Le documentaire «Le Terrain» bientôt diffusé sur Mediapart

C’est une révélation de Mediapart qui a donné à Xabi Molia l’idée d’aller filmer le quotidien d’une école de football d’Aubervilliers, en Seine-Saint-Denis.

Extrait du documentaire « Le Terrain » © Xabi Molia


Dans un entretien accordé à Télérama lors de la diffusion en juin 2014 du documentaire Le Terrain sur Arte, Xabi Molia racontait comment la révélation par Mediapart d’une discussion en réunion officielle entre responsables du football français évoquant l'instauration de quotas pour limiter le nombre de joueurs d'origine étrangère formés en France, fut à l’origine de son film. Il s'agissait d'appréhender l'effet de tels propos au sein d'un club de banlieue. Durant un an, il a donc suivi la vie de l'Association sportive de la Jeunesse d'Aubervilliers, en Seine-Saint-Denis.

Heureusement, le documentaire dépasse ces questions discriminatoires et s'engage sur le terrain où s'entraînent 600 garçons. Autant d’apprentis-footballeurs qui rêvent de victoires sur l’équipe adverse et de revanche sur la vie. Car être entrainés par ASJA, c’est espérer recevoir le meilleur « baggage technique et tactique pour devenir de bons footballeurs et pour les plus talenteux et motivés avoir la chance d’intégrer un centre de formation de club professionnel », explique l’association sur son site. De fait, chaque année depuis plus de 10 ans, deux jeunes en moyenne intègrent un centre de formation de club professionnel. Et ici, comme dans nombre de club des quartiers défavorisés, les jeunes espèrent être, un dimanche, repérés par un recruteur des clubs d’élites, pouvoir échapper au déterminisme social, approcher un peu les stars du foot et son business. Et le jour où le club de Bastia propose une période d’essai, c’est une chance qu’il ne faut pas laisser passer.

Heureusement encore, le documentaire sort le terrain et suit, tout autour, les entraineurs et éducateurs, parfois quelques parents, qui organisent le soutien scolaire, prodiguent des conseils, stimulent les ambitions et mettent en garde contre les désillusions. Avec bienveillance et réalisme, pour qu’aucun rêve ne soit irrémédiablement brisé.

Ce film d'1h07 sera diffusé sur Mediapart grâce à notre partenariat avec Images en Bibliothèques. Il sera visible en intégralité dans le journal de Mediapart pendant trois mois.
♦ Pour retrouver l'ensemble des documentaires diffusés par Mediapart et Images en bibliothèque, cliquez ici.

 

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.