Jean Dagron
Abonné·e de Mediapart

Billet publié dans

Édition

"1995" : nouveau roman

Suivi par 20 abonnés

Billet de blog 5 sept. 2019

D'une discrimination silencieuse vers des réponses raisonnables

Jean Dagron
médecin et chercheur en sciences sociales
Abonné·e de Mediapart

Ce blog est personnel, la rédaction n’est pas à l’origine de ses contenus.

Si on examine l'accès aux soins des sourds : la confidentialité peu respectée, le consentement qui n'est pas véritablement « éclairé », des informations hors de portée, des traitements retardés ou inaccessibles en raison des difficultés de communication, ont pour conséquence significative que les populations sourdes ont un niveau de soins inférieur à la population générale. Ce constat illustre parfaitement la définition juridique de la discrimination, à savoir une différence de traitement entre des personnes ou des groupes placés dans une situation comparable sur la base d’un critère illégal entraînant un désavantage pour cette personne ou ce groupe. Dans la liste des critères prohibés, au côté de situations d’inégalité liées à l’origine, au sexe, au handicap, à l’orientation sexuelle, à la précarité sociale, etc... le Code pénal ( Article 225-1 et suivants ) définit – la capacité à s’exprimer dans une langue autre que le français ».




La discrimination est une notion complexe qui relève à la fois d’un cadre juridique mais aussi de processus psycho-sociaux et sociétaux. La rareté de filières d'enseignements en langue des signes continue à mettre de côté des milliers d'enfants sourds à l'encontre des discours officiels. Dans le domaine des soins les discriminations vécues par les sourds sont silencieuses au milieu du brouhaha des routines professionnelles et des fonctionnements institutionnels. L'éthique semble se dissoudre dans l'absence de compréhension réciproque entre les soignants et les sourds. Il existe un remède efficace : l'utilisation professionnelle de la langue des signes. Cela permet d’identifier collectivement les dysfonctionnements et de faire vivre concrètement les notions d’égalité et de droit à la santé. Des professionnels sourds et entendants mènent des pratiques novatrices dans une quinzaine de pays ( lire Médecine en langue des signes 5 euros sur Amazon) Ils conjuguent étroitement le droit aux soins avec le droit à la langue. La revendication de consulter en langue des signes affirme l'importance du choix de la langue par laquelle on accède aux soins. Ce plaidoyer vital pour les sourds ouvre une porte pour de nombreuses autres personnes, aujourd'hui, et n'importe lequel d'entre nous demain. Cette accessibilité linguistique est nécessaire tout au long de la vie des sourds. Pour des migrants, des minorités culturelles, elle peut l'être provisoirement ou définitivement.
Les langues des signes sont parlées par des millions de sourds dans le monde. L'affirmer c'est mettre en lumière les droits humains pertinents liés aux droits linguistiques. En juillet lors du dernier Congrès Mondial des sourds, le Professeur Fernand de Varennes, Rapporteur Spécial des Nations Unies sur les questions relatives aux minorités déclare « L’interdiction de la discrimination fondée sur la langue s’applique également aux langues des signes, mais là c’est plus complexe parce que ce droit humain en droit international ne garantie pas automatiquement que toutes les langues vont être utilisée de manière identique. C’est d’ailleurs une impossibilité, mais néanmoins, là ou c’est raisonnable et justifié, et de manière proportionnelle, il est possible dans certains contextes d’effectivement invoquer avec succès ce droit humain pour revendiquer l’utilisation d’une langue des signes auprès des autorités publiques là ou les conditions sont réunies. » Donc examinons collectivement les situations de discrimination et déterminons celles qui nécessitent rapidement des réponses adaptées. En France au début des années 90 les sourds subissaient une double discrimination : ils étaient à l'écart des informations sur le sida et en même temps les sourds séropositifs refusaient de se faire soigner car ils étaient obligés de consulter avec un proche, ce qu'aucun patient entendant n'acceptait. La réponse proportionnée n'a pas été que les 200 000 médecins apprennent la langue des signes pour recevoir moins de 100 000 sourds mais d'ouvrir des lieux de soins bilingues régionaux. L'essentiel est qu'une personne en demande de soins, fatiguée, angoissée n'ait pas comme recours unique et permanent un médecin non-locuteur de sa langue. Pour la langue des signes, encore absente des soins dans plus de 180 pays dans le monde, un plaidoyer international est à développer pour que les langues des signes soient considérées comme langues à part entière dans l'éducation, les soins, dans tous les domaines.

Bienvenue dans le Club de Mediapart

Tout·e abonné·e à Mediapart dispose d’un blog et peut exercer sa liberté d’expression dans le respect de notre charte de participation.

Les textes ne sont ni validés, ni modérés en amont de leur publication.

Voir notre charte

À la Une de Mediapart

Journal
En Ukraine, les organisations internationales en mal de confiance
Depuis le début du conflit, la société civile ukrainienne s’est massivement mobilisée pour faire face à l’offensive russe. Alors que les organisations internationales sont critiquées, comme on l’a vu encore récemment avec Amnesty International, la plupart de l’aide humanitaire sur le terrain est fournie par des volontaires à bout de ressources.
par Clara Marchaud
Journal — Livres
Le dernier secret des manuscrits retrouvés de Louis-Ferdinand Céline
Il y a un an, le critique de théâtre Jean-Pierre Thibaudat confirmait dans un billet de blog de Mediapart avoir été le destinataire de textes disparus de l’écrivain antisémite Louis-Ferdinand Céline. Aujourd’hui, toujours dans le Club de Mediapart, il revient sur cette histoire et le secret qui l’entourait encore. « Le temps est venu de dévoiler les choses pour permettre un apaisement général », estime-t-il, révélant que les documents lui avaient été remis par la famille du résistant Yvon Morandat, qui les avait conservés.
par Sabrina Kassa
Journal
Fraude fiscale : la procédure opaque qui permet aux grandes entreprises de négocier
McDonald’s, Kering, Google, Amazon, L’Oréal… Le règlement d’ensemble est une procédure opaque, sans base légale, qui permet aux grandes entreprises de négocier avec le fisc leurs redressements. Un rapport exigé par le Parlement et que publie Mediapart permet de constater que l’an dernier, le rabais accordé en 2021 a dépassé le milliard d’euros.
par Pierre Januel
Journal — Discriminations
Le cimetière oublié des enfants de Saint-Maurice
Entre 1962 et 1964, trente et un enfants de harkis ont été enterrés à même le sol sur un terrain militaire situé non loin du camp de Saint-Maurice, dans le Gard. Avant d’y être volontairement oubliés… Pour l’heure, les fouilles menées officiellement sont restées vaines.
par Prisca Borrel

La sélection du Club

Billet d’édition
Canicula, étoile chien
Si la canicule n’a aucun rapport avec les canidés, ce mot vient du latin Canicula, petite chienne. Canicula, autre nom que les astronomes donnaient à Sirius, étoile la plus brillante de la constellation du Grand Chien. Pour les Grecs, le temps le plus chaud de l’année commençait au lever de Sirius, l’étoile chien qui, au solstice d’été, poursuit la course du soleil .
par vent d'autan
Billet d’édition
Les guerriers de l'ombre
« Je crois que la planète va pas tenir longtemps, en fait. Que le dérèglement climatique ne me permettra pas de finir ma vie comme elle aurait dû. J’espère juste que je pourrai avoir un p’tit bout de vie normale, comme les autres avant ». Alors lorsque j'entends prononcer ces paroles de ma fille, une énorme, incroyable, faramineuse rage me terrasse. « Au moins, j’aurais vécu des trucs bien. J’ai réussi à vaincre ma maladie, c’est énorme déjà ».
par Andreleo1871
Billet de blog
Décret GPS, hypocrisie et renoncements d'une mesurette pour le climat
Au cœur d'un été marqué par une sécheresse, des chaleurs et des incendies historiques, le gouvernement publie un décret feignant de contraindre les entreprises du numérique dans la lutte contre le réchauffement climatique. Mais ce n'est là qu'une vaste hypocrisie cachant mal les renoncements à prendre des mesures contraignantes.
par Helloat Sylvain
Billet de blog
L’eau dans une France bientôt subaride
La France subaride ? Nos ancêtres auraient évoqué l’Algérie. Aujourd’hui, le Sud de la France vit avec une aridité et des températures qui sont celles du Sahara. Heureusement, quelques jours par an. Mais demain ? Le gouvernement en fait-il assez ? (Gilles Fumey)
par Géographies en mouvement