Billet de blog 9 juin 2014

Thierno M. SOW
Polymath
Abonné·e de Mediapart

Brésil, Alfagamabetizado

La chanson « Pandeiro-Deiro » de Carlinhos Brown aurait bien pu servir de bande son à la coupe du monde de football au Brésil. Mais comme l'indique le titre de l'album Alfagamabetizado, avec l'organisation actuelle du football, nous ne sommes pas loin d'ouvrir l'encyclopédie de la bêtise.

Thierno M. SOW
Polymath
Abonné·e de Mediapart

Ce blog est personnel, la rédaction n’est pas à l’origine de ses contenus.

© Mox010

La chanson « Pandeiro-Deiro » de Carlinhos Brown aurait bien pu servir de bande son à la coupe du monde de football au Brésil. Mais comme l'indique le titre de l'album Alfagamabetizado, avec l'organisation actuelle du football, nous ne sommes pas loin d'ouvrir l'encyclopédie de la bêtise. En effet, le football pourrait rendre le plus mauvais service à la nation qui lui a tout donné. Or, le peuple brésilien mérite de voir cette coupe du monde chez lui mais pas à n'importe quel prix!

© 
© 

Aujourd'hui, derrière les enjeux financiers se joue un match historique qui oppose la classe politique et la population brésiliennes. En effet, certains sont convaincus que la victoire de l'équipe du Brésil couvrira tous leurs échecs tandis que d'autres misent sur l'élimination de celle-ci pour régler ses comptes. Ce sera la finale de la coupe du monde entre « L'Asfalto » et « Les Morros », entre la Ville et les Favellas. Un match invisible et sans fin qui se joue depuis bien trop longtemps.

© 

Dans mon Brésil à moi, il y'a des scientifiques de haut niveau dans tous les domaines de la recherche qui s'amusent moyennement de la perception que le Monde a du Brésil. Or, cette population regorge de talents dans tous les domaines et opère une mutation fulgurante tant du point de vue social que technologique. Ce paradoxe touche également l'Art voire même le Sport, car l'histoire du football brésillien s'est vu réduite à un mimétisme social aux frontières d'un littoral siliconé où tout ce qui est ovale semble provoquer un attroupement spontané.

© 

Dans mon Brésil à moi, résonnent la musique de Carlos Jobim, la poésie de João Cabral de Melo Neto et de Caetano Veloso

Mais avançado que a mais avançada das tecnologias

Virá impávido que nem Muhammad Ali

O axé do afoxé, Filhos de Ghandi

Virá um índio preservado em pleno corpo fisico

Dans mon Brésil à moi, il y' a des inventeurs et des créateurs anonymes dont les œuvres parcourent le Monde depuis toujours comme cette chanson (dans la vidéo au début de cet article) de Bernard Lavilliers rebaptisée « Voyageur » et pour laquelle je promets une récompense à celui qui fournira le nom des vrais auteurs-compositeurs.

Dans mon Brésil à moi, il y' a la photographie de Thomas George Farkas, de Jose Dias Herrera et de Gustavo Minas mais il me vient souvent à l'esprit d'imaginer le Brésil à travers les œuvres de Jamie Baldridge de Pawel Kuczynski et de Fan Ho, dans un univers qui nous rappelle que c'est la Photographie qui a donné naissance à la Peinture.

© 
© 

Par ailleurs, nous attendons impatiemment de voir Go Brazil, Go de Spike Lee.

Dans mon Brésil à moi, il existe un océan fait d'arômes et de couleurs qui pigmente le Monde car il existe Le Monde et le Brésil.

By Thierno M. SOW

Ce blog est personnel, la rédaction n’est pas à l’origine de ses contenus.

Bienvenue dans le Club de Mediapart

Tout·e abonné·e à Mediapart dispose d’un blog et peut exercer sa liberté d’expression dans le respect de notre charte de participation.

Les textes ne sont ni validés, ni modérés en amont de leur publication.

Voir notre charte

À la Une de Mediapart

Journal — Politique
À La France insoumise, le flou de la réorganisation suscite des inquiétudes
Si des garanties sont données aux militants insoumis en vue d’améliorer l’implantation locale du mouvement, la composition de la nouvelle direction, restée jusque-là à la discrétion d’une poignée de cadres, fait craindre de mauvaises surprises.
par Mathieu Dejean et Pauline Graulle
Journal — Éducation et enseignement supérieur
Une école plus si obligatoire
Pour faire face à la menace de coupures d’électricité cet hiver, le gouvernement a brandi une possible fermeture des écoles le matin, au coup par coup. Cette politique repose, trois ans après l’épidémie de Covid, la question de l’obligation d’instruction des enfants, un principe sans cesse attaqué.
par Mathilde Goanec
Journal — Énergies
EDF face aux coupures d’électricité : la débâcle énergétique
Jamais EDF ne s’était trouvée en situation de ne pas pouvoir fournir de l’électricité sur le territoire. Les « éventuels délestages » confirmés par le gouvernement attestent la casse de ce service public essentiel. Pour répondre à l’urgence, le pouvoir choisit la même méthode qu’au moment du Covid : verticale, autoritaire et bureaucratique.
par Martine Orange
Journal
Les gueules noires du Maroc, oubliées de l’histoire de France
Dans les années 1960 et 1970, la France a recruté 80 000 Marocains pour travailler à bas coût dans les mines du Nord et de la Lorraine. La sociologue Mariame Tighanimine, fille d’un de ces mineurs, et la journaliste Ariane Chemin braquent les projecteurs sur cette histoire absente des manuels scolaires. 
par Rachida El Azzouzi

La sélection du Club

Billet de blog
Fin de vie : faites vivre le débat sur Mediapart
En septembre dernier, le Comité consultatif national d’éthique (CCNE) a rendu un avis qui rebat les cartes en France sur l'aide active à mourir, en ouvrant la voie à une évolution législative. Conscient que le débat autour de la fin de vie divise la société, le président de la République lance un débat national. Nous vous proposons de le faire vivre ici.
par Le Club Mediapart
Billet de blog
Mourir en démocratie — La fin de vie, une nouvelle loi ? (le texte)
Les soins palliatifs, et donc la sédation, ont désormais des alliés ne jurant que par eux pour justifier l’inutilité d’une nouvelle loi. Mais les soins palliatifs, nécessaires, ne sont pas une réponse à tous les problèmes. Si c'est l'humanité que l'on a pour principe, alors l'interdit actuel le contredit en s'interdisant de juger relativement à des situations qui sont particulières.
par Simon Perrier
Billet de blog
Récit d'une mort réussie
Elle avait décidé de ne plus souffrir. En 2002, La loi sur l'euthanasie venant d'être votée aux Pays-Bas elle demanda à être délivrée de ses souffrances.
par françois champelovier
Billet de blog
Fin de vie, vite
Le Comité Consultatif National d’Éthique considère « qu’il existe une voie pour une application éthique d’une aide active à mourir, à certaines conditions strictes, avec lesquelles il apparait inacceptable de transiger ». Transigeons un peu quand même ! Question d’éthique.
par Thierry Nutchey