Ni pop ni art

Visite de l'exposition Warhol et l'absence des portraits d'Yves Saint Laurent
Visite de l'exposition Warhol et l'absence des portraits d'Yves Saint Laurent: il y a eu polémique quand Pierre Bergé l'ami et associé d'Yves Saint Laurent a fait décrocher ces tableaux à quelques jours de l'ouverture car il aurait trouvé ni juste ni digne l'emplacement choisi par le commissaire de l'exposition.

Je vais tenter d'expliquer pourquoi Pierre Bergé a raison.

Il se trouve que j'ai travaillé à ses côtés et ceux d'Yves Saint Laurent pendant plus de vingt ans.

Pierre Bergé a toujours veillé à préserver Yves Saint Laurent des mélanges et du « monde », d'une forme de promiscuité inadéquate et incohérente car Yves Saint Laurent n'était pas comme les autres , ne travaillait pas comme les autres, ne vivait pas comme les autres et avait inventé son propre monde.

Pierre Bergé le savait mieux que quiconque et c'est ce qui fit sa gloire , sa marque et son œuvre.

L' exposition Warhol est conçue avec des salles thématiques : des créateurs de mode, des politiques, des chanteurs et acteurs, des princesses, des mondains etc.

Il se trouve que quand on a connu Yves Saint Laurent on sait qu' il n'appartient à aucune de ces catégories, il est juste Yves Saint Laurent, que beaucoup croyaient mort physiquement depuis longtemps, un homme souffrant , un artiste douloureux et génial, malgré sa force inouïe et son air d'éternel adolescent. Yves Saint Laurent n'a pas besoin d'etre un parmi la centaine de portraits d'Andy Warhol, montré comme des affiches , des publicités d'une époque insouciante et riche. Ses portraits par Warhol étaient accrochés sur le mur en face du bureau d'Yves Saint Laurent et à côté de mon bureau pendant ces années où exista sa Maison de couture et un portrait seul surplombait le fauteuil du bureau de Pierre Bergé Président. Finalement nous étions, le personnel et les visiteurs, le public naturel et simple de tableaux d'Andy Warhol , sans aucune vanité.

Pierre Bergé a donc eu raison selon moi de faire décrocher ces portraits d'Yves Saint Laurent qui n'avaient pas besoin d'etre là car ils y auraient été déplacés, dans une exposition qui ne correspond en rien à l'idée qu'avait Yves Saint Laurent de l'art .

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.