-ce que, justement, pour en finir avec eux !

J'ai donc fait la traduction de ce court article en français.


Allemagne perverse, France puante
La carte d'Europe des préjugés

Les préjugés envers les autres pays sont encore pratique courante. Nous les allemands portons des chaussettes blanches dans des sandales et occupons avec nos serviettes de bains les meilleures chaises longues autour de la piscine. Mais que pensent vraiment les autres de nous?
Une carte des préjugés peut provoquer à ce sujet de grands échanges sur internet.

Yanko Tsvetkov, un illustrateur et designer bulgare qui vit à Londres a dessiné une carte qui montre les soi-disants préjugés en Europe du point de vue des différentes nations. De l'avis des américains, le pays où il y a le plus de pornographie est l'Allemagne, les français puent et la Turquie est appelée le pays de la dinde (du nom homonyme en anglais de la dinde mangée pendant les fêtes de Thanksgiving "Turkey"). les meilleurs lotis sont la Suisse (pour l(argent), la Belgique (pour le chocolat), et l’Autriche pour l'Apfelkuchen.

Les pires préjugés se partagent donc la France (les hommes y sentent mauvais), la Hollande (Royaume de Sodome), l'Italie (pays de la mafia). Les plus terribles se partagent la Slovénie, la Croatie, la Macédoine, la Bosnie-Herzégovine et l'Albanie décrit comme les pays des méchants.

Et que pensons nous, nous les allemands des autres nations? La Suède c'est Ikéa, la Finlande, c'est le pays des téléphones portables, et les Baléares sont germanisées.


La Turquie est le pays d'origine des travailleurs migrants, la Russie c'est le gaz (Gazprom) et l'Ukraine et la Biélorussie sont les pays où circule le gaz. Particulièrement horrible est l'image des pays nordiques (Lettonie, Lituanie, Estonie) vus comme les "anciens voisins" (en référence à la Prusse orientale). L'Allemagne est aussi séparée en deux la "Sparkasse", la banque (les anciens états fédéraux) et le prolétariat (les nouveaux états).

Il y a sept cartes. C'est sur la carte ce que les anglais pensent de l'Europe que toute l'Europe continentale est les Etats unis mal fédérés d'Europe" et là aussi l'Allemagne est connue pour ses pornos pervers.

Ci-dessus, deux cartes, les autres sont visibles sur le site de l'auteur.

 

Un exemple de ces cartes parmi les plus succulentes et citées dans l'article :

 

L'Europe selon les français

artwork-mapping-stereotypes-02.jpg

 

L'Europe selon les allemands

artwork-mapping-stereotypes-03.jpg

 

L'Europe selon les américains

artwork-mapping-stereotypes-08.jpg

 

L'Europe selon les anglais

artwork-mapping-stereotypes-06.jpg

 

Le texte original

 

PERVERSE DEUTSCHE, STINKENDE FRANZOSEN
Die Europakarte der Vorurteil
e

Vorurteile gegenüber anderen Nationen sind immer noch weit verbreitet. Gängiges Urlaubs-Klischee: Wir Deutschen tragen weiße Tennissocken in Badelatschen und besetzen mit Handtüchern am Pool die besten Liegen. Doch was denken die anderen sonst noch überYanko Tsvetkov, ein bulgarischer Designer und Illustrator, der in London lebt, hat die angeblichen Vorurteile über Europa aufgezeichnet – aus der Sicht unterschiedlicher Nationen.
Demnach sei nach Meinung der Amis Deutschland das Land, aus dem die perversen Pornos kommen, „die Franzosen“ stinken und die Türkei werde in den USA als Land des Thanksgiving-Essens bezeichnet (der Truthahn, den es beim amerikanischen Erntedankfest traditionell gibt, heißt auf Englisch ebenso „turkey“ wie das Land).
Am besten kommen in den Augen der Amerikaner laut Tsvetkov die Schweiz (stehe für Bargeld), Belgien (Schokolade) und Österreich (Apfelkuchen) weg. Schlimm dagegen die angeblichen Urteile über Frankreich (stinkende Menschen), Holland (Sodom) und Italien (Mafiapaten).
Die größte Entgleisung: Slowenien, Kroatien, Makedonien, Serbien, Montenegro, Bosnien und Herzegowina und Albanien würden pauschal als „Heimat des Bösen“ bezeichnet.
Und wie denken wir Deutschen angeblich vom Rest Europas? Auch das hat Tsvetkov aufgezeichnet. Schweden stehe für Ikea, Finnland sei der Handy-Hersteller und die Balearen gelten als eingedeutscht. Die Türkei wird laut Tsvetkov zum Herkunftsland von Arbeitern, Russland zur Gas-Vorratskammer (wegen Gazprom) – und die Ukraine und Weißrussland zum Gas-Durchgangs-Land. Sich selbst sehe Deutschland geteilt in Sparkasse (die „alten“ Bundesländer) und Proletariat (die „neuen“ Bundesländer).
Besonders geschmacklos: Die Bezeichnung von Estland, Lettland und Litauen als „ehemalige Nachbarländer“ – in Anlehnung an das ehemalige Ostpreußen.
Insgesamt gibt es sieben solcher Karten – so ist auf der Karte, die die Sicht der Briten auf Europa zeigen soll, ganz Kontinentaleuropa mit „Evil Federated Empire of Europe“ (Etwa: Böses vereinigtes europäisches Reich) gekennzeichnet, auch hier steht Deutschland für perverse Pornos.
Oben zeigen wir Ihnen zwei der Europakarten, die anderen finden Sie auf der Webseite des Designers. uns? Eine Europakarte der Vorurteile sorgt im Internet für reichlich Diskussionsstoff.

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.