Un travail à tout prix... ?

Et voilà..., le fond du fond est bien là... et moi avec... ! Ce fond aussi noir que les « dark-pools », mais avec tout son argent en moins, constitue la limite au delà de laquelle je ne veux pas aller... ! Cette zone obscure, sorte de non droit constitutionnalisé, où règne comme seules lois, celles d'une dérégulation du tout, du travail au black peut être, avec les risques qu'il représente, pas pour moi physiquement, mais pour mon honneur, ma famille et ma conviction profonde que ce n'est pas là...

Et voilà..., le fond du fond est bien là... et moi avec... ! Ce fond aussi noir que les « dark-pools », mais avec tout son argent en moins, constitue la limite au delà de laquelle je ne veux pas aller... ! Cette zone obscure, sorte de non droit constitutionnalisé, où règne comme seules lois, celles d'une dérégulation du tout, du travail au black peut être, avec les risques qu'il représente, pas pour moi physiquement, mais pour mon honneur, ma famille et ma conviction profonde que ce n'est pas là..., le seul possible de notre société, behhh.., cette borne détermine maintenant ce seuil sur lequel je dois jongler... ! Je jongle avec cette famille décomposée..., puis recomposée partiellement. Une fille malade et incurable par là bas..., deux jeunes adultes sans emploi et chargée de famille isolée pour l'une d'elle, par ailleurs..., puis mes deux petits derniers qui se privent de tous ce qu'on leur a appris à se passer..., et ce sans réelle conscience..., heureusement..., mais pour combien de temps encore... ! Puis dans ces ballots que je jette au dessus de ma tête en tentant de les rattraper à chaque fois..., il y a ces drôle de mots que j'ai entendu dire... !

« Pour trouver du travail il faut accepter de perdre de l'argent... ! »

Mais pour le perdre ce fric..., afin de retrouver ce droit et devoir constitutionnalisé...(voir le lien 1 si dessous, les articles 5 et 11), il me faut donc rogner voir perdre mon honneur..., ce synonyme de dignité constitutionnalisé lui aussi à une certaine époque et disparue maintenant dans un méandre juridique (voir le lien 2 si dessous, l'article 23), et qui puis est..., je dois rappeler que je ne l'ai plus, ce flouse indispensable à notre vie familiale.

 

Lien 1 http://www.conseil-constitutionnel.fr/conseil-constitutionnel/francais/la-constitution/la-constitution-du-4-octobre-1958/la-constitution-du-4-octobre-1958.5071.html

 

Lien 2 http://www.un.org/fr/documents/udhr/

 

Et oui..., il existe bien dans notre riche pays, des gens pour qui ces droits et devoirs ne sont qu'un souvenir..., un écho lointain..., qui résonne quand certains médias de masse veulent bien se donner la peine de pencher leur tête en dehors de ces fenêtres virtuelles dans lesquelles ils se et nous plongent et se complaisent à longueur de journée... ! Mais vous me direz il y a le RSA... ! Behhh..., fait le mouton noir (... !), non et re-non... ! Ce revenu est accordé et c'est tout de même normal, sous condition d'un certains plafond... ! Environ 1692 Euros/mois pour un couple avec enfants..., quelle chance de chiffrer cette dignité à ce prix, quant on a en charge une famille entière avec ce que ça coûte à l'heure où ces médias de masse vous parlent quelque peu des réalités courantes... !C'est la qu'est le premier non..., pour moins de 5 euros de plus que ce « bas du plafond », voici l'un de votre droit devenu obsolète... ! Il me reste le devoir..., me direz vous... ! Behhh..., fait le mouton agenouillé et prêt au sacrifice devant son bourreau sans visage... ! Re-non..., car comme je l'ai entendu dire (j'écoute et je réfléchis beaucoup, trop qu'on m'a dit..!) de la bouche d'un député devenu ministre de ce changement annoncé, le Pôle Emploi (je ne parle pas de son personnel...) connaissant des difficultés avec son manque d’effectif va résoudre ce problème du nombre croissant de demandeurs d'emploi – pour à la fois moins d'offres et de personnes pour mettre en équation ce bazar – en ne s'occupant que des chômeurs méritants... ! Vous imaginez pas la tête que j'ai fait en comprenant cette étrange formulation..., et encore moins celle de l'interlocuteur qui a vu mon visage déconfit en répondant aux questions qu'on lui posait... !

Mais il y a aussi un « re-re-non »... ! Vous avez lu ici et là qu'il y a des députés qui font un nouveau sport en ces temps de disette budgétaire...! La chasse au RSA est devenu le must du kitch, pour renflouer les caisses... ! Bon..., c'est vrai qu'il existe certaines personnes possédant des patrimoines conséquents et qui en profitent pour tirer jusqu'au bout la corde déjà tendue des aides de l’État... ! Mais est ce pour autant une raison suffisante, pour enfermer encore sous ce quinquennat, tous ceux et celles qui perçoivent à juste titre ce revenu minimum, dans cette case nauséabonde que cette ancien gouvernement ayant dérivé très à droite, a appelé l’assistanat... ?

C'est vrai aussi que je n'ai pas à me plaindre par rapport à des situations comme celles de mes grands enfants demandeurs d'emploi, par exemple et bien d'autres encore, bien pire que la notre, car nous ne sommes pas encore surendetté puisqu'on se prive de tous sauf du minimum vital, car on a un toit sur nos têtes..., mais pour combien de temps à ce rythme... ?

 

Je pense aujourd'hui que mon honneur ne réside plus que dans un seul vrai projet et engagement donc..., qui veut combattre ces dark-pools..., ces paradis fiscaux..., et cette misère -- qui après avoir été sauvé de justesse sans justice et quelques petites incisions discrètes de ci, de là..., ponctionnent et sucent notre argent..., ce sang de nos vies..., puis le détournent et l'engrangent avidement par le biais de dettes – qu'ils provoquent en l'accélérant considérablement. Ce projet ce nomme roosevelt 2012 et c'est la première de ces mesures d'urgence qui empêchera, que ces moutons (plus de 100000 sans aucune ressource, d’après les dires de Pierre Larrouturou prononcé au cours du débat télévisé de 20h30 du vendredi 1 juin sur ce site), déjà agenouillés, se voient étendus..., raides..., après avoir été saignés à blanc... ! Quel prix lourd à payer pour un simple travail..., répètent ces têtes coupées, en expirant leur dernier souffle... ?

 

http://www.roosevelt2012.

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.