Sur Mediapart, «le Dernier Continent», documentaire sur la ZAD Notre-Dame-des-Landes

Samedi 28 mai, le documentaire intégral de Vincent Lapize sera diffusé sur Mediapart. À voir pour comprendre ce que ce combat contre l'aéroport du Grand-Ouest a d'original et d'exemplaire.

Documentaire intégral à voir sur Mediapart

Chaque mois, Mediapart vous propose un documentaire intégral. Le prochain nous mènera dans la Zad de Notre-Dame-des-Landes. Là, entre le printemps 2012 et le printemps 2014, Vincent Lapize a tourné Le Dernier Continent (voir la bande-annonce ci-dessus). Mais ce n'est pas l’opposition au projet de Vinci qu'il a choisit de filmer. Vincent Lapize s'est attaché à montrer, en 1h17, l’expérience politique atypique vécue par les opposants dans ce lieu qu’ils ont décidé d’investir.

Comme chaque mois, voici l'avis d'un membre du réseau Images en Bibliothèques, partenaire de Mediapart pour la sélection des films que nous diffusons. A propos du Dernier Continent, Julien Farenc, de la Bibliothèque nationale de France écrit :

« Le dernier continent raconte une longue histoire toujours en cours, en l’occurrence l’épisode de l’occupation des terres expropriées et vendues à Vinci pour construire l’aéroport de Notre-Dame-des-Landes. La Zone d'aménagement différé (ZAD) du projet d'aéroport devient à ce moment “Zone à défendre” pour les “occupants”, qui s’installent dans les maisons et sur les terrains expropriés.

L’occupation prend une tournure plus radicale en 2012 au moment où la gendarmerie mène une opération d'évacuation pour déloger les “squatters” de plusieurs sites de la ZAD.

Par-delà le récit des événements par certains occupants et par les voisins exploitants agricoles, Le dernier continent est une réflexion sur une forme moderne d’utopie collective et libertarienne.

Si Vincent Lapize éprouve manifestement de la sympathie pour l’implantation des occupants, son film n’est pas ouvertement militant et présente une série de témoignages plutôt apaisés. Le traitement de certaines séquences – dont celle des évacuations – est inventif. Vincent Lapize sait filmer son territoire.

Le dernier continent me semble être le compte-rendu assez fidèle d’une expérience menée, non par des idéologues mais par des marginaux en quête de renouveau, et qui relève à la fois d’une forme française d’empowerment, et d’un curieux retour à la terre opérés par de jeunes urbains déclassés, telle que notre société minée par le chômage en produit actuellement. »

  • Comme tous les films proposés en partenariat avec Images en Bibliothèques, Le Dernier Continent sera visible pendant trois mois sur Mediapart. Pour retrouver tous les documentaires diffusés par Mediapart et Images en Bibliothèques, cliquez ici

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.