Cédric Gerbehaye: «Montrer ce dont on ne parle pas»

Les quinze photos du portfolio #4 de MediaVU' mis en ligne le vendredi 10 octobre sont le témoignage d'un conflit oublié, celui des guerres en République démocratique du Congo. Extraites du reportage Congo in Limbo, elles sont signées Cédric Gerbehaye. Pour lire nos dernières informations sur les conflits qui ravagent ce pays, cliquez ici et accédez à un article de Blandine Flipo.

 

Cédric Gerbehaye est né à Bruxelles en 1977. Sa formation initiale est celle d'un journaliste, mais aujourd'hui, il «travaille beaucoup avec les ONG, puisque la presse ne veut plus témoigner ainsi». C'est ce manque-là qui, selon les mots de Christian Caujolle, fondateur de l'agence VU, fait la spécificité de ce travail: «Il s'agit, à l'évidence, d'un travail de journaliste, au meilleur sens du terme, exigeant et difficile parce qu'il se confronte à une situation complexe et refuse de la caricaturer.

 

Pour Cédric Gerbehaye, il ne s'agit ni de décrire ni de témoigner, mais d'enquêter, en opérant par strates, par moments, par catégories. Il y a chez lui une "volonté de savoir" qui est un besoin de comprendre. Comprendre l'inacceptable autant que l'incompréhensible, les gens comme les paysages, la dévastation et les émotions. (...) Il est important, essentiel même, de dire, ou de donner à voir que tout est complexe, y compris pour l'observateur le plus discret et humble.


Cette attitude, qui est un choix de vie et de pratique professionnelle s'articule dans une grande tradition du photojournalisme, du reportage, qui n'a plus guère cours quand les magazines n'en sont plus le support.
Pourtant, à regarder ces images dans lesquelles l'extension du regard et de l'objectif accrochent des détails significatifs, je ne puis m'empêcher de penser que, en noir et blanc, en voulant se confronter à l'instant et au temps, la photographie continue à affirmer une fonction possible, un sens»
, poursuit Christian Caujolle.

 

Lors du dernier festival Visa pour l'image de Perpignan, une série de ces photos sur la République démocratique du Congo étaient exposées au couvent des Minimes. A cette occasion, Cédric Gerbehaye expliqua sa démarche, sa façon de travailler, sa volonté de faire «de la photographie parce qu'[il a] des convictions». Un entretien vidéo de 12 minutes que vous pouvez voir en cliquant sur la photo ci-contre.

 

 

Plusieurs fois primé, ce travail est aussi disponible en livre.

Le Congo dans les limbes de Cédric Gerbehaye,

Éditions C.D.P., 48 pages, 40 €

Cette maison d'édition, qui diffuse également le livre de Munem Wasif sur le Bengladesh (portfolio # 2 de MediaVU') est accessible en ligne, sur le site de e.center ou à cette adresse: http://boutique.e-center.fr/epages/219244.sf

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.