Billet de blog 8 sept. 2019

Jour J-26: la marche se prépare à la ZADimanche

Ce n'était pas un dimanche ordinaire sur le Triangle de Gonesse. Récolte des courges, débats sur l'actualité juridique de la lutte, ateliers de pancartes et présentation du projet CARMA : l'organisation de la marche citoyenne des 4 et 5 octobre se met en place - et nous sommes de plus en plus nombreux!

aleroy2468
Abonné·e de Mediapart

Ce blog est personnel, la rédaction n’est pas à l’origine de ses contenus.

Les courges récoltées à Gonesse pour la soupe citoyenne du 4 octobre © Alice Le Roy

Des tentes avec vue sur la tour Eiffel. Les traces d’un feu de camp. Du bois de palette démantibulé, peint, remonté, pour faire des sièges et des tables. Un barnum, une bâche qui flotte au vent, des piquets. Un tas de potirons magnifiques, qui déploient leurs cinquante nuances d’orange, de jaune et de vert. Quelqu’un absorbé dans sa lecture, alors qu’autour de lui ça remue, ça s’active, ça cloue, ça scie, ça discute, ça mange.

Ils étaient une trentaine à dormir sur place samedi soir, et on était le double dimanche midi, pour pique-niquer ensemble, avec à l’horizon cette image toujours si étonnante, si troublante, de Paris vu depuis un champ de maïs : la ville vue depuis son contraire. Se découpent la tour de Romainville, les gratte-ciels de l’avenue de Flandre, le Sacré-Cœur, la tour Eiffel, le nouveau palais de Justice, la Défense.

Tout cet amas de béton et de rues, et nous, nous sommes de l’autre côté de la D170, à l’orée des champs de maïs, au début de la fin de la ville. Nous sommes là où s’arrête le flux puissant de l’urbanisation, là où la ville meurt comme une vague sur le sable. Ici commence ce que Damasio pourrait appeler « la zone du dehors » : l’immensité de l’espace non-urbanisé, non-artificialisé, où la terre remue directement sous nos pieds et nos pas. Un extérieur où l’air est plus frais, la vie plus intense, mais qui, à côté du mastodonte urbain, paraît si précieux, si vulnérable.

La « ZAD du dimanche » est ouverte un week-end sur deux, à partir du samedi à 18 heures pour les plus courageux, ceux qui viennent camper ; et à partir du dimanche vers 10 heures, pour les autres, pour se retrouver et préparer la grande marche des 4 et 5 octobre.

Venez éprouver cette sensation d’être l’autre côté du miroir urbain, de contempler la skyline de la ville et se dire : « Mais pourquoi donc veulent-ils encore en ajouter » ?

Le plan et toutes les indications sont sur le site nonaeuropacity.com. Venez et faites venir !

Atelier pancarte sur le triangle de Gonesse © Alice Le Roy

Bienvenue dans le Club de Mediapart

Tout·e abonné·e à Mediapart dispose d’un blog et peut exercer sa liberté d’expression dans le respect de notre charte de participation.

Les textes ne sont ni validés, ni modérés en amont de leur publication.

Voir notre charte

À la Une de Mediapart

Journal — Pouvoir d'achat
« Et Macron, il pense aux familles nombreuses quand tout augmente ? »
En avril 2022, selon l’Insee, les prix des produits de grande consommation vendus dans la grande distribution ont augmenté de 1,3 %. Une hausse des prix que subissent de plein fouet les plus modestes. À Roubaix, ville populaire du nord de la France, la débrouille règne.
par Faïza Zerouala
Journal — France
Violences conjugales : Jérôme Peyrat finalement contraint de retirer sa candidature
L’ancien conseiller d’Emmanuel Macron, condamné pour violences conjugales, renonce finalement à la campagne des législatives. La défense catastrophique du patron de LREM, Stanislas Guerini, a accéléré les choses. Et mis fin à la gêne qui montait au sein du parti présidentiel, où personne ne comprenait cette « décision venue d’en haut ».
par Ellen Salvi
Journal
Violences conjugales : le retrait in extremis du candidat Jérôme Peyrat
Condamné pour violences conjugales en 2020, Jérôme Peyrat a fini par retirer sa candidature aux élections législatives pour la majorité présidentielle à deux jours de la date limite. Il était pourtant toujours soutenu par les responsables de La République en marche, qui minimisent les faits.
par À l’air libre
Journal
Élisabeth Borne et l’écologie : un certain savoir-rien-faire
La première ministre tout juste nommée a exercé depuis huit ans de nombreuses responsabilités en lien direct avec l’écologie. Mais son bilan est bien maigre : elle a soit exécuté les volontés de l’Élysée, soit directement contribué à des arbitrages problématiques.
par Mickaël Correia et Jade Lindgaard

La sélection du Club

Billet de blog
Une fille toute nue
[Rediffusion] Une fois de plus la « culture » serait en danger. Combien de fois dans ma vie j’aurais entendu cette litanie… Et ma foi, entre ceux qui la voient essentielle et ceux qui ne pas, il y a au moins une évidence : ils semblent parler de la même chose… des salles fermées. Les salles où la culture se ferait bien voir...
par Phuse
Billet de blog
Entretien avec Ava Cahen, déléguée générale de la Semaine de la Critique
La 61e édition de la Semaine de la Critique se déroule au sein du festival de Cannes du 18 au 26 mai 2022. La sélection qui met en avant les premiers et seconds longs métrages, est portée pour la première fois cette année par sa nouvelle déléguée générale Ava Cahen qui défend l'amour du cinéma dans sa diversité, sa réjouissante monstruosité, ses émotions et son humanité.
par Cédric Lépine
Billet de blog
images écrans / images fenêtres
Je ne sais pas par où prendre mon film.
par Naruna Kaplan de Macedo
Billet de blog
Quand le Festival de Cannes essaie de taper fort
La Russie vient de larguer 12 missiles sur ma ville natale de Krementchouk, dans la région de Poltava en Ukraine. Chez moi, à Paris, je me prépare à aller à mon 10e Festival de Cannes. Je me pose beaucoup de questions en ce mois de mai. Je me dis que le plus grand festival du monde tape fort mais complètement à côté.
par La nouvelle voix