Des actes et des durées - Archive Temps 4

Le 7 avril, alors que s'achevait la seconde Assemblée des assemblées à Saint Nazaire, nous réunissions, en écho à celle-ci, un des assemblages inédits et puissants du mouvement des Gilets Jaunes: la rencontre entre luttes des femmes, luttes pour le climat et pour le vivant, et luttes antiracistes. Avec le Front de Mères, Extinction-Rebellion, Mamans des Pablo de Nanterre, Jade Lingaard.

Nanterre Amandiers - des actes et des durées - acte 4 © vincialtern

Cette quatrième rencontre vient clore une première séquence de notre cycle “Des Actes et des Durées” dont toutes les archives sont accessibles ici, grâce au soutien de Mediapart. Durant deux mois, en invitant personnes mobilisées et différent.e.s penseuses et penseurs, nous nous sommes attachés à la confection de scènes de paroles nouvelles, faisant place à l'intelligence du mouvement et résistant aux mises en scène médiatiques et policières qui en annulent ses possibles.

Contre l'image des "casseurs" nous avons cherché à témoigner des actes qui construisent; contre l'assignation à résidence identitaire, nous avons tenu à témoigner des rencontres et solidarités nouvelles entre des luttes que le pouvoir tient à séparer. Gilets jaunes, femmes et hommes, jeunes et moins jeunes, venus des quartiers parisiens ou des villes comme Commercy, Comité Adama, Front des mères luttant dans les quartiers populaires et mères célibataires luttant pour un droit à la vie digne et non précaire, cabanes résistant aux démantèlements et circulant à présent des "zones à défendre" jusqu'aux ronds-points des périphéries...: un commun non comme UN s'invente et dure.

Nous continuerons de souligner, en suite de ces Actes répétés, les continuités réjouissantes qui nous rouvrent des horizons politiques et cosmopolitiques. La prochaine date sera bientôt annoncée et d'ici là nous publierons ici un ensemble de textes produits autour et depuis ces rendez-vous qu'il faut continuer!

Bon visionage et bonne lecture à venir

acte4

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.