St-Ethique-slam
Abonné·e de Mediapart

Billet publié dans

Édition

Municipales 2014

Suivi par 25 abonnés

Billet de blog 26 mars 2014

Echo radar à Vénissieux : on a trouvé l'opposition de gauche

St-Ethique-slam
Praticien ordinaire du mouvement social : retraité, jardinier, slameur ....
Abonné·e de Mediapart

Ce blog est personnel, la rédaction n’est pas à l’origine de ses contenus.

 Echo radar à Vénissieux : on a retrouvé l’opposition de gauche

Les électeurs de Vénissieux ont indiqué, lors de ce 1er tour, leur préférence pour la liste  de rassemblement   PCF-PG - FdG- MRC – EELV – personnalités  pour poursuivre un projet municipal porteur du « vivre ensemble » et de résistance à l’austérité. Parallèlement, les électeurs ont repoussé l’offensive bêtement anti-communiste de nos ex-partenaires socialistes qui visait à accréditer  localement la domination de la logique anti social du gouvernement.

 Pour ce deuxième tour, l’heure est à la mobilisation contre les droites qui chacune dans leur registre poussent  à la surenchère en matière d’austérité, de démantèlement des droits sociaux jusqu’à provoquer  l’affrontement pour les plus extrémistes.

Nous en appelons à la lucidité des électeurs face à la crise, qui ne peut que s’aggraver sous l’ effet des politiques libérales en cours,  pour constituer à Vénissieux et à Lyon-Métropole un pôle de résistance. En votant pour la liste conduite par Michèle PICARD, tous ensemble, nous tiendrons le Cap à gauche !

Cl aude DELORME

adhérent PG

Bienvenue dans le Club de Mediapart

Tout·e abonné·e à Mediapart dispose d’un blog et peut exercer sa liberté d’expression dans le respect de notre charte de participation.

Les textes ne sont ni validés, ni modérés en amont de leur publication.

Voir notre charte

À la Une de Mediapart

Journal — Pouvoir d'achat
« Et Macron, il pense aux familles nombreuses quand tout augmente ? »
En avril 2022, selon l’Insee, les prix des produits de grande consommation vendus dans la grande distribution ont augmenté de 1,3 %. Une hausse des prix que subissent de plein fouet les plus modestes. À Roubaix, ville populaire du nord de la France, la débrouille règne.
par Faïza Zerouala
Journal
Législatives : pour les femmes, ce n’est pas encore gagné
Plus respectueux des règles de parité que dans le passé, les partis politiques ne sont toujours pas à l’abri d’un biais de genre, surtout quand il s’agit de réellement partager le pouvoir. Nouvelle démonstration à l’occasion des élections législatives, qui auront lieu les 12 et 19 juin 2022.
par Mathilde Goanec
Journal
Élisabeth Borne, une négociatrice compétente et raide au service du président
Ces deux dernières années, celle qui vient de devenir première ministre était affectée au ministère du travail. Tous les responsables syndicaux reconnaissent sa capacité de travail et sa propension à les recevoir, mais ont aussi constaté l’infime marge de manœuvre qu’elle leur accordait.
par Dan Israel
Journal — Politique
Le député de Charente Jérôme Lambert logé chez un bailleur social à Paris
Le député Jérôme Lambert, écarté par la Nupes et désormais candidat dissident pour les élections législatives en Charente, vit dans un logement parisien de 95 m2 pour 971 euros par mois. « Être logé à ce prix-là à Paris, j’estime que c’est déjà cher », justifie l’élu qui n’y voit rien de « choquant ».  
par David Perrotin

La sélection du Club

Billet de blog
par C’est Nabum
Billet de blog
par Fred Sochard
Billet de blog
Qui est vraiment Élisabeth Borne ?
Depuis sa nomination, Élisabeth Borne est célébrée par de nombreux commentateurs comme étant enfin le virage à gauche tant attendu d'Emmanuel Macron. Qu'elle se dise de gauche, on ne peut lui retirer, mais en la matière, les actes comptent plus que les mots. Mais son bilan dit tout le contraire de ce qu'on entend en ce moment sur les plateaux.
par François Malaussena
Billet de blog
Qu’est-ce qu’un premier ministre ?
Notre pays a donc désormais un premier ministre – ou, plutôt, une première ministre. La nomination d’E. Borne aux fonctions de premier ministre par E. Macron nous incite à une réflexion sur le rôle du premier ministre dans notre pays
par Bernard Lamizet