Billet de blog 21 juin 2011

Emplois, salaires, justice sociale : l’impérative démondialisation en 2012

Bertrand.Colin
Abonné·e de Mediapart

Ce blog est personnel, la rédaction n’est pas à l’origine de ses contenus.

Préliminaires.

En 1944, la guerre n’estpas encore terminée mais les puissances occidentales souhaitent construire unnouvel ordre mondial dans lequel la coopération commerciale internationaleassurerait la promotion des impératifs économiques et sociaux au service despeuples. En quelques années, en dépit de l’engagement frénétique de John Maynard Keynes, va se jouer et s’imposer l’orientation néolibérale de lamondialisation. Celle qui se fait au dépens des peuples, de leur souverainetédémocratique et de leur condition de vie. Celle qui s’impose au profit indécentd’une élite sociale et économique occidentale et immorale.

Pourtant, une autrecoopération internationale eut été – et reste– possible. Dans ces premiers débats qui ont animé la création desaccords internationaux en matière de coopération économique et de régulationmonétaire, Keynes a tenté d’imposer une organisation qui reposait sur unecombinaison vertueuse entre d’une part, une indépendance des politiques économiques et industrielles nationales favorisant la création d’emplois et d’autre part, des échanges commerciaux bien compris entre les nations. Les élites économiques et politiques nous en ont clairement éloigné.

Garante de cet intérêt général, la Banque des Règlements qu’il appelait de ses vœux, aurait contrôlé et régulé les déficits structurels nationaux et les excédents commerciaux massifs. Des outils égoïstes de prédation d’une économie sur les autres, empêchant le développement économique, détruisant l’emploi et sabordant globalement la stabilité économique internationale. Les Etats-Unis refuseront toute idée de coopération solidaireet responsable et pourtant, elle est possible, elle est utile, elle est bénéfique.

La preuve par le fait, posthume pour Keynes épuisé et décédé dans son combat vain, mais riche d’enseignements pour nous, maintenant et pour demain. En 1951, pour redresser une Europe détruite sera mise en place l’Union européenne des paiements, une coopération économique entre les Nations européennes dans un cadre fortement inspiré de la Banque des Règlements. Dans cette période, les pays qui s’y sont engagés ont vu leur croissance et leur développement économique croitre considérablement. A contrario, l’Angleterre qui s’y refusa, accusa un long déclin économique, une croissance atone et un processus de désindustrialisation.

Tout au long de cette semaine, nous vous proposons de relire le phénomène de la Globalisation et d’en identifier les causes structurelles de l’injustice sociale, de la précarisation des classes populaires et moyennes, dans les pays occidentaux comme dans les pays du Sud. Dérangeants, accablants, les éléments d’information présents dans cette série se basent sur le propos deJacques Sapir, Economiste, Directeur d’études à l’EHESS, l’Ecole des HautesEtudes en Sciences Sociales. La lecture de l’ouvrage nous invite à prioriser les enjeux de l’élection présidentielle autour d’une transformation impérative de notre société et de ses structures économiques. Un programme : la Démondialisation.

Sommaire de la série:

Préliminaires

Globalisation un monde de mensonges

Néolibéralisme, la fuite en avant.

Contre-révolution conservatrice et socialismed’accompagnement

L’injustice sociale comme conséquence inhérente dela mondialisation.

Pays du Sud et populations flouées.

Réalisme, pragmatisme et volontarisme.

Bienvenue dans le Club de Mediapart

Tout·e abonné·e à Mediapart dispose d’un blog et peut exercer sa liberté d’expression dans le respect de notre charte de participation.

Les textes ne sont ni validés, ni modérés en amont de leur publication.

Voir notre charte

À la Une de Mediapart

Journal — Santé
Covid : en laissant courir Omicron, l’Europe parie sur un virus endémique
Un à un, les pays européens lèvent les restrictions comme les mesures de contrôle du virus. Certains, comme le Danemark ou la France, sont pourtant touchés par une contamination massive. Ils font le choix d’une immunisation collective, avec l’espoir de vivre avec un virus circulant tout au long de l’année à basse intensité.  
par Caroline Coq-Chodorge
Journal
Nouveaux vaccins, traitements… : des pistes pour protéger les plus fragiles
Avec des vaccins peu efficaces pour limiter la transmission d’Omicron, le raz-de-marée des infections se poursuit. Si une quatrième dose est écartée, des vaccins plus adaptés et de nouveaux traitements sont attendus pour aider à protéger les plus vulnérables.
par Rozenn Le Saint
Journal — Énergies
Nord Stream 2 : le gazoduc qui ébranle la diplomatie allemande
Entre intérêts économiques et alliances, Nord Stream 2 se retrouve au cœur des contradictions de la politique allemande. Sous pression, la coalition gouvernementale accepte finalement que le gazoduc construit pour écouler le gaz russe vers l’Allemagne par la mer Baltique, soit inclus dans les sanctions en cas d’invasion de l’Ukraine.  
par Martine Orange et Thomas Schnee
Journal
Aux jeunes travailleurs, la patrie peu reconnaissante
Dans la droite ligne de 40 ans de politiques d’insertion des jeunes sur le marché de l’emploi, le gouvernement Macron s’est attelé à réduire « le coût du travail » des jeunes à néant. Selon nos invités, Florence Ihaddadene, maîtresse de conférences en sociologie, et Julien Vermignon, membre du Forum français de la jeunesse, cette politique aide davantage les employeurs que les jeunes travailleurs et travailleuses.
par Khedidja Zerouali

La sélection du Club

Billet de blog
Pour en finir avec la Primaire populaire
[Archive] Allons ! Dans deux semaines aura lieu le vote de la Primaire populaire. On en aura fini d'un mauvais feuilleton qui parasite la campagne « à gauche » depuis plus d'un an. Bilan d'un projet mal mené qui pourrait bien tourner.
par Olivier Tonneau
Billet de blog
La Chimère Populaire (bis)
Un prolongement du billet du chercheur Albin Wagener, sur les erreurs de la Primaire Populaire pour organiser la participation aux élections présidentielles, avec quelques rapides détours sur les formes de participation... Alors que la démocratie repose bien sur des techniques, elle est tout autant une affaire sociale et écologique !
par Côme Marchadier
Billet de blog
Pour la « primaire populaire »
[Archive] Partout, dans mes relations comme sans doute dans les vôtres, les gens se désespèrent de la multiplicité des candidatures de gauche. C’est le découragement, la démobilisation des électeurs potentiels, et la probabilité d’un désintérêt conduisant à l’abstention. Même si les chances de réussite sont faibles, tout, absolument tout, doit être tenté pour éviter une cinglante déroute.
par Jean Baubérot
Billet de blog
La Chimère Populaire
Pourquoi certain·es d'entre nous se sont inscrit·es à la Primaire Populaire et envisagent désormais de ne pas y voter ? Un petit billet en forme de témoignage personnel, mais aussi d'analyse politique sur l'évolution d'un choix électoral - parce que la trajectoire de l'électorat est mouvante, n'en déplaise aux sondages ou aux Cassandre de tous bords.
par Albin Wagener