Événement 9 juil. 2021

Mediapart, le festival: tout·e·s président·e·s ! Rendez-vous le 25 septembre

Mediapart vous invite pour la 3e édition de son festival au Centquatre-Paris, samedi 25 septembre, de 11h à 23h. Au programme : des rencontres avec les équipes du journal, des débats, des projections, une exposition inédite, une librairie avec des signatures…

Les Rendez-Vous de Mediapart
Journaliste à Mediapart

Date

Du 25 septembre 2021 au 25 septembre 2021

Lieu

Le Centquatre-Paris, rue 5 Curial, 75019.

Réservation

https://evenements.mediapart.fr/le-festival

Information

de 11h à 23h.


Inscrivez-vous ici pour être tenus informés du programme détaillé dans les prochaines semaines.

Le virtuel, c’est du réel. Journal totalement indépendant, Mediapart est aussi totalement participatif. S’il ne vit que du soutien de ses lecteurs, attirés et fidélisés par son travail d’information dans l’intérêt public, les abonnements de ces derniers leur donnent accès de surcroît à notre Club où ils peuvent librement écrire et contribuer, tenir leurs blogs, sans filtre de notre rédaction ni modération a priori. 

Outre son modèle économique et sa qualité éditoriale, l’originalité de Mediapart repose sur cette relation particulière avec ses lectrices et lecteurs qui sont partie prenante de son écosystème. C’est une garantie supplémentaire d’indépendance et, surtout, un gage de confiance : lire Mediapart, c’est aussi pouvoir le critiquer ou le prolonger, l’alerter ou le compléter, l’informer ou l’éclairer.

Mediapart, le festival - 2021

Le dialogue, la discussion et la rencontre avec son public sont donc aussi essentiels à Mediapart que l’est sa culture professionnelle de l’enquête. Depuis notre création en 2008, nous n’avons cessé de multiplier les événements, débats, conférences, interventions, etc., qui, dans la vie réelle et pas seulement sur des écrans virtuels, font vivre cette relation concrète et vivante.

L’année 2022 va voir revenir ce que Mediapart constate, décrit et dénonce depuis sa création (que ce soit sous Emmanuel Macron aujourd’hui, Nicolas Sarkozy, puis François Hollande hier) : le présidentialisme français, l’ennemi foncier d’une République démocratique et sociale, tant il ne cesse de la miner de l’intérieur, de la corrompre et de l’affaiblir.

 La France est une démocratie de faible intensité. Condition d’une république sociale, la démocratie véritable est un écosystème qui suppose équilibres, vitalités et pluralités, précautions et participations, pouvoirs et contre-pouvoirs. Au lieu de quoi, nous vivons au royaume institutionnel des déséquilibres, des brutalités et des autoritarismes, des courtisaneries et des soumissions, des égoïsmes et des narcissismes.

Le tout produisant un appauvrissement politique dont la scène médiatique est le théâtre infantilisant, offrant le spectacle de chroniqueurs empressés à sonder les états d’âme présidentiels et à relayer les confidences des entourages, entre flagorneries et mesquineries. Nous n’en pouvons plus de cet abêtissement et de ce crétinisme. 

A Mediapart, nous pensons que la démocratie ne se réduit pas au vote, une fois tous les cinq ans, qui fait que la volonté de tous se retrouve confisquée par le pouvoir d’un seul.

Face à nouveau face-à-face Macron-Le Pen qui nous est annoncé, qui ne serait plus un choix mais un piège, tout est possible, l’avenir n’est jamais écrit. L’imprévu, l’événement, l’inattendu peut surgir. Nos informations peuvent servir à ce que cet inattendu surgisse.

Nous avons moins d’un an pour éviter ce piège, éviter ce choix qui n’en est pas un, nous le ferons avec toutes les bonnes volontés. 

Au-delà du vote, et face à l’abstention grandissante, il nous faut d’abord parier sur la société et ses mobilisations. Mediapart accompagne ce mouvement de la société car tout est possible, et si nous faisions en sorte que ce soit le meilleur ?

C’est le sens de ce troisième festival de Mediapart « Tout.e.s président.es ! Un journal avec la société», auquel nous vous attendons nombreux.ses.

Rendez-vous le 25 septembre au Centquatre-Paris, de 11h à 23h pour une journée en accès libre. Au programme : une rencontre ininterrompue avec l’équipe de Mediapart, un salon où de nombreux partenaires tiendront des stands et animeront des discussions, une librairie, des projections, une exposition et des signatures avec des auteurs…

Plus d’informations à venir dans les prochaines semaines en cliquant ici.

Bienvenue dans le Club de Mediapart

Tout·e abonné·e à Mediapart dispose d’un blog et peut exercer sa liberté d’expression dans le respect de notre charte de participation.

Les textes ne sont ni validés, ni modérés en amont de leur publication.

Voir notre charte

À la Une de Mediapart

Journal — International
Comment les Chinois ont corrompu les Kabila pour un contrat minier géant
Une société-écran, alimentée par deux sociétés d’État chinoises détentrices du plus gros contrat minier de l’histoire de la RDC, a versé au moins 30 millions de dollars à la famille et au premier cercle de l’ancien président Joseph Kabila. Sa famille a aussi obtenu en secret des parts dans l’autoroute et le barrage liés à la mine.
par Yann Philippin et Sonia Rolley (RFI)
Journal — International
Des millions volés à l’État ont financé un retrait de cash par le directeur financier de Kabila
L’entreprise congolaise Egal, qui a détourné 43 millions de dollars de fonds publics en 2013, en a reversé 3,3 millions sur un compte de la présidence de la République de RDC afin de compenser un retrait d’espèces effectué par le directeur financier du président Joseph Kabila.
par Yann Philippin
Journal — International
Russie : pourquoi le Kremlin veut en finir avec Memorial
L’historien Nicolas Werth explique les enjeux de la possible dissolution, par la justice russe, de l’ONG Memorial. Celle-ci se consacre à documenter les crimes de la période soviétique, mettant ainsi des bâtons dans les roues du roman national poutinien.
par Antoine Perraud
Journal — France
Mosquée « pro-djihad » : au Conseil d’État, le ministère de l’intérieur se débat dans ses notes blanches
Vendredi 26 novembre, le Conseil d’État a examiné le référé de la mosquée d’Allonnes (Sarthe), qui conteste sa fermeture pour six mois ordonnée par arrêté préfectoral le 25 octobre. Devant les magistrats, la valeur de feuilles volantes sans en-tête, date ni signature, a semblé s’imposer face aux arguments étayés de la défense. Compte-rendu.
par Lou Syrah

La sélection du Club

Billet de blog
« Atlantique », un film de Mati Diop
Des jeunes ouvriers au Sénégal ne sont pas payés depuis plusieurs mois rêvent de partir pour l’Europe au risque de leur vie. Ada, amoureuse de l’un de ces hommes, est promise à un riche mariage contre son gré. Les esprits auront-ils raison de ces injustices ?
par Cédric Lépine
Billet de blog
Avec le poids des morts
« Chaque famille, en Côte d'Ivoire, par exemple, est touchée. Tu vois le désastre, dans la mienne ? On assiste à une tragédie impensable ». C. témoigne : après un frère perdu en Libye, un neveu disparu en mer, il est allé reconnaître le corps de sa belle-sœur, dont le bateau a fait naufrage le 17 juin 2021 aux abords de Lanzarote, à Orzola.
par marie cosnay
Billet de blog
« Murs de papiers »
[Archive] Olivier Cousin, dans son dernier film, nous donne à voir ce qu’est la vie des sans-papiers à travers une permanence d’accueil de la Cimade : des chemins de l’exil aux mille dangers, des parcours du combattant face à une administration française kafkaïenne, la fin de la peur et l'espérance en une vie meilleure, apaisée.
par YVES FAUCOUP
Billet de blog
« L’Héroïque Lande - La Frontière brûle » : des vies électriques
[Archive] «L'Héroïque Lande. La Frontière brûle», réalisé par Elisabeth Perceval et Nicolas Klotz, renverse les attendus d'un film «sur» La Jungle de Calais, pour sonder les puissances politiques et sensibles du cinéma, avec des images qui s'imaginent depuis une Zone et avec ses fugitifs.
par Robert Bonamy