Vers une interdiction des néonicotinoïdes ?

Plus exactement, d'une partie d'entre eux. Seulement. Hélas. Mais ce serait un grand pas pour l'Humanité, ici aussi.

Bruxelles envisage (enfin !) l'interdiction des néonicotinoïdes. Une pétition est à signer ICI.

Quelques informations supplémentaires ICI

Les néonicotinoïdes sont des molécules interagissant avec des récepteurs dits "nicotiniques" (oui il y a un lien avec la nicotine présente dans le tabac). Ces récepteurs existent aussi bien chez les insectes que chez les mammifères (dois-je rappeler que l'Homme est un mammifère ? Bouche cousue)

Envisager que ces molécules soient sans impact sur la santé humaine et l'équilibre des écosystèmes et biotopes, c'est envisager que la pollution atmosphèrique est sans effet sur la santé humaine ou que Pinochet était un démocrate centriste.

Les deux grands fabricants de néonicotinoides sont Bayer (groupe allemand qui a racheté récemment Monsanto et qui est désormais le premier propriétaire mondial de brevets OGM) et Syngenta (Société suisse issue de la fusion entre Astrazeneca et Novartis). Disserter sur les raisons financières et stratégiques de ces concentrations d'entreprises n'emmènera personne nulle part. Il reste que c'est d'un futur monopole de la production d'aliments, affranchi des normes et réglementations, qu'il s'agit. Leur propos n'est pas, bien entendu, de prendre en compte la santé des consommateurs mais d'optimiser des bénéfices en monopolisant la production alimentaire industrielle, tous risques sanitaires niés, et accessoirement de prendre le Pouvoir en coulisse.

Donc, un petit "clic" pour une vraie Cause : signature !

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.