Fanny-Céline
Abonné·e de Mediapart

Billet publié dans

Édition

Music Tchat

Suivi par 12 abonnés

Billet de blog 1 déc. 2008

Pierre Boulez, à voix nue

Alors que Pierre Boulez a élu domicile pour un temps au musée du Louvre, enchaînant conférence, colloque, exposition, concert-déambulatoire dans les salles du musée — soirée magique s'il en est —, paraît un livre, qui nous le fait découvrir sous des jours nouveaux, même pour ceux qui croient bien le connaître.

Fanny-Céline
Abonné·e de Mediapart

Ce blog est personnel, la rédaction n’est pas à l’origine de ses contenus.

Alors que Pierre Boulez a élu domicile pour un temps au musée du Louvre, enchaînant conférence, colloque, exposition, concert-déambulatoire dans les salles du musée — soirée magique s'il en est —, paraît un livre, qui nous le fait découvrir sous des jours nouveaux, même pour ceux qui croient bien le connaître.

Mais connaît-on vraiment Boulez, cet homme public, emblématique de la musique qui s'écrit depuis cinquante ans, pédagogue, homme d'influence, porte drapeau du combat pour une musique, qui demande encore à être défendue ? Ce livre prend sa source à une série radiophonique «A voix nue», produite, il y a trois ans, par France Culture et imaginée par Véronique Puchala. Cette rencontre avec Pierre Boulez, de 5 fois 30 minutes, a donné envie à la productrice-auteur, d'analyser plus avant ces propos transmis oralement.

Oubliant les questions-réponses, elle a gardé la structure des 5 émissions, qui se déclinent ainsi :
— L'Ecoute
— Le Regard
— Le Geste
— La Voix
— L'Autre.

En bref, tout ce qui constitue le travail du compositeur-chef d'orchestre que l'on ne présente plus.

Ce livre n'est ni un portrait, ni un éloge, ni un hommage. Il est le Boulez tel au'aucun autre livre ne l'a présenté.

Avec beaucoup de pertinence et une vision sans complaisance, Véronique Puchala nous offre un tête à tête avec un Pierre Boulez à découvrir. Ce livre d'une grande honnêteté propose une analyse humaine de sa pensée, de son art, sans superflu.

Autre caractristique ce ce livre: on peut le lire au gré de notre fantaisie, chaque chapitre étant autonome. Merveilleusement illustré de photos en noir et blanc, avec une mise en page vivante, en forme de séquences cinématographiques : chaque geste, chaque regard sont en harmaonie, en osmose.

Et «le plus» de ce bel ouvrage : deux CD reproduisant les entretiens radiophonique accompagnés d'extraits musicaux sous la baguette du maître.

Tout cela fait de ce livre, un produit multimedia que quiconque, mélomane ou non, peut découvrir.

Voici une réalisation culturellle, au sens noble du terme, à recommander chaleureusement si l'on veut en savoir plus sur un Boulez sans faux-fuyants.

  • Pierre Boulez "A voix nue" Véronique Puchala (Editions France Culture-Symétrie)

Bienvenue dans le Club de Mediapart

Tout·e abonné·e à Mediapart dispose d’un blog et peut exercer sa liberté d’expression dans le respect de notre charte de participation.

Les textes ne sont ni validés, ni modérés en amont de leur publication.

Voir notre charte

À la Une de Mediapart

Journal
La nomination d’Éric Coquerel suscite une polémique parmi les féministes
Plusieurs militantes ont affirmé que le député insoumis, élu jeudi président de la commission des finances, a déjà eu un comportement inapproprié avec des femmes. Mais en l’absence de signalement, aucune enquête n’a abouti. L’intéressé dément, tout en admettant avoir « évolué » depuis #MeToo.
par Lénaïg Bredoux et Mathieu Dejean
Journal — Parlement
Face au RN, gauche et droite se divisent sur la pertinence du « cordon sanitaire »
Désir de « rediabolisation » à gauche, volonté de « respecter le vote des Français » à droite… La rentrée parlementaire inédite place les forces politiques face à la délicate question de l’attitude à adopter face à l’extrême droite.
par Pauline Graulle, Christophe Gueugneau et Ilyes Ramdani
Journal — France
Extrême droite : la semaine de toutes les compromissions
En quelques jours, le parti de Marine le Pen s’est imposé aux postes clés de l’Assemblée nationale, grâce aux votes et aux lâchetés politiques des droites. Une légitimation coupable qui n’augure rien de bon.
par Ellen Salvi
Journal — Culture-Idées
L’historienne Malika Rahal : « La France n’a jamais fait son tournant anticolonialiste »
La scène politique française actuelle est née d’un monde colonial, avec lequel elle n’en a pas terminé, rappelle l’autrice d’un ouvrage important sur 1962, année de l’indépendance de l’Algérie. Un livre qui tombe à pic, à l’heure des réécritures fallacieuses de l’histoire.
par Rachida El Azzouzi

La sélection du Club

Billet de blog
Oui, l’inflation s’explique bien par une boucle prix – profits !
Il est difficile d’exonérer le patronat de ces secteurs de l’inflation galopante. C’est pourquoi les mesures de blocage des prix sont nécessaires pour ralentir l’inflation et défendre le pouvoir d’achat des travailleurs. Par Sylvain Billot, statisticien économiste, diplômé de l’Ensae qui forme les administrateurs de l’Insee.
par Economistes Parlement Union Populaire
Billet de blog
L’inflation, un poison qui se diffuse lentement
« L’inflation est un masque : elle donne l’illusion de l’aisance, elle gomme les erreurs, elle n’enrichit que les spéculateurs, elle est prime à l’insouciance, potion à court terme et poison à long terme, victoire de la cigale sur la fourmi », J-Y Naudet, 2010.
par Anice Lajnef
Billet de blog
Les services publics ne doivent pas être les victimes de l’inflation
L’inflation galopante rappelle que le monde compte de plus en plus de travailleurs pauvres dans la fonction publique. Les Etats ont pourtant les moyens de financer des services publics de qualité : il faut faire contribuer les plus riches et les multinationales.
par Irene Ovonji-Odida
Billet de blog
Pourquoi les fonctionnaires se font (encore) avoir
3,5 % d'augmentation du point d'indice, c'est bien moins que l'inflation de 5,5%. Mais il y a pire, il y a la communication du gouvernement.
par Camaradepopof