Jour J-24: CARMA, des terres fertiles contre un projet stérile

Pour les promoteurs d'Europacity, il n'y aurait pas d'autre choix que d'urbaniser la plaine de France. Pourtant, d'autres métropoles optent pour une solution diamétralement opposée: à l'ère du changement climatique, elles sanctuarisent leurs terres agricoles. Le projet CARMA s'appuie sur ces expériences, qui démontrent qu'il est possible de concilier prospérité économique et transition écologique.


Les 680 hectares du Triangle de Gonesse Les 680 hectares du Triangle de Gonesse

Le projet CARMA en bref
CARMA - pour Coopération pour une ambition agricole, rurale et métropolitaine - est un projet de transition écologique pour les 680 hectares du Triangle de Gonesse et au-delà, pour la plaine de France. Début juillet, un dossier complet de présentation était transmis au Premier ministre Edouard Philippe ... resté pour l'instant sans réponse.

Le projet CARMA s'appuie sur quatre grands piliers :

- un pôle de production agricole, initié sur les 680 hectares du Triangle de Gonesse, et relié aux espaces agricoles voisins. La diversité des cultures qui y prendront place (cultures maraîchères, vergers, céréales en agro-foresterie, élevage, et ponctuellement cultures de plantes utiles en éco-construction) est la pièce fondamentale d'un cycle alimentaire sain et durable. Des infrastructures légères, démontables et réutilisables peuvent y être installées. 

- un pôle de conditionnement et de transformation qui permet la valorisation directe et locale des produits agricoles, permettant d'approvisionner notamment les écoles et les établissements de soin du territoire. Ce pôle prend place dans « les dents creuses » de la frange urbaine, souvent composée de zones artisanales et industrielles peu denses, et fortement consommatrices d’espace. Créateur d'emplois, ce pôle permettra de re-dynamiser ces zones et d’empêcher strictement toute nouvelle «artificialisation» des sols agricoles.

- un  pôle de vie et de consommation centré sur la vente directe des produits frais et transformés, complétée par le développement des AMAP (partenariat direct entre agriculteurs et consommateurs), par la distribution des commerces indépendants et de proximité (appuyée par la Confédération des commerçants de France) et par le soutien à l’agriculture biologique promue par le réseau «Biocoop« (trois membres du groupement CARMA).

- un pôle de valorisation des déchets. Le recyclage, le réemploi et la réutilisation permettront le développement de nouvelles filières et de faire de l’Île-de-France une région-pilote en termes de traitement et de valorisation des déchets.

Aux portes de Paris, le Triangle de Gonesse pourra devenir un véritable démonstrateur d’une démarche circulaire globale.

Ailleurs en Europe, des sources d'inspiration

D’autres grandes métropoles ont développé des projets d'agriculture péri-urbaine similaires à CARMA, considérés comme indispensables à leur sécurité alimentaire, au bien-être de leur population et à l’attractivité de leur territoire.

Les expériences à l’étranger révèlent le retard de l’agglomération parisienne dans la prise en compte des enjeux écologiques et agricoles d’avenir.

Un exemple : à Barcelone, sur la commune de son aéroport international, le Baix Llobregat Agrarian Park, ou BLAP, a été initié à la fin des années 1990 par des agriculteurs et des élus déterminés à maintenir la production vivrière locale. Le parc agraire représente désormais 2700 hectares et le label "Fresc"("frais" en catalan), devenu gage de qualité, suscite l'adhésion des particuliers et des professionnels de la restauration.

Pour en savoir plus sur les sources d'inspiration de CARMA en Ile-de-France (Marcoussis, Villarceaux, Gennevilliers, Saint-Denis ...) et ailleurs en France et en Europe (Ungersheim, Mouans-Sartoux, Milan, Barcelone, Montréal ...), rendez-vous sur carmapaysdefrance.com 

Partout dans le monde, l'agriculture urbaine s'impose comme une évidence © Baptiste François Partout dans le monde, l'agriculture urbaine s'impose comme une évidence © Baptiste François

 

 

 

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.