Charity shops : dépenser sans avoir de regret en regardant le ticket de caisse.

Avant que vous lisiez cet article, précisons que le shopping, en tant que sport MIXTE, est excellent pour la santé et qu'il n'est pas bon de le consommer avec modération quand il s'agit des Charity shops ! Par Agathe Aviotte

Les Charity shops, ou boutiques de charité en français, sont de véritables merveilles. Nombre d'entre elles se trouvent en Angleterre, où les associations luttent pour des causes très variées, et ravissent par la même occasion les acheteurs.

Chariry Shop, rue commerçante de Brighton © A. A. Chariry Shop, rue commerçante de Brighton © A. A.
Premièrement, parce qu'il faut acheter une quantité d'objets très importante avant de s'étonner du montant final. Deuxièmement, parce que l'argent dépensé revient : soit aux personnes âgées pour améliorer leur bien-être (www.ageuk.org.uk), soit aux recherches contre les maladies cardiaques (British Heart Foundation) ou cancereuses (Cancer Research UK), soit à d'autres organismes d'aide sociale...

Il y en a pour tous les budgets et les goûts : les prix commencent à moins d'un euro et augmentent selon les catégories et les marques. Les donneurs ne sont pas forcément riches. Le plus souvent, se sont des personnes faisant le tri dans leurs greniers et leurs armoires qui donnent ces objets ou vêtements dont elles ne se servent plus. Donner une seconde vie à des articles de très bonne qualité et réutilisables est le deuxième principe des Charity Shops. Elles s'inscrivent donc dans une action écologique.   

Les Charity shops sont de vraies cavernes d'Ali Baba. Hommes et femmes y trouvent leur compte : des vêtements vintage, excentriques, ou même des classiques indémodables, à des prix plus que convenables. Il n'est pas rare de trouver des robes Dior, des jupes Armani, des débardeurs Ted Baker, des Levi's ou autre marques habituellement coûteuses, à moins de 30 euros. Les marques comme Top shop, H&M, ne dépassent, en général, pas plus de 15 euros. Elles proposent un très large choix de vêtements mais pas seulement !

Car les Charity shops recyclent aussi des jouets, des CD, des DVD, de la vaisselle… Tout ce qui est en très bon état, réutilisable, est susceptible d'être vendu et exposé dans les rayons de ces boutiques.

Petite particularité de ces boutiques : n'avez-vous jamais remarqué que les rues principales des villes sont en fait celles où les Charity shops s'ouvrent en masse ? Il peut parfois y en avoir une quinzaine dans une seule rue. Après le travail ou sur le chemin de l'école, en allant faire les courses, les occasions sont toujours bonnes pour chiner dans ces magasins.

On les attend avec impatience en France ! Petit conseil d'une several shopeuse : plus vous allez dans des quartiers riches, plus vous trouverez des objets/vêtements de marques à tout petit prix. La place numéro un dans le sud de l'Angleterre : Brighton sans aucun doute, où le choix de qualité et les enseignes sont innombrables.

AVIOTTE Agathe, Pigeon 2 Poche, lycée Nord Bassin, Andernos (33)

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.