Les femmes au pouvoir en Suisse !

Je vais vous en citer quatre parmi les plus célèbres

 

topelement-jpg-panneau-2

 Au bas de l’échelle, la maire de Genève, Sandrine Salerno, 49 ans, socialiste, d’origine italienne, élue le 1er juin 2019 pour une année. Elle place son mandat sous le signe de l’égalité qu’elle vient de concrétiser par la pose de signaux de circulation mixtes selon la photo en entête !

Les trois autres élues sont vraiment au sommet de l’échiquier politique fédéral puisque elles sont ministres, partageant leur pouvoir avec quatre hommes sur un total de sept membres du gouvernement élus pour 4 ans. Encore une petit effort pour avoir la majorité !

Au sommet de l’échelle : Simonetta Sommaruga, présidente de l’Helvétie pour l’année 2020. Socialiste, 60 ans, elle avait déjà occupé ces fonctions en 2015, elle dirige le Département fédéral de l'environnement, des transports, de l'énergie et de la communication

Notre deuxième ministre : Karin Keller-Sutter, traductrice-interprète, née en 1963, est à la tête du Département fédéral de justice et police (DFJP). .

La petite dernière, Viola Amherd, Suissesse-romande, 58 ans. avocate, dirige Le Département fédéral de la défense, de la protection de la population et des sports (DDPS) s'occupe principalement de questions militaires.

Pas étonnant que la Suisse ne se porte pas si mal avec ces femmes au pouvoir !

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.