No Habrá Revolución Sin Canción- Trailer © Mélanie Brun

« Une chanson bien construite vaut 100 discours », peut-on entendre dans ce documentaire. Sa réalisatrice Mélanie Brun parcourt le Chili à travers ses chansons et son histoire. Vecteur de protestation, de revendication, signe de liberté ou de colère, la chanson populaire accompagne les espoirs du peuple. Ici au Chili, mais transposable partout où la chanson exprime la conscience populaire, ce documentaire offre une véritable réflexion sur le pouvoir de la musique. Quel que soit son genre : traditionnelle, ska, punk, rap.

Diffusé dès la semaine prochaine en intégralité sur Mediapart, Il n'y a pas de révolution sans chanson vous est proposé dans le cadre de notre partenariat avec Images en Bibliothèques. Voici ce qu'écrit Mathieu Eveillard, de la bibliothèque de Bain-de-Bretagne (35) à propos de ce documentaire :

« Le film est bien documenté, rythmé, entre interviews variés des protagonistes, images d’archives, micros-trottoirs autour des questions qu’il soulève : qu’étaient-elles et que reste-t-il aujourd’hui, de ces chansons révolutionnaires ? Que devient la musique sous une dictature ? J’ai appris beaucoup de choses sur la musique chilienne, et découvert cette bouillonnante scène actuelle. Par l’angle de la musique, la réalisatrice convoque l’histoire contemporaine du Chili et je trouve ce documentaire éclairant sur l’histoire et la relation à cette histoire d’un peuple à part. »

Comme tous les documentaires proposés avec Images en Bibliothèque, il sera visible pendant trois mois sur Mediapart.

Pour retrouver tous les documentaires diffusés par Mediapart et Images en Bibliothèques, cliquez ici

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.

Tous les commentaires

bonjour sophie je souhaite faire passer l'integrale au festival de chansons de paroles à barjac juillet 2016 comment faire pour realiser ce projet merci de me repondre mail joelle lanteri