stephane@lavignotte.org
Abonné·e de Mediapart

Billet publié dans

Édition

L'utopie

Suivi par 37 abonnés

Billet de blog 2 févr. 2017

stephane@lavignotte.org
Ancien journaliste, militant écologiste, éthicien, pasteur de la Mission populaire à Montreuil (93), habite à L'Ile-Saint-Denis
Abonné·e de Mediapart

Une alliance, oui, mais pour une alternative (sinon, rien)

APPEL COLLECTIF à une conférence nationale pour l'unité à la présidentielle et pour des législatives citoyennes.

stephane@lavignotte.org
Ancien journaliste, militant écologiste, éthicien, pasteur de la Mission populaire à Montreuil (93), habite à L'Ile-Saint-Denis
Abonné·e de Mediapart

Ce blog est personnel, la rédaction n’est pas à l’origine de ses contenus.

Membres ou sympathisants de mouvements écologistes, du Front de gauche, de la France Insoumise, électeurs lors des primaires de l'écologie ou du PS, nous nous félicitons de l’appel de Benoît Hamon à des discussions avec Yannick Jadot, Jean-Luc Mélenchon et les forces du Front de gauche. Nous nous félicitons également des nombreux appels à l'union à l'initiative de la société civile.

Nous sommes convaincus de la nécessité d'une alliance allant de la gauche du PS jusqu'au Front de gauche et aux écologistes. Les grandes lignes du projet semblent partagées : la recherche du bonheur plus que de l'accumulation, une sixième République plus décentralisée et démocratique, des outils concrets pour l'intervention populaire dans la politique, le revenu universel, la lutte déterminée contre toutes les discriminations, la légalisation du cannabis, la transition écologique (sortie du nucléaire, recyclage, biodiversité ...), la transformation de la gouvernance des entreprises, le partage du travail et des revenus, l'évolution des sources de taxation, la révolution fiscale...

Un front populaire pour la souveraineté du peuple sur la finance, pour la Terre, pour la paix, la primauté de la quête du bonheur sur les logiques mortifères, n'est-ce pas chaque jour plus d'actualité ?

C'est pourquoi l'enjeu est bien au-delà de "la présence d'un candidat de gauche au second tour". En soi, cela n'a pas de sens pour nous.

Jean-Luc Mélenchon et Yannick Jadot ont raison de renvoyer à Hamon la seule question qui compte : au-delà du candidat, quelle majorité pour quel projet ? Quel rapport de confiance ? 

Certes, le projet de Benoît Hamon est de notre point de vue le plus satisfaisant proposé par un socialiste depuis longtemps, même s’il faudrait l’infléchir encore sur de nombreux points, comme la nécessité d'une sortie rapide du nucléaire et non la seule réduction de son poids dans le "mix" énergétique. Mais surtout, il y a un problème de confiance.

Benoît Hamon ne doit pas donner l'impression de rejouer la gauche plurielle de Jospin. Car, hormis des premiers mois prometteurs (sous la pression du mouvement social), elle fut une succession de reniements qui a abouti à l'abstention d'un million d'électeurs socialistes au premier tour en 2002 et à la présence de l'extrême-droite au second tour. François Hollande déclara que son ennemi était la finance et fit la politique de la finance. Nous n'avons pas la mémoire courte : cette perte de confiance, ce sentiment que le PS fait campagne "à gauche toute" et gouverne à droite a un nom et une date : "tournant de la rigueur" et 1983.

Une malédiction ? Non, des questions structurelles sur ce que sont le Parti socialiste et la cinquième République. Avant d'envisager une candidature unique à la présidentielle ou même un investissement confiant dans un nouveau front populaire écologique et social, il nous faut d'abord nous attaquer à ces problèmes de fond. (...)

(...) Qu'est-ce que cela signifie concrètement ? Une primaire Mélenchon-Jadot-Hamon, avec réouverture à des candidatEs (surtout des candidates...) qui ne se sont pas présentées auparavant aux primaires ? Un retrait des trois pour une personnalité de la société civile ou du mouvement social consensuelle dans notre espace politique ? Un tirage au sort entre les trois comme le propose Utopia ? Oui, tout sauf un accord d'appareil ou une soumission aux sondages.

Mais l'important n'est pas là, surtout si l'on veut rompre avec la vision monarchique. L'important ce sont des législatives bousculées par l'intervention citoyenne. (...)

L'intégralité de l'appel (et la possibilité de le signer) sur :
https://frama.link/2017-alliance-ecolosociale

Premiers signataires : Thierry Astolfi (citoyen), Benoît Aublet (citoyen), Luc Bastard (citoyen), Yves Bastard (citoyen), Lucile Blavy (sympathisante PS), Raymonde Bonnet (altermondialiste), Fethi Chouder (militant unitaire), Véronique Dubarry (EELV), François Dubreuil (EELV), Héloïse Duché (militante féministe), Julien Dussart (EELV), Rémi Fillau (militant associatif), Josette Gazzaniga (citoyenne engagée), Aïda Ghazal (citoyenne), Pierre Gineste (citoyen d'Ensemble), Guillaume Grima (Appel pour un nouvelle primaire, une secondaire), Judith Humery (citoyenne), Michel Jondot (retraité, responsable associatif), Benjamin Joyeux (citoyen et écologiste européen), Léonie Lavignotte (volontaire service civique), Stéphane Lavignotte (Ensemble - Front de gauche), Michel Lepesant (ami de la décroissance), Richard Loiret (citoyen militant de l'Economie Sociale, Solidaire et Ecologique), Thomas Luquet (PS), Benoist Magnat (citoyen), Colin Maheu-Gourmelon (EELV), Marie-Dominique Monferrand (citoyenne), Jean-Claude Moog (militant associatif), Patrick Petit (EELV), Claudine Reboux (E ! Besançon), Jacques Simon (conseiller municipal Ensemble à Évry, 91), Cathy Soubles (citoyenne), David Stewart (sympathisant socialiste et écologiste), Marie-Camille Wautriche (citoyenne)

Ce blog est personnel, la rédaction n’est pas à l’origine de ses contenus.

L’auteur n’a pas autorisé les commentaires sur ce billet

Bienvenue dans le Club de Mediapart

Tout·e abonné·e à Mediapart dispose d’un blog et peut exercer sa liberté d’expression dans le respect de notre charte de participation.

Les textes ne sont ni validés, ni modérés en amont de leur publication.

Voir notre charte

À la Une de Mediapart

Journal
Sobriété : le gouvernement a un plan, mais qui pour l’appliquer ?
L’exécutif annonce de nombreuses mesures pour réduire la consommation d’énergie de 10 % d’ici à 2024. Mais presque tout est basé sur le volontariat et les moyens de mise en œuvre restent flous. 
par Jade Lindgaard
Journal
Altice obtient une censure d’articles à venir au nom du secret des affaires
Le groupe de Patrick Drahi demandait en référé, au nom du secret des affaires, la censure de trois articles publiés par le site Reflets et exploitant des documents interne mis en ligne par des hackers. Le tribunal de commerce a rejeté cette demande mais ordonne au journal de ne plus écrire sur le sujet.
par Jérôme Hourdeaux
Journal — Migrations
En France, « rien n’a été prévu » pour accueillir les exilés russes
Depuis le début de la guerre d’invasion russe en Ukraine, des centaines de Russes sont venus chercher refuge en France. Confrontés à un manque criant de politique d’accueil et à des obstacles en tout genre, ils ont surtout trouvé de l’aide auprès de réseaux d’entraide.
par Nejma Brahim
Journal
Procès France Télécom : une condamnation pour l’exemple ?
Le 30 septembre, les anciens dirigeants de France Télécom ont vu leur condamnation pour « harcèlement moral institutionnel » confirmée en appel. Leur politique de départs forcés, menée à partir de 2007, avait débouché sur une vague de suicides. Mais les responsables échappent à la prison ferme. Quelle portée pour ce jugement ?
par À l’air libre

La sélection du Club

Billet de blog
Leur sobriété et la nôtre
[Rediffusion] Catherine MacGregor, Jean-Bernard Lévy, et Patrick Pouyanné, directrice et directeurs de Engie, EDF et TotalEnergies, ont appelé dans le JDD à la sobriété. En réponse, des professionnel·les et ingénieur·es travaillant dans l'énergie dénoncent l'hypocrisie d'un appel à l'effort par des groupes qui portent une responsabilité historique dans le réchauffement climatique. Un mea culpa eût été bienvenu, mais « difficile de demander pardon pour des erreurs dans lesquelles on continue de foncer tête baissée. »
par Les invités de Mediapart
Billet de blog
Transition écologique ou rupture sociétale ?
La crise actuelle peut-elle se résoudre avec une transition vers un mode de fonctionnement meilleur ou par une rupture ? La première option tend à parier sur la technologie salvatrice quand la seconde met la politique et ses contraintes au premier plan.
par Gilles Rotillon
Billet de blog
Doudoune, col roulé et sèche-linge : la sobriété pour les Nuls
Quand les leaders de Macronie expliquent aux Français comment ils s'appliquent à eux-mêmes les injonctions de sobriété énergétique, on se prend à hésiter entre rire et saine colère.
par ugictcgt
Billet de blog
Quand les riches se mettent à partager
Quand Christophe Galtier et Kylian Mbappé ont osé faire leur sortie médiatique sur les jets privés et les chars à voile, un torrent de réactions outragées s'est abattu sur eux. Si les deux sportifs clament l'erreur communicationnelle, il se pourrait en fait que cette polémique cache en elle la volonté des dominants de partager des dettes qu'ils ont eux-mêmes contractées.
par massimo del potro