Le plaidoyer des sourds ouvre une porte

Un ouvrage “Médecine en langue des signes” tente de faire un bilan des nouvelles pratiques en langue des signes et propose des éléments de réflexion pour soutenir un plaidoyer international.

De nombreuses autres personnes en bénéficieraient aujourd'hui et n'importe lequel d'entre nous demain. La possibilité de consulter en langue des signes dans tous les pays affirmerait la reconnaissance internationale du choix de la langue par laquelle on accède aux soins. Le droit à sa langue rend possible le droit aux soins à un niveau équivalent de celui de la population générale. Concernant les sourds cette accessibilité linguistique est nécessaire tout au long de la vie et pour des migrants, des minorités culturelles c'est une nécessité provisoire ou définitive. Qu'une personne en demande de soins, fatiguée, n'ait plus l'obstacle supplémentaire d'un médecin non-locuteur de sa langue : un progrès certain.

 

Un ouvrage “Médecine en langue des signes” tente de faire un bilan des nouvelles pratiques en langue des signes et propose des éléments de réflexion. Version papier 5 euros sur Amazon Version numérique 2,99 euros sur Amazon. 1,99 euros sur FNAC

La vente servira au financement du plaidoyer.

 

 

Plan de l'ouvrage Combien de personnes pourraient bénéficier de la langue des signes Résume des revues scientifiques - Rien pour les sourds sans l'action des sourds

Langue des signes professionnelle déjà en place ( 1. interprétation 2. lieux de soins spécifiques )

Origines des unités de soins (1. les épidémies révélatrices de minorités silencieuses mal soignées 2- contextes politiques favorables) - Quand le choix est possible – Bilans des actions sanitaires

Unités de soins de base : nouveaux espaces pour de nouvelles pratiques et de nouveaux métiers Afrique : une urgence sanitaire - Les soins en langue des signes des avancées multiples - Pétition

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.