Le Mur, El Bireh-Ramallah, Salah...

Comme convenu nous sommes arrivés à Ramallah en fin de matinée, le temps de dire au revoir à l'Est de Jerusalem qui ne se trouve qu'à 30 minutes.

Tres vite, nous nous trouvons face au mur qui annonce le check point de Qalqandia, point de passage obligé entre Jerusalem et Ramallah. Jusque-là logé dans notre imaginaire nourri par les medias, ce mur de la honte prend soudainement corps devant nos yeux1.

Le bus collectif nous dépose devant la mairie d'El Bireh2, ville limitrophe de Ramallah.

Les familles d'El Bireh qui nous accueillent pendant près de 15 jours sont venues nous récupérer. Apres l'incontournable thé d'accueil, une des familles a tout de suite souhaité emmener deux observacteurs qu'elle recoit, afin de constater l'encerclement de la ville par les colonies juives. Outrageantes et affligeantes.

DSC01210.JPG

Les bagages déposés et les premiers mots échangés avec les familles, nous partons direction la Place des Lions où nous avons rendez-vous avec Denise et Hassan Hamouri, les parents de Salah Hamouri, ce jeune franco-palestinien emprisonné en Israël depuis plus de 7 ans.

L'inaction de la France, le caractère illégal de la condamnation prise par un tribunal militaire, la jeunesse de Salah broyée par les geôles d'Israël, le silence assourdissant de la majorité des médias, c'est une part du témoignage que Denise et Hassan nous ont livré..

Demain l'Observaction continue sur Ramallah et Jerusalem-Est où nous constaterons la poursuite de la judaisation par les expulsions de familles palestiniennes.

 

1 Nous reparlerons du mur dans un prochain billet

2 Ville jumelée avec Gennevilliers

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.