A partir de vendredi 3 octobre, Mediapart diffusera le documentaire d'Emmanuel Roy, La part du feu, dont voici un résumé.

La part du feu (bande-annonce) © Emmanuel Roy

« Il est question, dans ce film, d’amiante, écrit Gisèle Burda, de la Bibliothèque publique d’information et membre de la commission d'Images en bibliothèque avec qui Mediapart vous propose ce documentaire. Mais ce n’est pas évident dès l’abord, le film s’ouvrant sur un paysage de mer bleue vue depuis une hauteur où paissent quelques vaches et s’ébattent quelques porcs et d’où part un chemin côtier envahi de pierres et d’arbustes. Une voix-off masculine s’élève parlant de fin d’année dans un lycée, tandis qu’apparaissent les images de quartiers de ville prévus à la démolition : des chantiers de décontamination sont en cours.
Le film prend son essor, enchevêtrant, avec fluidité, le récit chronologique de la voix-off masculine déroulant la progression de sa maladie les récits de proches de disparus à cause de la fibre mortelle dont les employeurs ne reconnaissent d’abord pas leur responsabilité avant d’y en être obligés lors de procès, et les réflexions de professionnels du désamiantage sur les chantiers en cours.»

Nous n'en dirons pas plus, parce qu'il faut voir ce film jusqu'à sa toute fin, jusqu'à son générique, pour en saisir toute la force.

Ce film existe aussi en DVD depuis le 2 juillet 2014. Disponible dans tous les points de vente habituels et sur le site de Shellac, son producteur. 


Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.