Événement 3 déc. 2021

Racisme et violences policières, les personnes exilées en première ligne ?

La question des violences policières suscite une attention particulière et les mobilisations des familles de victimes rappellent le caractère raciste et fréquent de ces violences. Venez en parler samedi 4 décembre à 15H à La Base.

Les Rendez-Vous de Mediapart
Journaliste à Mediapart

Date

Le 4 décembre 2021

Lieu

La Base - 31 rue Bichat, 75010, Paris

Réservation

Participation libre sous réserve des places disponibles


La question des violences policières suscite actuellement une attention particulière et les mobilisations organisées par des familles de victimes rappellent le caractère raciste et fréquent de ces violences. Or les personnes en exil sont particulièrement exposées au racisme et aux violences policières. Lorsqu'elles sont en situation irrégulière, la loi les protège peu et les fragilise beaucoup. Les lieux occupés par certaines personnes exilées, tels que les camps, la rue, voire les centres de rétention administrative, sont des lieux où ces personnes sont particulièrement exposées.

L'objectif de ce débat est de lancer une réflexion sur ces violences : quelle est leur fréquence et quelles formes prennent-elles ? Comment les violences policières s'articulent-elles à différentes formes de discriminations subies par les personnes exilées (racisme, statut administratif, origine géographique etc.) ? Comment comprendre l'invisibilisation de cette question et l'impunité systémique des institutions ? Comment les personnes exilées se protègent-elles, comment lutter contre ces violences particulières ?

Ce débat réunira :

- des membres du collectif Solidarité Migrants Wilson
- des membres du collectif La Chapelle debout
- un membre de la CSP 75 et de la marche des solidarités
- Omar Slaouti, enseignant et membre du collectif Vérité et justice pour Ali Ziri
- Nacira Guénif, sociologue et anthropologue, enseignante à l'université
Paris VIII
- Modération : Nejma Brahim, journaliste à Mediapart

-----------------------------------------------------------------------------

Le rez-de-chaussée de la base étant actuellement en travaux, cet événement aura lieu dans les étages.

Participation libre sous réserve des places disponibles (60)

-----------------------------------------------------------------------------

La base est le QG de la mobilisation citoyenne pour la justice sociale et climatique. Lieu d’organisation des marches climat, espace de préparation d’actions de désobéissance civile non-violentes, bar événementiel de formation et d’engagement, atelier de fabrication de matériel (banderoles, pancartes...), espace de travail et de rencontre pour des organisations engagées, adresse que l’on partage pour faire la fête… la base a de nombreuses portes d’entrée mais un seul véritable objectif : accélérer la mobilisation citoyenne.

Soutiens la base en faisant un don sur www.labase.paris/don

Bienvenue dans le Club de Mediapart

Tout·e abonné·e à Mediapart dispose d’un blog et peut exercer sa liberté d’expression dans le respect de notre charte de participation.

Les textes ne sont ni validés, ni modérés en amont de leur publication.

Voir notre charte

À la Une de Mediapart

Journal — Discriminations
En Haute-Loire, au « pays des Justes » : la rumeur et les cendres
Le village de Saint-Jeures, réputé pour avoir sauvé des juifs pendant la guerre, n’est pas épargné par l’islamophobie. Quand Yassine, un jeune chef d’entreprise à son aise, décide d’y faire construire une maison et d’installer sa famille, les pires bruits se mettent à courir. Jusqu’à l’incendie.
par Lou Syrah
Journal — Extrême droite
Les « VIP » de Villepinte : l’extrême droite et la droite dure en rangs serrés
Parmi les invités du meeting de Villepinte, des responsables identitaires, des anciens d’Ordre nouveau et du Gud et des royalistes côtoient les cathos tradis de La Manif pour tous et les transfuges du RN et de LR. La mouvance identitaire s’apprête à jouer un rôle majeur dans la campagne.
par Karl Laske et Jacques Massey
Journal — Médias
« Le Monde » : Matthieu Pigasse vend la moitié de ses parts à Xavier Niel
Après avoir cédé 49 % de ses parts en 2019 au milliardaire tchèque Daniel Kretinsky, le banquier en cède à nouveau 49 % au patron de Free, qui devient l’actionnaire dominant du groupe de presse. En situation financière difficile, Matthieu Pigasse ne garde qu’une participation symbolique.
par Laurent Mauduit
Journal — Politique économique
L’inflation relance le débat sur l’augmentation des salaires
Avec le retour de l’inflation, un spectre resurgit dans la sphère économique : la « boucle prix-salaires », qui serait synonyme de chaos. Mais ce récit ancré dans une lecture faussée des années 1970 passe à côté des enjeux et de la réalité.
par Romaric Godin

La sélection du Club

Billet de blog
Et si nous avions des débats constructifs ?
La journée internationale de l'éducation de l'UNESCO, le 24 janvier, est l'occasion de rappeler que les savoirs et expertises de toutes et de tous sont essentiels pour nourrir les conversations démocratiques.
par marie-cecile naves
Billet de blog
Présidentielle : ouvrir la voie à une refondation de la République
La revendication d’une réforme institutionnelle s’est installée, de la droite à la gauche. Celle d’une 6° République est devenue un totem de presque toutes les formations de gauche à l’exception du PS. Ce qu’en a dit samedi Arnaud Montebourg rebat les cartes.
par Paul Alliès
Billet de blog
La Chimère Populaire
Pourquoi certain·es d'entre nous se sont inscrit·es à la Primaire Populaire et envisagent désormais de ne pas y voter ? Un petit billet en forme de témoignage personnel, mais aussi d'analyse politique sur l'évolution d'un choix électoral - parce que la trajectoire de l'électorat est mouvante, n'en déplaise aux sondages ou aux Cassandre de tous bords.
par Albin Wagener
Billet de blog
Une constituante sinon rien
A l’approche de la présidentielle, retour sur la question de la constituante. La constituante, c’est la seule question qui vaille, le seul objet politique qui pourrait mobiliser largement : les organisations politiques, le milieu associatif, les activistes, les citoyens de tous les horizons. Car sans cette réécriture des règles du jeu, nous savons que tout changera pour que rien ne change.
par Victoria Klotz