Billet de blog 9 juil. 2015

Angélique Ionatos chante la résistance

A l'occasion du Live de Mediapart du 9 juillet consacré à la Grèce, ainsi qu'à l'opération OpenEurope et à Franceleaks, la guitariste et chanteuse grecque Angélique Ionatos offre aux abonnés un morceau de musique de son prochain album : « Reste la lumière ».

Angélique Ionatos
Abonné·e de Mediapart

Ce blog est personnel, la rédaction n’est pas à l’origine de ses contenus.

A l'occasion du Live de Mediapart du 9 juillet consacré à la Grèce, ainsi qu'à l'opération OpenEurope et à Franceleaks, la guitariste et chanteuse grecque Angélique Ionatos offre aux abonnés un morceau de musique de son prochain album : « Reste la lumière ».

© 

Traduction des paroles de « Optimisme - Et si l’arbre brule » de Dimitris Mortoyas (à écouter ici) :

« Et si l'arbre brûle reste la cendre et la lumière dans le désert les cactus prennent racine.

Si les sources se sont taries il pleuvra à nouveau

le jeune fils reviendra

à la maison abandonnée.

Sous la neige épaisse les graines veillent

à la frontière de la cour le vent mauvais s'épuise.

Et si nous sommes restés nus et entourés de loups

notre décision de nous battre reste intacte. »

Et le manifeste d’Angélique Ionatos concernant son désir de reprendre la parole et les « armes » :

Les poètes sont en exil. 

Les poètes sont en exil. Dans notre monde, soumis à une nouvelle barbarie celle de la ploutocratie, il nous faut les interroger pour retrouver la mémoire et l'utopie tout à la fois.

Ce sont eux qui veillent sur notre humanité.

Ma « belle et étrange patrie » qui a déposé une terre si fertile sur mes racines,

m'a enseigné que la poésie depuis toujours nourrit le chant.

Et ce chant peut devenir un cri.

Aujourd'hui la Grèce est défigurée.

Les Grecs sont humiliés.

Le premier devoir d'un artiste est de témoigner de son temps.

Et de résister! « Chacun selon ses armes », disait le poète Elytis, pour redonner espoir et dignité.

Souvent je me sens découragée et impuissante face à tant de malheur.

Parfois je suis même tentée de me taire.

Alors je lis mes poètes. Leurs mots jamais ne s'oxydent à l'haleine du désespoir.

Leur parole est politique et souvent prophétique.

Et voilà que l'espoir revient comme « un chant de maquisard dans le forêt des aromates ».

Ce cri et cet espoir vont habiter aujourd'hui mon propre chant.

Sortie de l'album « Reste la lumière », le 23 octobre 2015.

© 

Bienvenue dans le Club de Mediapart

Tout·e abonné·e à Mediapart dispose d’un blog et peut exercer sa liberté d’expression dans le respect de notre charte de participation.

Les textes ne sont ni validés, ni modérés en amont de leur publication.

Voir notre charte

À la Une de Mediapart

Journal — Santé
Comment le CHU de Bordeaux a broyé ses urgentistes
Les urgences de l’hôpital Pellegrin régulent l’accès des patients en soirée et la nuit. Cela ne règle rien aux dysfonctionnements de l’établissement, mettent en garde les urgentistes bordelais. Épuisés par leur métier, ils sont nombreux à renoncer à leur vocation.
par Caroline Coq-Chodorge
Journal
Force ouvrière : les dessous d’une succession bien ficelée
À l’issue du congrès qui s’ouvre dimanche, Frédéric Souillot devrait largement l’emporter et prendre la suite d’Yves Veyrier à la tête du syndicat. Inconnu du grand public, l’homme incarne, jusqu’à la caricature, le savant équilibre qui prévaut entre les tendances concurrentes de FO.
par Dan Israel
Journal
« Travail dissimulé » : la lourde condamnation de Ryanair confirmée en appel
La compagnie aérienne a été condamnée, en appel, à verser 8,6 millions d’euros de dommages et intérêts pour « travail dissimulé ». La firme irlandaise avait employé 127 salariés à Marseille entre 2007 et 2010, sans verser de cotisations sociales en France. Elle va se pourvoir en cassation.
par Cécile Hautefeuille
Journal — Social
En Alsace, les nouveaux droits des travailleurs détenus repoussent les entreprises
Modèle français du travail en prison, le centre de détention d’Oermingen a inspiré une réforme du code pénitentiaire ainsi qu’un « contrat d’emploi pénitentiaire ». Mais entre manque de moyens et concessionnaires rétifs à tout effort supplémentaire, la direction bataille pour garder le même nombre de postes dans ses ateliers.
par Guillaume Krempp (Rue89 Strasbourg)

La sélection du Club

Billet de blog
Le service public d’éducation, enjeu des législatives
Il ne faudrait pas que l’avenir du service public d’éducation soit absent du débat politique à l’occasion des législatives de juin. Selon que les enjeux seront clairement posés ou non, en fonction aussi des expériences conduites dans divers pays, les cinq prochaines années se traduiront par moins ou mieux de service public d’éducation.
par Jean-Pierre Veran
Billet de blog
Macron 1, le président aux poches percées
Par Luis Alquier, macroéconomiste, Boris Bilia, statisticien, Julie Gauthier, économiste dans un ministère économique et financier.
par Economistes Parlement Union Populaire
Billet de blog
par Bésot
Billet de blog
Destruction du soin psychique (2) : fugue
Comment déliter efficacement un service public de soins ? Rien de plus simple : grâce à l'utilisation intensive de techniques managériales, grâce à l'imposition d'un langage disruptif et de procédures conformes, vous pourrez rapidement sacrifier, dépecer, puis privatiser les parties rentables pour le plus grand bonheur de vos amis à but lucratif. En avant toute pour le profit !
par Dr BB