Jean Dagron
Abonné·e de Mediapart

Billet publié dans

Édition

"1995" : nouveau roman

Suivi par 20 abonnés

Billet de blog 3 août 2019

Langues des signes, langues à part entière

Langues des signes, langues à part entière : une reconnaissance mondiale par l'accès aux soins ?

Jean Dagron
médecin et chercheur en sciences sociales
Abonné·e de Mediapart

Ce blog est personnel, la rédaction n’est pas à l’origine de ses contenus.

Dans une intervention remarquée à l'ouverture du Congrès de la Fédération Mondiale des Sourds, le Professeur Fernand de Varennes, Rapporteur Spécial des Nations Unies a indiqué que «la protection des minorités linguistiques dans le cadre des Nations Unies se limite à certaines catégories de minorités "nationales" (...) les communautés de langue des signes doivent s'en remettre exclusivement aux mécanismes des droits de l'homme tels que la Convention relative aux droits des personnes handicapées.»

Considérer enfin les langues des signes comme langues à part entière serait un progrès international, et la prise en compte d'une réalité  tangible : des millions de locuteurs les utilisent pour développer leur propre culture. Le statut de minorité linguistique ouvre, poursuit-il « la panoplie de protection prévue, en particulier les trois "piliers" des droits dans le domaine de la langue : la liberté d'expression, le droit des membres appartenant à une minorité linguistique d'utiliser leur propre langue avec les autres membres de leur communauté, et l'interdiction de la discrimination ».

Des discriminations, les populations sourdes en sont largement victimes. Certaines affectent les soins : la confidentialité peu respectée, le consentement qui n'est pas véritablement « éclairé », des informations hors de portée, des traitements retardés, ou inaccessibles, en raison des difficultés de communication. Une conséquence significative : les populations sourdes ont un niveau de soins inférieur à la population générale. Une cause manifeste : l'absence de compréhension réciproque entre les soignants et les sourds. Un remède efficace :l'utilisation professionnelle de la langue des signes. Ainsi le droit aux soins se conjugue étroitement au droit à la langue. C'est le sens de la Pétition internationale “médecine en langue des signes dans tous les pays”. La possibilité de consulter en langue des signes affirmerait la reconnaissance internationale du choix de la langue par laquelle on accède aux soins. Ce plaidoyer vital pour les sourds ouvre une porte pour de nombreuses autres personnes, aujourd'hui, et n'importe lequel d'entre nous demain. Cette accessibilité linguistique est nécessaire tout au long de la vie des sourds. Pour des migrants, des minorités culturelles, elle peut l'être provisoirement ou définitivement. Peu importe, l'essentiel est qu'une personne en demande de soins, fatiguée, angoissée n'ait pas comme recours unique un médecin non-locuteur de sa langue.

La pétition a déjà recueilli des milliers de signatures. Il en faut des dizaines de milliers.

Signez-la et faites-la signer sur change.org http://chn.ge/2tScKkA

Un ouvrage “Médecine en langue des signes” tente de faire un bilan des nouvelles pratiques en langue des signes et propose des éléments de réflexion.

Version papier 5 euros sur Amazon

Version numérique 2,99 euros sur Amazon. 1,99 euros sur FNAC

La vente sert au financement du plaidoyer

Bienvenue dans le Club de Mediapart

Tout·e abonné·e à Mediapart dispose d’un blog et peut exercer sa liberté d’expression dans le respect de notre charte de participation.

Les textes ne sont ni validés, ni modérés en amont de leur publication.

Voir notre charte

À la Une de Mediapart

Journal
Le « wokewashing », la nouvelle stratégie des majors pétrolières
La justice raciale, le féminisme et les droits LGBT+ sont de plus en plus mobilisés par les géants pétroliers pour convaincre des bienfaits de leurs activités fossiles. Une pratique récente baptisée « wokewashing » et qui n’a qu’un seul objectif : retarder l’action climatique pour continuer à nous abreuver de pétrole.
par Mickaël Correia
Journal
Le PS et les quartiers populaires : vingt ans de trahison
Le Parti socialiste poursuit sa lente dislocation dans les quartiers populaires. En Île-de-France, à Évry-Courcouronnes et Aulnay-sous-Bois, les désillusions traduisent le sentiment de trahison.
par Hervé Hinopay
Journal — Libertés publiques
« Une gestion exclusivement policière de la crise sanitaire »
« La logique aurait voulu que les autorités adoptent une approche sanitaire et sociale » pour lutter contre l’épidémie de Covid-19, pointe la professeure de droit public Diane Roman, qui regrette que, « désormais, tout se résolve en termes de mesures policières ».
par Jérôme Hourdeaux
Journal
Sondages de l’Élysée : le tribunal présente la facture
Le tribunal correctionnel de Paris a condamné ce vendredi Claude Guéant à huit mois de prison ferme dans l’affaire des sondages de l’Élysée. Patrick Buisson, Emmanuelle Mignon et Pierre Giacometti écopent de peines de prison avec sursis.
par Michel Deléan

La sélection du Club

Billet de blog
Traverser la ville à pieds, être une femme. 2022.
Je rentrais vendredi soir après avoir passé la soirée dehors, j'étais loin de chez moi mais j'ai eu envie de marcher, profiter de Paris et de ces quartiers où je me trouvais et dans lesquels je n'ai pas souvent l'occasion de passer. Heureusement qu'on m'a rappelé, tout le trajet, que j'étais une femme. Ce serait dommage que je l'oublie.
par Corentine Tutin
Billet de blog
Malaise dans la gauche radicale - Au sujet du féminisme
L'élan qui a présidé à l’écriture de ce texte qui appelle à un #MeToo militant est né au sein d'un groupe de paroles féministe et non mixte. Il est aussi le produit de mon histoire. Ce n’est pas une déclamation hors-sol. La colère qui le supporte est le fruit d’une expérience concrète. Bien sûr cette colère dérange. Mais quelle est la bonne méthode pour que les choses changent ?
par Iris Boréal
Billet de blog
La parole des femmes péruviennes
Dans un article précédent, on a essayé de comprendre pourquoi le mouvement féministe péruvien n'émergeait pas de manière aussi puissante que ses voisins sud-américains. Aujourd'hui on donne la parole à Joshy, militante féministe.
par ORSINOS
Billet de blog
Romani Herstory : réinscrire les femmes roms dans l’Histoire
Objets de tous les fantasmes, les femmes roms se voient sans cesse privées du droit à la parole. Les archives Romani Herstory montrent pourtant que beaucoup de ces femmes ont marqué nos sociétés de leur empreinte. (Texte d'Émilie Herbert-Pontonnier.)
par dièses