Billet de blog 19 oct. 2008

Ce qui m'intéresse dans l'affaire du "grand séducteur" DSK

stephane@lavignotte.org
Ancien journaliste, militant écologiste, éthicien, pasteur de la Mission populaire à Montreuil (93), habite à L'Ile-Saint-Denis
Abonné·e de Mediapart

Ce blog est personnel, la rédaction n’est pas à l’origine de ses contenus.

Jusqu'où les façon d'agir, les pratiques, des responsables politiques doivent-elles jouer un rôle dans l'opinion que nous avons d'eux ou d'elles ?

Quand on a appris les démissions en série au cabinet de la Ministre de la justice, Rachida Dati, il semble n'avoir fait aucun doute que cette information était intéressante. Cela montrait le côté dur, caractériel ont dit certain, tyrannique, de la Ministre de la justice.

Le fait que Dominique Strauss Kahn ait eu des relations extra-conjugales avec une de ses subordonnées est-il du même ordre, cela nous intéresse-t-il dans la construction de notre opinion sur lui ?

Dans la dimension extra-conjugale, personnellement, cela m'indiffère. C'est sa vie privée, c'est son problème avec Anne Sinclair.

Cela m'indiffère d'autant plus que si DSK utilise son couple avec Anne Sinclair dans son image publique, ce n'est jamais pour l'accompagner d'un discours moralisateur sur le couple, la fidélité, la vraie famille etc.

Il n'y a donc ce « faites ce que je dis, pas ce que je fais », qui fait si souvent trébucher les grands moralisateurs publics, par exemple les télévangélistes américains souvent pris une main dans le pot de confiture, et l'autre dans la culotte de leur secrétaire.

Non, si cette affaire m'intéresse pour construire mon opinion sur DSK c'est de la même manière que la façon qu'a Rachida Dati de maltraiter les membres de son cabinet m'intéresse.

Ce n'est pas qu'il ait eu une relation extra-conjugale qui m'intéresse.

C'est qu'elle ait eu lieu avec une personne qui était sa subordonnée.

Donc qui devait obeïr à ses ordres. Dont l'avenir professionnel dépendait en partie de l'opinion qu'avait DSK d'elle. Dont la possibilité de dire « non » à des avances n'était pas complétement libre en raison de la position de subordonnée.

Et à l'occasion de cette affaire, on apprend que DSK a une réputation de « grand séducteur » dixit Le Journal du dimanche. Cette réputation était tellement connu nous dit Mediapart que l'Elysée a été mis en garde qu'il y avait une « prise de risque importante » à envoyer DSK à Washington où on ne plaisante pas avec cela. Sans parler de ce qui se raconte chez les militants socialistes sur ce sujet.

Cela n'est donc plus une liaison extra-conjugale exceptionnelle. Est-ce que cela signifie que ce serait une pratique courante que subiraient les subordonnées féminines de DSK ?

Dans ce cas, en quoi est-ce différent de ce qui était reproché à Rachida Dati ?

N'est-ce pas plus grave ?

A moins que l'on ne se cache une fois de plus derrière ce sexisme ordinaire qui fait qu'une femme politique qui martyrise ses collaborateurs est une hystérique et qu'un homme politique qui fait passer à la casserole ses collaboratrices est un « grand séducteur ».

Chronique du 20/10/08 à 12h sur Fréquence Protestante

Stéphane Lavignotte est pasteur et théologien. Derniers ouvrages parus : « Au-delà du lesbien et du mâle, la théologie queer de subversion des identités chez Elizabeth Stuart », préface d'Eric Fassin, Van Dieren 2008 et « Vivre Egaux et différents », L'atelier, 2008.

Bienvenue dans le Club de Mediapart

Tout·e abonné·e à Mediapart dispose d’un blog et peut exercer sa liberté d’expression dans le respect de notre charte de participation.

Les textes ne sont ni validés, ni modérés en amont de leur publication.

Voir notre charte

À la Une de Mediapart

Journal — États-Unis
Devant la Cour suprême, le désarroi des militantes pro-avortement américaines
Sept ans presque jour pour jour après la légalisation du mariage gay par la Cour suprême des États-Unis, celle-ci a décidé de revenir sur un autre droit : l’accès à l’avortement. Devant l’institution, à Washington, la tristesse des militants pro-IVG a côtoyé la joie des opposants.
par Alexis Buisson
Journal
IVG : le grand bond en arrière
L’arrêt « Roe v. Wade », qui a été abrogé par six voix pour et trois contre, avait fait, il y a 50 ans, de l’accès à l’IVG un droit constitutionnel. La décision de la Cour suprême n’est pas le fruit du hasard. Le mouvement anti-IVG tente depuis plusieurs décennies de verrouiller le système judiciaire.
par Patricia Neves
Journal — Parlement
Grossesse ou mandat : l’Assemblée ne laisse pas le choix aux femmes
Rien ou presque n’est prévu si une députée doit siéger enceinte à l’Assemblée nationale. Alors que la parité a fléchi au Palais-Bourbon, le voile pudique jeté sur l’arrivée d’un enfant pour une parlementaire interroge la place que l’on accorde aux femmes dans la vie politique.
par Mathilde Goanec
Journal
Personnes transgenres exclues de la PMA : le Conseil constitutionnel appelé à statuer
Si la loi de bioéthique a ouvert la PMA aux couples de femmes et aux femmes seules, elle a exclu les personnes transgenres. D’après nos informations, une association qui pointe une « atteinte à l’égalité » a obtenu que le Conseil constitutionnel examine le sujet mardi 28 juin.
par David Perrotin

La sélection du Club

Billet de blog
« Promising Young Woman », une autre façon de montrer les violences sexuelles
Sorti en France en 2020, le film « Promising Young Woman » de la réalisatrice Emerald Fennell nous offre une autre façon de montrer les violences sexuelles au cinéma, leurs conséquences et les réponses de notre société. Avec une approche par le female gaze, la réalisatrice démonte un par un les mythes de la culture du viol. Un travail nécessaire.
par La Fille Renne
Billet de blog
Le consentement (ré)expliqué à la Justice
Il y a quelques jours, un non-lieu a été prononcé sur les accusations de viol en réunion portées par une étudiante suédoise sur 6 pompiers. Cette décision résulte d’une méconnaissance (ou de l’ignorance volontaire) de ce que dit la loi et de ce qu’est un viol.
par PEPS Marseille
Billet de blog
Lettre ouverte d’étudiantes d’AgroParisTech
Ces étudiantes engagées dans la protection contre les violences sexuelles et sexistes dans leur école, réagissent à “Violences sexuelles : une enquête interne recense 17 cas de viol à AgroParisTech” publié par Le Monde, ainsi qu’aux articles écrits sur le même sujet à propos de Polytechnique et de CentraleSupélec.
par Etudiantes d'AgroParisTech
Billet de blog
Le Gouvernement se fait pourtant déjà juge, madame la Première ministre
La première ministre, Mme Elisabeth Borne, n'est pas « juge », dit-elle, lors d’un échange avec une riveraine, ce mercredi 15 juin 2022, l'interrogeant sur les nouvelles accusations visant M. Damien Abad, ministre des solidarités.
par La Plume de Simone