Billet de blog 3 févr. 2010

Omar, Fred, le service après-vente des émissions : retournement de caricature ?

Il y a un programme court que j'aime bien sur Canal plus. Cela s'appelle le Service après vente des émissions animés par Omar et Fred, chaque jour vers 20h30.

stephane@lavignotte.org
Ancien journaliste, militant écologiste, éthicien, pasteur de la Mission populaire à Montreuil (93), habite à L'Ile-Saint-Denis
Abonné·e de Mediapart

Ce blog est personnel, la rédaction n’est pas à l’origine de ses contenus.

Il y a un programme court que j'aime bien sur Canal plus. Cela s'appelle le Service après vente des émissions animés par Omar et Fred, chaque jour vers 20h30.

On voit l'un des deux qui appelle l'autre, ce dernier étant comme le service aprés-vente des émissions de télé, le premier donnant ses critiques, remarques, comme quand on est content ou pas d'un produit.

Les blagues sont très inégales, pas toujours légères, parfois franchement dadaïstes.

Quand Omar qui est noir, joue au noir, c'est souvent la pire des caricatures, qui ferait passer le yabon banania pour un monument de politiquement correct.

Quand l'un ou l'autre joue à l'homosexuel, c'est a peu prés aussi lourd que la cage aux folles.

Ces caricatures là, on les connait.

On caricature toujours les femmes, les personnes noirs ou arabes ou les homos.

Mais ce que j'aime c'est que Fred fait le blanc, et fait l'homme, et fait l'hétéro.

Et il les caricature.

Il grossit les traits du blanc dans sa supérioté évidente.

L'hétéro dans son machisme facile.

L'homme y compris dans sa difficulté à devoir être un mec, un vrai.

A travers leur humour, Omar et Fred arrivent à renverser le miroir et à nous poser quelques questions de fond.

On se dit que c'est dur d'être une femme dans l'entreprise, en politique. Mais ne devrait-on pas se demander pourquoi c'est si facile d'y être un homme, avec quels avantages, mais aussi quel coût individuel et collectif ?

On parle du « problème noir » en France, on se demande ce qu'est « être noir ». Mais pourrait-on poser la question d'être blanc, ce que ça signifie, ou s'il n'y a pas un « problème blanc », qu'on pourrait nommer discrimination ?

On parle du douloureux probléme de l'homosexualité, on s'insurge sur le fait que l'homosexualité pourrait devenir un modèle pour les adolescents si le mariage était ouverte aux personnes gays et lesbiennes. Mais l'hétérosexualité, ce qu'elle installe dans les rapports homme-femme par exemple, les cases dans lesquels beaucoup d'hommes ou de femmes se sentent à l'étroit, tout ça n'est-il pas un douloureux problème ? Compte tenu de son bilan en terme de névroses, la famille hétérosexuels peut-elle se poser en modèle ?

A ceux qui lui amenaient une femme adultère, Jésus lançait : « que celui qui n'a jamais péché jette la première pierre ». Un des exercices préféré de Jésus était de renverser la question, de la renvoyer à ceux pour qui, le partage de qui est "pur" et de qui est "impur" est évident, ceux pour qui l'ordre des places allait de soi.

Et, nous quand les choses nous semblent évidente, pourquoi ne jouerions-nous pas à ce jeu ?

Bienvenue dans le Club de Mediapart

Tout·e abonné·e à Mediapart dispose d’un blog et peut exercer sa liberté d’expression dans le respect de notre charte de participation.

Les textes ne sont ni validés, ni modérés en amont de leur publication.

Voir notre charte

À la Une de Mediapart

Journal — France
Inflation : les salariés, éternels dindons de la farce
Avec la poussée inflationniste, les salariés sont sommés d’accepter un recul de leurs revenus réels pour éviter l’emballement des prix. Mais lorsque les prix étaient bas, les salariés devaient accepter la modération salariale au nom de l’emploi. Un jeu de dupes que seules les luttes pourront renverser. 
par Romaric Godin
Journal
Électricité et gaz : les salaires mettent le secteur sous haute tension
Appel à la grève dans le secteur des industries électriques et gazières, le 2 juin prochain, pour réclamer des revalorisations de salaires indexées à l’inflation. Chez RTE, gestionnaire du réseau électrique français, un mouvement social dure depuis déjà depuis treize semaines.
par Cécile Hautefeuille
Journal
Nouveau gouvernement : le débrief de Mediapart
Premier conseil des ministres du deuxième quinquennat Macron ce matin, marqué par l’affaire Damien Abad. Émission consacrée donc à notre nouveau gouvernement et à la campagne législative de ceux qui n’en font plus partie, comme Jean-Michel Blanquer, parachuté dans le Loiret.
par À l’air libre
Journal — Écologie
Planification écologique : le gouvernement à trous
Emmanuel Macron avait promis, pendant l’entre-deux-tours, un grand tournant écologique. Si une première ministre a été nommée pour mettre en œuvre une « planification écologique et énergétique », le nouvel organigramme fait apparaître de gros trous et quelques pedigrees étonnants.
par Mickaël Correia, Jade Lindgaard et Amélie Poinssot

La sélection du Club

Billet de blog
L’École et ses professeurs à bout de souffle : urgence vitale à l'école
Nous assistons aujourd’hui, dans un silence assourdissant, à une grave crise à l’Ecole. Le nombre des candidats aux concours de l’enseignement s’est effondré : ce qui annonce à court terme une pénurie de professeurs. Cette crise des « vocations », doit nous alerter sur une crise du métier et plus largement sur une crise de l’Ecole.
par Djéhanne GANI
Billet de blog
Ndiaye et Blanquer : l'un compatible avec l'autre
« Le ministre qui fait hurler l'extrême droite », « l'anti-Blanquer », « caution de gauche »... voilà ce qu'on a pu lire ou entendre en cette journée de nomination de Pap Ndiaye au ministère de la rue de Grenelle. Beaucoup de gens de gauche qui apprécient les travaux de M. Ndiaye se demandent ce qu'il vient faire là. Tentons d'y voir plus clair en déconstruisant le discours qu'on tente de nous imposer.
par Jadran Svrdlin
Billet de blog
Lycéennes et lycéens en burn-out : redoutables effets de notre organisation scolaire
La pression scolaire, c’est celle d’une organisation conçue pour ne concerner qu’une minorité de la jeunesse Lycéennes et lycéens plus nombreux en burn-out : une invitation pressante à repenser le curriculum.
par Jean-Pierre Veran
Billet de blog
Recrutement enseignant : une crise des plus inquiétantes pour l’avenir de l’école
La crise de recrutement enseignant atteint cette année un niveau largement plus inquiétant que les années précédentes dont les conséquences seront gravissimes pour le service public d’éducation. Elle témoigne, au-delà de ses dénis, de l’échec de la politique de Jean-Michel Blanquer.
par Paul DEVIN