Note de distribution – Le Cinéma, lieu d'échange et de rencontre

Pourquoi distribuer un documentaire en salle et pourquoi pas en libre accès sur le net ?Quand on produit un film documentaire, nous avons un seul et unique objectif : apporter des éléments de réflexion et générer le questionnement et l'échange.Quand on regarde un film seul ou au mieux entre amis ou/et en famille, le débat est forcement limité à un cercle restreint de personnes se connaissant et souvent partageant les mêmes idées. La force de la salle de cinéma est de réunir des personnes qui ne se connaissent pas mais qui ont opté pour le même choix, au même endroit et au même instant.Quand on regarde un film sur le net ou même à la tv, on peut zapper, mettre en pause, aller décharger la machine à laver...

Pourquoi distribuer un documentaire en salle et pourquoi pas en libre accès sur le net ?

Quand on produit un film documentaire, nous avons un seul et unique objectif : apporter des éléments de réflexion et générer le questionnement et l'échange.

Quand on regarde un film seul ou au mieux entre amis ou/et en famille, le débat est forcement limité à un cercle restreint de personnes se connaissant et souvent partageant les mêmes idées. La force de la salle de cinéma est de réunir des personnes qui ne se connaissent pas mais qui ont opté pour le même choix, au même endroit et au même instant.

Quand on regarde un film sur le net ou même à la tv, on peut zapper, mettre en pause, aller décharger la machine à laver...

Aller au cinéma, choisir sa séance et avoir un ticket d'entrée, c'est décider de consacrer, de s'accorder 90' ou 2 heures pour voir un film sur un grand écran et s'immerger le temps d'une séance, de s'accorder une pause. Ce temps accordé peut être un temps de divertissement, un temps de réflexion, de questionnement ou un temps de rencontre et d'échange. C'est aussi un acte citoyen de maintenir à l'écran des films documentaires d’auteur qui sont de plus en plus chassés par les grosses productions. Sur Internet les films se noient, on reporte le fait de les regarder. Au cinéma le fait d'acheter son ticket est un vrai engagement culturel qui permet à beaucoup de film d'exister.

Dans le cadre d'un film documentaire, l'expérience peut être prolongée, mais pas nécessairement, par un débat ou une rencontre. Avec ou sans débat programmé une séance de cinéma va occasionner de l'échange et du débat entre les spectateurs.

La salle de cinéma est l'un des derniers espaces générant de la rencontre et de l'échange entre personnes se connaissant ou pas autour d'un point de liaison : le film choisi.

A l'occasion des séances suivies de rencontres, l'échange et la réflexion vont s'articuler autour de membres de l'équipe du film ou de personnes ayant un lien avec le sujet du film, les intervenants du film ou des acteurs de la société civile, mais pourront également intervenir entre spectateurs.

Il n'est même pas rare que tout cela se poursuive au delà de la séance, devant le cinéma, dans la rue ou dans le bar d'à côté, voire bien au delà car c'est un générateur de liens forts et durables.

Bien évidemment tout cela serait impossible sans les salles de cinéma. Du projectionniste au gérant en passant par les programmateurs, si toutefois les fonctions ne sont pas regroupées sous les mêmes casquettes, il est rare de ne pas rencontrer de formidables passionnés, passionnés de cinéma mais aussi passionnés par les messages transmis par les films, que la salle soit associative, municipale, indépendante ou affiliée à un groupement.

A travers l'accompagnement de "Khaos", nous avons pu mesurer la vitalité et la détermination à faire vivre le cinéma en salle.

Quel que soit le nombre de spectateurs, que ce soit dans une grande ville ou dans un petit village, le cinéma crée du lien social.

Sébastien Cheval
Distributeur       

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.