Oubliez le rap et le rock, la tendance, c'est la Kpop !

Il fut un temps où les adolescentes se sont arrachées leurs vêtements sur les Beatles, la génération suivante a bavé sur les NSYNC, de nos jours les One Direction s’en prennent à nos hormones, mais est-ce qu’on n’a pas loupé un truc ? Eh oui mon grain de riz, certains ne le découvrent que maintenant avec l’apogée de «Gangnam Style», mais les coréens savent faire de la musique et ont déjà un vaste réseau de fans grâce à Internet, ils font des tournées qui passent de l’Asie à l’Amérique en effleurant l’Europe, et déjà trois concerts ont eu lieu en France (honte à toi si tu ne sais pas ça !).

Il fut un temps où les adolescentes se sont arrachées leurs vêtements sur les Beatles, la génération suivante a bavé sur les NSYNC, de nos jours les One Direction s’en prennent à nos hormones, mais est-ce qu’on n’a pas loupé un truc ? Eh oui mon grain de riz, certains ne le découvrent que maintenant avec l’apogée de «Gangnam Style», mais les coréens savent faire de la musique et ont déjà un vaste réseau de fans grâce à Internet, ils font des tournées qui passent de l’Asie à l’Amérique en effleurant l’Europe, et déjà trois concerts ont eu lieu en France (honte à toi si tu ne sais pas ça !).

On appelle ça l’effet « Hallyu Wave », ou plus couramment la Kpop (pop coréenne pour les rebus de l’anglais). Mais qui sont-ce ? Tu prends du sucre, des épices, des tas de bonnes choses, tu mixes ça et tu te retrouves avec des idoles coréennes. Pour résumer, ce sont des groupes de filles et de garçons âgés de 15 à 30 ans (et encore à 29 ans ils se considèrent déjà comme des vieux débris) se déhanchant de manière plus que suggestive sur des tubes tout droit sortis d’un ordinateur rose avec des paillettes. En exclusivité, nous allons étudier ensemble les 4 étapes qui vont faire de toi THE fan incontesté de la Kpop.

Etape 1 : Le premier pas, petit sushi (petit scarabée il reste là où il est, sous ma chaussure), est de maîtriser la prononciation de leurs noms. Bien sûr on peut tomber sur ceux qui ont des noms prononçables ou qui utilisent un pseudonyme, comme Tiffany (Girl’s Generation), mais il y a toujours des pouilleux qui gardent leur nom tout droit sorti de la sacoche de Hagrid, je peux citer mon Super Junior aux quarante-douze dents éblouissantes, Ryeowook. Je te conseille de t’entraîner avec des groupes simples, trois à cinq membres maximum, parce que si tu entames ta rééducation spirituelle avec les Super Junior tu risques d’avoir une bonne migraine. En effet, ils étaient douze au départ, ils sont montés jusqu’à quinze puis y en a deux qui se sont enfuis, un parce qu’il voulait devenir acteur et l’autre pour non respect des droits de l’homme (c’était le seul membre chinois, il a dû comprendre sa douleur en rentrant chez maman). Of course, on n’oublie pas les fidèles popeux qui sont partis pour leurs deux ans de service militaire et qu’on attend avec hâte (crânes rasés, dix kilos de trop, je pense qu’ils peuvent les garder !).

Etape 2 : La Kpop ce n’est pas juste un style de musique, non, c’est encore pire que ça, c’est une toute nouvelle manière de penser. Lorsque des chanteurs américains se font un clin d’œil, tu t’en tamponnes le coquillard avec une pelle à gâteau. Pour un(e) fan de Kpop, lorsque G-Dragon et T.O.P des Big Bang se regardent, c’est évident qu’ils sont fous amoureux l’un de l’autre et que leur regard est plein de sous-entendus graveleux. Tous ce qui est vu sera répété, amplifié et déformé : Onew des Shinee dit « J’aime le poulet », dans la minute qui suit une basse-cour lui est livrée ; Tiffany nous apprend qu’elle a un rhume, des dons sont faits pour la guérir de la terrible maladie qui l’habite (ce n’est PAS juste un rhume, c’est le cancer tu comprends ?).

Etape 3 : Ton chouchou poste sa troisième photo de chien moche de la journée, tu aimes illico! Ton devoir de fan est de garder tes groupes préférés dans ton périmètre à chaque moment du jour et, oh merveille de la technologie, twitter est là pour t’aider, on sait tout sur tout. Le régime miracle de Bom des 2NE1, le scandale sexuel sans sexe de Seungri des Big Bang, et surtout, la couleur de la nouvelle passoire de Jo Kwon des 2AM. Une idole a, en moyenne, plus d’un million d’abonnés sur twitter, ça fait beaucoup de personnes avec qui partager ta passion et ton envie de désenchanter le petit Taemin (Shinee) dans un cagibi.

Etape 4 : Dernière règle, la plus importante de toutes, ne jamais, au grand JAMAIS, critiquer le bias (membre préféré du groupe) d’un(e) fangirl/fanboy, tu pourrais perdre la vue, ou pire encore ... Tu trouves que la couleur carotte de Changmin est très laide, tu trouves que Kibum est un nom douteux ? On s’en fout, tu ranges ça loin dans ta petite cervelle et tu n’oublies pas qu’au pays des kyafans (ceux qui crient kyaaaaaaaaaaa il/elle est trop sexy) ta vie ne tient qu’à un fil.

Par Charline Goix, Le P'tit Luther, lycée Martin Luther King, 77600 Bussy Saint-Georges.

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.