Electeur, fais ton choix ?

Les ouvriers sans papiers, les jeunes des banlieues, les musulmans...

 

Que dit la gauche ?

"Ils ont le droit d'exister comme ils sont... un peu... pas trop. Qu'ils soient discrets !"

Que dit la droite ?

"Ils n'ont pas le droit d'exister tels quels. Ils sont trop voyants !"

 

Electeur, fais ton choix ?

 

"La puissance de l'inexistant". Pas plus tard qu'hier, c'est ce que disait Alain Badiou. Et il avait raison.

 

Quand les invisibles sont dits trop visibles par ceux-là même qui font tout pour qu'ils restent invisibles, c'est quoi ?

 

"Nous n'avons rien vu venir !"

Qui dira ça ?

 

"Tu exagères !"

Qui dit ça ?

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.