Barigoule

C'était il y a quelques jours déjà, nous faisions nos courses aux halles. Nous restions perplexes devant quelques petits artichauts violets… Comment les cuisiner ? Nous n'en achetons jamais !

C'était il y a quelques jours déjà, nous faisions nos courses aux halles. Nous restions perplexes devant quelques petits artichauts violets… Comment les cuisiner ? Nous n'en achetons jamais !

Je me retourne vers l'homme qui, derrière moi, arrange l'étal. Dans un sourire, il entreprend de me donner sa recette. "Vous devez simplement éplucher ici, arracher là… couper environ… et…" Et nous restons les yeux écarquillés devant ce si petit légume dont il nous semble qu'il ne restera rien ! Un second sourire, pas vraiment moqueur mais un peu attendri devant les quinquagénaires ignorants des bases de la cuisine provençale que nous sommes, il prend un couteau et choisit le légume : "Il vous en faudra trois ou quatre par personne. Venez, regardez. Vous épluchez la tige, là, comme ça".

Durant plusieurs minutes, il élague, coupe, épluche, creuse un peu, doucement !, frotte avec un citron, cherche quelques échalotes, une demi-bouteille de vin blanc, les herbes nous les avons, une fine tranche de poitrine fumée. Ses gestes sont rapides, précis. Il ne force pas, ne blesse pas la chair. Ses mots ainsi éclairés, deviennent lumineux. Si tôt le matin pourtant, l'appétit s'aiguise. Les rires, délicats, se font complices. Chaque petite feuille est recueillie pour la pesée finale.

C'est comme ça, faire ses courses à Avignon. Le festival est terminé depuis plusieurs semaines, nous sommes en début de matinée, Carlos Monteiro se rend disponible pour ses clients et leur transmet son amour des produits. Bio bien sûr. De la région, évidement, autant que faire se peut.

Parce qu'ici, les produits sont ceux de la nature pour l'homme. Même lorsqu'ils sont transformés, il le sont pour le plaisir et la vie.

C'était il y a de longs jours déjà et à Paris aujourd'hui, l'été est fini.

Le Panier des Amis © Carlos Monteiro Le Panier des Amis © Carlos Monteiro

 

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.