Primaires socialistes à Marseille: la "course à l'échalote" sécuritaire

"La course à l'échalote sécuritaire" ce terme est d'un des six candidats à la primaire socialiste à Marseille: Patrick Menucci...  La formule est assez judicieuse quand on examine les propositions des autres candidats: le sommet est atteint par Eugène Caselli qui propose d'instaurer un "quota" de policiers par Marseillais... Il n'a pas tardé à se faire taper sur les doigts par le PS, d'ailleurs... Marie Arlette Carlotti, elle, propose de tripler les effectifs de police... Samia Ghali, le célèbre maire des quartiers nord qui avait appelé à mobiliser l'armée déclare carrément: "les marseillais veulent voir du bleu" et de rappeler son exemplaire politique culturelle consistant à donner des cours de piano dans les cités... Des cours de piano pour éviter le violon? Amusant mais dérisoire...

Seul Ménucci , député et maire du centre ville, ne donne pas dans cette surenchère digne d'un Sarkosy et met en avant les dramatiques problèmes économiques que connait la ville... On attend les détails de ses propositions...

En face: Gaudin, éternelle nullité au bilan détestable, et le FN qui risque bien de tirer les marrons du feu....

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.