Billet de blog 12 janv. 2009

Une lecture jubilatoire : La Laiteuse et son chat

charlotte b.
Auteure
Abonné·e de Mediapart

Ce blog est personnel, la rédaction n’est pas à l’origine de ses contenus.

La Laiteuse et son chat

Gérald Duchemin

Editions Le Calepin jaune.

Quand on la rencontrait, personne ne pouvait prédire le genre de vexations nouvellesqu'elle glisserait après les formules de politesse. Chaque jour, elle s'ingéniait à rabaisser autrui. De ses piques, elle tirait une musique originale, mais toujours accordée à sa cible [...] Elle abusait de l'imparfait du subjonctif, et proférait des citations latines, pour la seule fête d'écorcher l'oreille moderne.
Montpellier, de nos jours ou presque. Quartier Gambetta. Rues pleines de vie, atmosphère colorée... Le milieu idéal pour y lâcher une madame Harfang nostalgique de l'Algérie française, qui cultive son racisme et sa méchanceté avec une ferveur sans pareille. Parmi ses victimes, madame Caillette, sa voisine de palier, une petite vieille bécasse et sans saveur, Mohamed, l'épicier obséquieux et roublard - et Minou, le malheureux chat noir de madame Caillette. Un matou adorable, affligé de deux défauts inacceptables aux yeux de la vieiville dame acariâtre : être le chat de sa voisine et être de couleur noire. Madame Harfang, alias La Laiteuse, et pour cause, elle est obsédée par la couleur blanche, au point de se badigeonner les taches de vieillesse avec du tipex, verra cependant son quotidien chamboulé quand un mignon chat blanc fait irruption dans sa vie...
Et pendant ce temps, un mystérieux tueur de vielles dames sévit dans la région.

Deux choses frappent le lecteur : la virtuosité avec laquelle Gérald Duchemin manie la langue et le plaisir évident qu'il a pris à narrer les méfaits de cette Tatie Danielle haut de gamme, qui "traînait [Jean-Marie Le Pen] aux gémonies, avec une hargne accrue par sa méprise."... parce que sa maîtrise des imparfaits du subjonctif d l'avait déçue... Ce portrait au vitriol d'une veuve un peu cinglée et de son entourage - madame Caillette est assez effarante de réalisme - est drôle, enlevé avec juste ce qu'il faut de distance pour donner un ton so british au récit. L'histoire, originale par le thème choisie, est servie par une plume subtile et un humour jubilatoire.

Un petit bijou littéraire.


A lire, relire, offrir...Commander ici.

Bienvenue dans le Club de Mediapart

Tout·e abonné·e à Mediapart dispose d’un blog et peut exercer sa liberté d’expression dans le respect de notre charte de participation.

Les textes ne sont ni validés, ni modérés en amont de leur publication.

Voir notre charte

À la Une de Mediapart

Journal — Politique
L’IVG dans la Constitution française : le revirement de la majorité
Alors que La République en marche a refusé d’inscrire le droit à l’avortement dans le marbre de la Constitution durant la précédente législature, elle opère désormais un changement de cap non sans arrière-pensée politique, mais salutaire face à la régression américaine.
par Pauline Graulle
Journal — Écologie
L’industrie de la pêche est accusée d’avoir fraudé les aides Covid de l’Europe
Alors que s’ouvre le 27 juin la Conférence des Nations unies sur les océans, Mediapart révèle avec l’ONG Bloom comment les industriels de la mer ont fait main basse sur les indemnités destinées aux pêcheurs immobilisés durant la pandémie. Des centaines de navires, aux pratiques de pêche les plus destructrices pour les écosystèmes marins, auraient fraudé près de 6 millions d’euros de subventions publiques.
par Mickaël Correia
Journal
Le RN et l’Algérie : le mythe colonial au mépris de l’histoire
À quelques jours des 60 ans de l’indépendance de l’Algérie, le maire de Perpignan, Louis Aliot (RN), met à l’honneur l’Organisation armée secrète (OAS) et les responsables du putsch d’Alger pendant un grand week-end d’hommage à «l’œuvre coloniale».
par Lucie Delaporte
Journal — Fil d'actualités
L’Ukraine demande plus d’armes et de sanctions contre Moscou après des frappes sur Kiev
Le gouvernement ukrainien a réclamé dimanche plus d’armes et de sanctions contre Moscou aux pays du G7, réunis en sommet en Bavière (Allemagne), à la suite de nouvelles frappes russes survenues à l’aube sur un quartier proche du centre de Kiev.
par Agence France-Presse

La sélection du Club

Billet de blog
France-Algérie : une autre commémoration est-elle possible ?
L’Algérie hante la France, tel un spectre chiffonné, sûrement autant que les Français obsèdent les Algériens. Malgré le travail déjà fait, il y a tant de vérités enfouies, tant de paroles non entendues qui font défaut et empêche de construire un récit collectif. Et surtout tant de rendez-vous à ne plus manquer. Pour participer à cette libération de la mémoire et de nos imaginaires, le Club vous propose un travail collectif pour honorer cette 60e année de paix.
par Le Club Mediapart
Billet de blog
Glorification de la colonisation de l’Algérie et révisionnisme historique : le scandale continue… à Perpignan !
Louis Aliot, dirigeant bien connu du Rassemblement national et maire de Perpignan, a décidé de soutenir politiquement et financièrement la 43ème réunion hexagonale du Cercle algérianiste qui se tiendra au Palais des congrès de cette ville, du 24 au 26 juin 2022. Au menu : apologie de la colonisation, révisionnisme historique et glorification des généraux qui, pour défendre l’Algérie française, ont pris les armes contre la République, le 21 avril 1961.
par O. Le Cour Grandmaison
Billet de blog
Macron s’est adressé aux rapatriés d’Algérie en éludant les crimes de l’OAS
Le 26 janvier, le président s’est adressé à des « représentants des pieds-noirs » pour « continuer de cheminer sur la voie de l’apaisement des mémoires blessées de la guerre d’Algérie ». Les souffrances des Européens qui quittèrent l’Algérie en 1962 ne sauraient être contestées. Mais certains propos laissent perplexes et ont suscité les réactions des défenseurs de la mémoire des victimes de l’OAS.
par Histoire coloniale et postcoloniale
Billet de blog
Pacification en Algérie
Témoignage d'un militaire engagé en Algérie ayant participé à la pacification engagée par le gouvernement et ayant rapatrié les Harkis de la D.B.F.M en 1962
par Paul BERNARDIN