Une Vie de Femme

Devenir une femme grâce à sa seule Mère

Bonjour,
oui, être rédactrice, ce serait merveilleux.
Mais, mon "Mais" est d'importance, car mes deux parents étaient de l'Assistance Publique. Malgré cela, ma Maman (et mon Papa) m'ont permis de devenir une femme, et contente de l'être !
Je viens d'entamer ma 82ème année en donnant une conférence que j'appelle"Rencontre partage" sur le respect dû au Vivant -Végétal, Animal, Humain. Après plusieurs métiers - professeur auxiliaire en dessin d'art (11 ans) - artisane en crochet, tricot, peinture décorative (ce que je continue) avec 6 boutiques de prêt-à-porter, car en 1968, l'artisanat féminin n'avait pas la côte - 2 hôtels, 3 restaurants, dont le dernier à Cannes, vendu en 2002 : le Chef qui était mon fils, est mort la nuit de ses 40 ans, le 22 novembre 2002.
Il m'avait dit, en contemplant son magnifique buffet de 25 à 30 plats - buffet végétarien/lien : "je n'ai pas le courage de tuer les animaux, je ne me sens plus le droit de les utiliser. Je deviens un chef végétarien".
Pour ma plus grande joie, car après avoir dit NON à la dialyse (je n'ai qu'un rein et préférais mourir), j'ai rencontré un guérisseur, magnétiseur, naturopathe qui m'a dit "Changez votre alimentation et vous changerez de vie". C'est ce que j'ai fait car Maman avait été un exemple de foi et de ténacité fantastique. Grâce à elle qui m'avait appris à voir la beauté en tout, qui me l'avait appris en m'apprenant les travaux d'aiguilles, j'ai réussi à écrire 6 livres, dont le dernier est offert en téléchargement gratuit sur mon site "chante-la-vie.fr".
Maman, du haut de ses 87/88 ans m'a dit : "Ma fille, tu es devenue insupportable", car je n'avais plus rien en commun avec la fille qu'elle connaissait. Elle m'avait appris l'art de bien s'habiller en choisissant de belles couleurs, mais, mais, plus comme l'aurait voulu !
A travers elle, j'avais renoué sans le vouloir avec sa mère qui était de Bucarest… C'est tout ce que je sais sur ma lignée ! De mon Père, seulement que ses parents étaient fourreurs à Paris, partis acheter de la fourrure en Russie et qui n'en sont jamais revenus.
Beaucoup de Roumains sont des Manouches et mes grandes jupes longues, mes tresses me montrent que moi aussi, je suis une Bohémienne, une Manouche, une Gitane : je vis en appartements meublés depuis peut-être 30 ans !!! Des Gitans rencontrés m'ont confié "Dieu ne nous a pas donné de terres, mais il nous a donnés la musique". Et à 82 ans, je danse en faisant virevolter mes grandes jupes, sans avoir jamais appris !!
Je n'ai jamais vu ma Mère se coucher quand elle n'allait pas bien. Je fais de même afin de tourner le dos à la maladie. Maman ne le disait pas mais elle répétait un dicton fabuleux "Un mal pour un Bien".
Grâce à cette Mère qui n'avait pas eu l'exemple ni l'Amour d'une Mère, je suis devenue une femme, une mère, une grand-mère dont le cœur s'est ouvert à l’Amour pour toutes les formes de Vie : Végétales, Animales, Humaines et qui vit en cohérence puisque végétarienne, végétalienne, vegan.
Grâce à cette Mère si généreuse, je me ressens comme une Femme de la Terre et de l’Univers.
Peu importe la lignée, on est toutes sœurs et … frères sur cette Terre, femme au plus profond de notre cœur et de notre âme.

 

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.