Marie, passage Joinville à Paris

A la recherche de mon arrière grand-mère, Marie DUGEL, il y a plus de 150 ans, une femme immigrée à Paris ..... Mes pas dans les siens ...à la recherche d'une mémoire des mêmes coins prolos de Paris .... la mémoire des passages où les femmes aiment et disparaissent. Marie, t'étais où ?

C'est l'histoire de Marie...Marie DUGEL...en 1842 à Paris ...

ELLE met un enfant au monde à l'hôpital St Louis, Paul DUGEL, mon arrière grand père, qu'elle abandonnera un mois plus tard - le temps de faire passer son lait.

Sur l'acte de naissance de Paul, une adresse, passage Joinville qui vient juste d'être inscrit dans le 19ème arrondissement de Paris... deux hommes sont venus avec elle témoigner avec elle de la reconnaissance du petit, son amant ?, un compagnon ?.

Marie est une immigrée. Elle vient comme les autres DUGEL, comme les autres de son village de Tchécoslovaquie .. et suivant sa date d'arrivée en France, en fonction des pogroms et des guerres, elle est slovaque ou tchèque. J'aime bien m'imaginer qu'elle soit venue de l'Est.

Moi, Jeanne, sa petite petite petite fille, je suis née à la Goutte d'Or dans le 18ème arrondissement. Je suis allée à l'école avec les enfants du monde.

Le nom de Marie a vite perdu son accent sur son U car lorsqu' ELLE le prononçait aux Autorités Françaises c'était avec un accent à couper au couteau et l'Autorité Française notait que ce qu'elle comprenait... c'est toujours pareil de nos jours... l'Autorité Française note que ce qu'elle veut bien entendre !

Marie a donné un prénom à son fils et puis elle a préféré le laisser grandir loin d'elle. Paul (Pôl) a grandi dans une ferme de la Nièvre, s'est marié , a fait des enfants, des petits enfants = mon père s'appelle Paul DUGEL... tradition oblige que cela soit à l'Est, à l'Ouest, ou au Sud ... le premier garçon porte le prénom du grand père.

J'en ai passé du temps à chercher Marie à travers mon Village Capitale ...- à la Préfecture de Police de Paris car habiter passage Joinville on vit avec les pires apaches ......- j'ai cherché son nom sur la liste des femmes assassinées lors de la semaine sanglante de 70 car quand on habite passage Joinville on est surement une pétroleuse ... - j'ai aussi cherché dans les registres de l'AP/HP car quand on habite passage Joinville on crache ses poumons ... mais rien ...j'ai perdu ses pas.

Je suis en peine de Marie. Alors je l'imagine en grand mère bohémienne .... un des DUGEL retrouvé était fondeur ... c'est bien un boulot de bohémien ça ?? et le passage Joinville n'est pas si loin de St Ouen ...mon Papa, son petit fils, est né à St Ouen... la boucle est bouclée ... Je vous le dis ... j'en suis sûre ... ma grand mère Marie  est une authentique gauloise, une authentique biffin .... c'est surement ELLE l'idée des Puces !!!! ... ne me dites non.... je l'imagine.

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.