Du citoyen consommateur au citoyen contributeur

Une méthode en open source pour impulser une dynamique de collaboration dans des communes rurales qui prend soin du tissu social et qui transforme les besoins des habitants en solutions. Un outil libre pour reconnecter les élus locaux et les citoyens.

Solucracy part d'une envie : On a un peu de temps devant nous, qu'est-ce qu'on peut faire pour contribuer à améliorer la qualité de la vie autour de chez nous ?

La réponse n'a pas été si évidente que ça. Comment connaitre les besoins ? Les prioriser ? Savoir ce qui existe déjà ?

Après avoir testé le développement d'une application web, on s'est rendus compte que ça mettait beaucoup trop de gens de côté... Déployer une application sur un village allait prendre du temps, et ne concerner que 10 à 20% des habitants. Du coup, malgré le temps passé à développer ça , on est parti sur un méthode. Pour d'abord créer une culture de participation, et ensuite, si vraiment on en a besoin, booster ça avec des outils numériques.

La méthode est relativement simple :

  1. Réunir une équipe locale
  2. Faire émerger les besoins grâce à un porte à porte
  3. Imaginer des solutions ensemble avec un atelier participatif
  4. Accompagner les intiatives

Et du coup, en décembre 2018, on a lancé le premier projet dans le village de Léaz (01220) . Tout est documenté sur le site, pour que les expériences locales puissent être utiles au niveau global, et qu'on améliore peu à peu un outil commun, que tout ce qu'on apprend soit utile aux suivants, et que tout citoyen motivé puisse lancer un projet dans son quartier ou son village.

Par exemple, Alain, au Fraysse, s'est rendu compte que si on allait pas voir tout le monde avec le porte à porte, ça faisait des jaloux et créait une opposition.

Melvin, à St Malo, s'est rendu compte que le porte à porte prend beaucoup plus de temps quand il y a beaucoup d'appartements vides, réservés aux touristes

Avec Evrard, à Abidjan, on s'est rendus compte que la culture et le contexte local nécessitaient une forte adaptation de la méthode pour être efficace.

Et on en apprend tous les jours, que ce soit sur la posture des élus, celle des citoyens, la nécessité de prendre soin du collectif, les miracles qui arrivent quand on met en place le bon cadre pour faire émerger l'intelligence collective, etc...

Voici une petite conférence pour expliquer le concept plus en détail :

Tedx Solucracy © TedxGeneva

D'ailleurs, pour que vous puissiez plus facilement organiser des ateliers participatifs chez vous, on a créé une carte contributive des facilitateurs en intelligence collective. A l'heure ou j'écris ces mots, on en a recensé 190 laughing ( ou plutôt, 190 se sont auto-recensés smile )

On a aussi essayé de faciliter la manière dont se déroulent les réunions de groupe, avec des petites règles toutes bêtes. Même si on arrive pas à la cheville de l'Université du Nous ,des Ateliers de l'instant Z ou de tant d'autres dans le domaine.

Et on est en plein dans une enquête pour comprendre les ingrédients d'un projet de territoire qui fonctionne bien...mais chhht....c'est pas fini. Je vous dit juste qu'en Avril, on aura plein de belles histoires inspirantes à vous partager....

Voilà, c'était juste pour vous tenir au courant qu'on existe. On est en train de structurer un accompagnement à proposer aux collectivités pour pas mourir de faim, mais tout ce qu'on produit sera toujours disponible sous licence CC-By-SA pour que vous puissiez en profiter quelles que soient vos moyens smile

Yannick.

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.